Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur calomnier.

Les 37 citations et pensées sur calomnier. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur calomnier des quatre coins du monde :

Pour l'hypocrisie toutes les armes sont bonnes pour calomnier.
Amédée Pichot - Œuvre : L'histoire de Charles Édouard Stuart (1833)

Il est dans la nature des choses que l'homme de talent, d'ordre et de bien, que tout homme supérieur se calomnie, s'abaisse lui-même, afin de se mettre au niveau de ses semblables, et d'être toléré, accepté par eux. Les hommes appellent cela de la modestie ; d'aucuns même singent cette modestie pour se donner un air de supériorité qu'ils n'ont pas. Qu'on ait passé sa jeunesse au milieu des privations, qu'on ait trempé son pain dans les larmes en renonçant à toutes les jouissances matérielles, et qu'on se trouve plus tard en face d'un jeune étourdi, mangeant son blé en herbe, aspirant à pleins poumons tous les parfums de la volupté, toutes les saveurs d'une vie de délices ; nécessairement il faut, pour obtenir la moindre attention, commencer par lui dire qu'on a été jeune comme lui, voluptueux comme lui, prodigue, étourdi comme lui ! Tout au plus, en guise de correctif, pourrait-on ajouter que la raison est venue et qu'il serait temps que lui aussi devînt raisonnable. Alors que si vous dites la vérité en opposant votre jeunesse à la sienne, vous avez un ennemi de plus ; car jamais cet homme ne vous accordera cette supériorité.
Alexandre Weill - Œuvre : Emeraude (1859)

Les plus acharnés à calomnier et à médire m'ont toujours paru être ou les plus dépravés ou ceux à qui il était refusé de l'être.
François-Vincent Raspail - Œuvre : Le manuel annuaire de la santé (1854)

Calomnier qui ne peut répondre, c'est fusiller un prisonnier.
Pierre-Joseph Proudhon - Œuvre : Mélanges (1868)

Aucun homme n'est simple, sauf quand on le calomnie.
Jean Dutourd - Œuvre : Les pensées et réflexions (1990)

Le rôle de confident, s'il est honorable, n'est pas toujours amusant, ni le calomnié du reste.
Gustave Flaubert - Œuvre : Les lettres à Louise Colet, le 30 avril 1847.

Dieu a quelquefois des miséricordes particulières pour l'être calomnié ; il l'adopte, il le comble de force, il lui dit tout bas : Je suis là.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

On aime quelquefois plus à être calomnié que plaint : affaire de goût.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Mon orgueil peut, sans murmurer, souffrir qu'on m'humilie, mais non pas qu'on m'outrage ou qu'on me calomnie.
Alfred de Musset - Œuvre : Les comédies et proverbes (1849)

Un homme qui calomnie son bienfaiteur est un être infâme.
Marceline Desbordes-Valmore - Œuvre : Miss Molly (1836)

Quand vous avez passé toute votre vie dans une perpétuelle surveillance sur vous-même, pour ne pas donner prise à la médisance, vous n'avez atteint qu'un seul but, c'est de forcer les gens à vous calomnier.
Alphonse Karr - Œuvre : L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

Être calomnié, atteint dans son honneur, voilà le pain quotidien de tout homme remarquable dans le beau pays de France, et il n'y a que deux manières de prendre la chose : ou d'être au-dessous, de plier la tête et d'aller planter ses choux ; ou d’être au-dessus, et de marcher sans crainte, sans même tourner la tête !
Honoré de Balzac - Œuvre : Les maximes et pensées (1856)

Les niais, plutôt que de se taire, ils calomnient.
Honoré de Balzac - Œuvre : Les maximes et pensées (1856)

Qu'un sot me calomnie, il ne m'importe guère !
Alfred de Musset - Œuvre : À Caroline Jaubert (1844)

On a mauvaise grâce à se plaindre de la calomnie quand on a calomnié soi-même.
Adolphe Thiers - Œuvre : L'histoire de la Révolution Française (1841)

Un homme est en place, il suffit, on le calomnie.
Adolphe Thiers - Œuvre : L'histoire de la Révolution Française (1841)

Calomniez audacieusement, il en reste toujours quelque chose.
Frédéric Ozanam - Œuvre : Les deux chanceliers d'Angleterre (1836)

Dès qu'on m'a calomnié volontairement, je me tais, avec obstination.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 20 mai 1869.

Dire de certains qu'ils végètent c'est calomnier l'herbe et les choux.
Claude Roy - Œuvre : L'étonnement du voyageur (1990)

Les calomniés sont comme les fruits, ils sont mordus, donc ils sont bons.
Joseph Roux - Œuvre : Les pensées, notes et réflexions (1866)

Le calomniateur est plus infâme que le faux témoin, car au moins celui-ci répand sa calomnie à visage découvert : l'un a l'audace du crime ; l'autre en a la perfidie ou plutôt la quintessence.
Hypolite de Livry - Œuvre : Les pensées et réflexions (1808)

Un moyen sûr, et le seul qui soit de ne pas calomnier, c'est de ne jamais médire.
Pigault-Lebrun - Œuvre : La folie espagnole (1799)

Celui qui n'a pas honte de médire en secret est capable de calomnier en public.
Jean-Étienne-Judith Forestier - Œuvre : Les leçons d'orthographe corrigées (1803)

Hommes qui calomniez les femmes ! ah ! sans doute, une mère ne prit point soin de votre enfance.
Jean-Jacques de Lingrée - Œuvre : Les réflexions, pensées et maximes (1814)

Hélas ! c'est peu de faire périr son semblable, il faut encore que le scélérat calomnie l'innocence.
Tchang-Koue-Pin - Œuvre : Les pensées choisies (XIIIe s.)

Quand un homme est capable de flatter, il est assez vraisemblable qu'il est capable de calomnier.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Le calomniateur ne pense qu'à satisfaire sa haine, il n'épargne ni l'artifice, ni le mensonge.
Pierre-Jacques Changeux - Œuvre : Le traité des extrêmes (1762)

Dire du bien de ceux qui nous calomnient ôte toute créance à leurs calomnies.
Jean-Baptiste Massillon - Œuvre : Les maximes et pensées (1742)

Se calomnier soi-même est la grande tentation des âmes nobles.
Jean Dutourd - Œuvre : L'âme sensible (1959)

Les mêmes gens qui m'ont empêché de me marier sont de force à calomnier mon célibat.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 29 décembre 1872.

Il est toujours vil et déshonorant de calomnier celui qui est malheureux.
Napoléon Bonaparte - Œuvre : Les maximes et pensées (1769-1821)

Le calomniateur donne à chacun son vice.
Antoine Houdar de La Motte - Œuvre : L'estomac (1719)

Mieux vaut calomnier les hommes que les exploiter.
Charles Dollfus - Œuvre : La nature humaine, XX (1868)

Compromettre une femme, c'est se servir des apparences qu'on a fait naître pour la calomnier.
George Sand - Œuvre : Francia, Un bienfait n'est jamais perdu (1872)

Le plaisir de se calomnier vaut de beaucoup celui d'être calomnié.
Emil Michel Cioran - Œuvre : De l'inconvénient d'être né (1973)

Les médisants et calomniateurs étant légion, mieux vaut fermer portes et fenêtres que les ouvrir.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 2 mai 1877.

Calomnier : Attribuer malicieusement à quelqu'un les actions vicieuses que l'on n'a pas eu la tentation ou l'opportunité de commettre soi-même.
Ambrose Bierce - Œuvre : Le dictionnaire du diable (1911)

Le dictionnaire des proverbes :

De quel pays provient le proverbe La calomnie court plus vite que la bonne parole ?

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :