Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur insulter.

Les 42 pensées et citations sur insulter. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur insulter des quatre coins du monde :

Les vrais auteurs maudits sont ceux qu'on n'ose pas insulter quand ils meurent. Malheur aux cadavres sur lesquels on ne vient pas cracher !
Jean Dutourd - Œuvre : Les pensées et réflexions (1990)

Ceux qui sont enclins à ridiculiser les femmes ignorent qu'en les insultant ils blasphèment contre la sainte loi qui les a fait naître, et qu'ils insultent à la mémoire de leur propre mère.
François-Vincent Raspail - Œuvre : Le manuel annuaire de la santé (1854)

Je peux me réconcilier avec l'homme qui m'insulte en face ; un jour, peut-être, il sera mon ami. Quant à celui qui me loue en toute rencontre, c'est un sot ou un fourbe.
Citation chinoise - Œuvre : Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Je ne souffre pas des hommes qui m'insultent ; je souffre des hommes qui m'indignent.
Henry de Montherlant - Œuvre : Le Cardinal d'Espagne (1960)

La société est infestée de discuteurs et d'insulteurs que l'on rencontre aux tables communes ou aux tables particulières, qui, semblables aux terriers, regardent comme le devoir d'un chien d'honorer d'un grognement tout passant, et de faire les honneurs de la table en aboyant après celui-ci une fois hors de vue.
Ralph Waldo Emerson - Œuvre : Les lois de la vie (1864)

La meilleure manière de se venger c'est de ne pas ressembler à celui qui nous insulte.
Marc Aurèle - Œuvre : Les maximes, sentences et pensées (1803)

Un brave homme qui a été insulté se trouve tout de suite supérieur à celui qui l'insulte, parce qu'il peut pardonner.
Jean-Étienne-Judith Forestier - Œuvre : Les leçons d'orthographe corrigées (1803)

C'était un furtif, un peu teigneux, qui haïssait la terre entière et évitait de se regarder dans une glace pour ne pas avoir à s'insulter.
Frédéric Dard - Œuvre : Ceci est bien une pipe (1999)

Quand on a la réputation d'insulter tout le monde on n'offense plus personne.
Edmond Thiaudière - Œuvre : La soif du juste (1895)

Dire à une femme qu'elle nous déplaît, c'est déjà l'offenser beaucoup ; mais lui dire qu'elle est laide, c'est la souffleter, c'est l'insulter, c'est un outrage qu'elle ne pardonne jamais. Pourquoi ? Parce que c'est en quelque sorte la frapper d'interdit, la mettre hors la loi, lui dire qu'elle n'a droit à aucun autre hommage, qu'elle n'est pas une femme, mais un monstre.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 13 novembre 1872.

Soyons riches sans orgueil, pauvres sans abattement, et n'insultons pas aux maux de l'infortuné.
Citation grecque - Œuvre : Les maximes de la Grèce antique (1855)

Les lièvres mêmes viennent insulter le lion, quand il est mort.
Citation latine - Œuvre : En latin (Mortuo leoni etiam lepores insultant)

Si vous êtes du nombre des forts, n'insultez point ceux qui font faibles.
Citation chinoise - Œuvre : Les sentences, adages et pensées chinoises (1782)

Il est d'un homme sage de se modérer dans la victoire, et n'insulter point un malheureux.
Tite-Live - Œuvre : Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.

La vertu est souvent obligée de prendre le masque du vice pour ne pas être insultée.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

Il y a une égale lâcheté à insulter un être trop faible ou trop fort.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

Un honnête homme peut, par faiblesse, manquer à la fidélité qu'il doit à sa femme, mais il ne permettrait à personne de l'insulter, et, revenu des erreurs de la jeunesse, il trouve en elle sa meilleure et sa plus fidèle amie.
Louis de Bonald - Œuvre : Les pensées sur divers sujets (1817)

Insulter au malheur des autres, c'est mettre le comble à l'inhumanité.
Madeleine de Puisieux - Œuvre : Les caractères (1751)

En France nous avons l'habitude de ne jamais laisser insulter une femme en notre présence.
Maxime Du Camp - Œuvre : Les forces perdues (1867)

On insulte le malheur en se montrant avare de secours et prodigue de conseils.
Jean-Napoléon Vernier - Œuvre : Les fables, pensées et poésies (1865)

S'embêter, c'est s'insulter soi-même.
Jules Renard - Œuvre : Le journal du 5 septembre 1893.

La mère qui se laisse en silence insulter ou voler par son fils ou sa fille est coupable ; elle doit les punir par amour, les châtier par religion, les corriger par charité : Qui aime bien, châtie bien.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 28 octobre 1864.

Un con, si on l'insulte... il ne répond pas.
Raymond Queneau - Œuvre : Loin de Rueil (1944)

On insulte d'éloges parce qu'on ne peut flatter d'insultes.
Robert Sabatier - Œuvre : Le livre de la déraison souriante (1991)

Plus tu m'insultes, plus je t'aime.
Pierre Véron - Œuvre : Ohé ! Vitrier (1879)

Ramenez ceux qui s'égarent, mais ne les insultez point.
Pline le Jeune - Œuvre : Lettre à Atrius Clemens - IIe siècle.

L'insolent de caractère n'insulte que de temps en temps ; l'insolent de physionomie insulte toujours.
Denis Diderot - Œuvre : Le neveu de Rameau (1762)

On insulte les gens qu'on flatte de travers.
François Ponsard - Œuvre : L'honneur et l'argent (1853)

Il est fort mal d'insulter ceux qui sont faibles ! La femme, le vieillard et l'enfant doivent être sacrés pour l’homme fort.
Alexandre Dumas, fils - Œuvre : La vie à vingt ans (1850)

Il ne dépend pas de l'homme le plus ferme d'empêcher qu'on ne l'insulte, mais il dépend de lui d'empêcher qu'on ne se vante longtemps de l'avoir insulté.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Émile, ou De l'éducation (1762)