Les citations endormir

Ce dictionnaire contient 40 pensées et citations endormir :

Je ne puis arriver à croire que, mort, on soit moins mort qu'on ne l'est endormi.
Jean Rostand ; Les pensées d'un biologiste (1954)
Le soir doré d'un jour pur et serein s'endort dans l'espérance, et croit au lendemain.
Alphonse de Lamartine ; Bénédiction de Dieu dans la solitude (1829)
Je ne connais rien d'aussi doux que la tête de ma petite qui s'endort contre mon épaule.
Virginie Despentes ; Vernon Subutex 1 (2015)
Il y a des endormis qui ne demandent qu'à se réveiller.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Je comprends très bien qu'un homme s'endorme aux sifflements de la tempête, au bruit tonnant du canon ; mais je ne saurais concevoir comment il puisse jouir d'une heure repos aux cris de ses créanciers.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Je ne saurais comprendre comment un homme puisse prier ayant une haine dans le cœur, et comment il puisse s'endormir lorsqu'à cette même heure quelqu'un souffre par lui.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Heureux ceux qui ont peur du port ! ils l'aborderont humblement. Le port, mes amis, cache des dragons sous ses ondes : tâchez d'arriver quand ils sont endormis.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Mourir en penchant sa tête sur l'éternité, c'est s'endormir sur les genoux de sa mère.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le sommeil est le mystère de la vie ; il y a un charme profond dans cette obscurité que traverse la lueur tranquille de la veilleuse et dans ce silence que mesure la respiration rythmée de jeunes êtres endormis.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 mars 1853.
La liberté politique bien analysée est une fable convenue imaginée par les hommes qui gouvernent pour endormir les gouvernés.
Napoléon Bonaparte ; Les maximes et pensées (1769-1821)
Dans une vie trop routinière, on finit par s'endormir.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Endormissement : Je m'endors plus facilement depuis que je lis, le soir, des auteurs qui ne sont pas des lumières.
Philippe Bouvard ; Bouvard de A à Z (2014)
Il est un art de se laisser bercer par l'habitude sans s'endormir.
Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)
On retrouve sous son chevet les pensées qu'on y a laissées en s'endormant.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il y a des chagrins que la musique n'endort pas.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
La fatigue et le chagrin devinrent du sommeil, et je m'endormis profondément. La jeunesse ne sait pas refuser l'oubli momentané qu'elle trouve derrière le voile des paupières fermées.
Henri de Régnier ; Moi, elle et lui (1906)
J'aurais voulu m'endormir dans tes bras pour ne plus jamais me réveiller.
Maxalexis ; Une nuit d'enfer, avec toi (2017)
Il vaut mieux s'endormir sans souper que de se réveiller avec des dettes.
Auguste de Labouïsse-Rochefort ; Les pensées et réflexions morales (1810)
S'endormir sur une conquête c'est se rendre impuissant à la conserver, il faut donc se tenir ferme à la fois, et contre la présomption et contre le découragement, ne pas croire le succès ni trop aisé ni trop difficile.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Il ne faut pas s'endormir sur le duvet d'un bien-être actuel, le moindre souffle pourrait le dissiper et produire un réveil douloureux : Que de bons jours qui n'ont pas de bons soirs ! dit un proverbe chinois. Le bien trop positif entraine le dégoût et fait fuir toutes les jeunes illusions qui embellissent la vie.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Quand beaucoup de sensations diverses ont agité la journée, quand des choses préoccupent l'esprit, on s'endort, mais on ne se rendort pas. Le sommeil vient plus aisément qu'il ne revient.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
L'âme qui s'endort nage dans l'infini sans aile.
Alphonse de Lamartine ; Jocelyn, le 18 février 1793.
Il est bon d'endormir ses douleurs par les douces paroles d'un ami.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Ce que la Sagesse vous recommande, si vous voulez dormir paisiblement, c'est d'éviter tout ce qui pourrait ouvrir les portes à l'insomnie : les inquiétudes de l'esprit, les mouvements tumultueux des passions, les excès de l'intempérance. C'est bien assez d'employer tout le jour à vos occupations et à vos affaires : donnez la nuit à votre repos et à votre tranquillité. Lorsque l'heure est venue de vous mettre au lit, faites en sorte que vos desseins, vos entreprises, vos espérances, vos peines même, s'il est possible, et vos tristesses s'endorment avec vous, et qu'il y ait un grand silence dans votre âme ainsi que dans votre maison.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Il ne faut pas s'endormir sur ses choux.
Joseph Dejardin ; Le dictionnaire des proverbes wallons (1863)
Le bonheur n'existe qu'en songe, et je m'endors pour le trouver.
Eugène Scribe ; L'ennui (1820)
À côté de son cher corps endormi, que d'heures des nuits j'ai veillé.
Arthur Rimbaud ; Vierge folle, Une saison en enfer (1873)
Il est des silences trop longs qui finissent par endormir.
Jean Jaurès ; L'armée nouvelle (1910)
À force de méditer on finit par s'endormir.
Pierre-Jules Stahl ; Vie et options philosophiques d'un pingouin (1841)
Quand l'entreprise s'annonce difficile, ce n'est pas le moment de s'endormir.
Plaute ; Les captifs - IIe s. av. J.-C.
Les honnêtes gens sont le voluptueux coussin sur lequel les fripons s'endorment.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Il y a bien des maux passagers dont on ne se délivre qu'en sachant les endormir.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Mourir en aimant, c'est s'endormir pour achever un beau rêve.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
L'opium de la vie commence par nous rendre très vifs, puis il nous endort et d'un sommeil si profond !
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Qui tôt se repose tôt s'endort.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Un rideau qui affaiblit notre vue nous annonce, comme l'ombre croissante de la nuit, qu'il est temps de nous endormir.
Louis-Philippe de Ségur ; Les quatre âges de la vie (1816)
Quand je bois du vin, mes chagrins s'endorment.
Alphonse Karr ; Un voyage autour de mon jardin (1845)
Tout flatteur endort au son de ses paroles.
Nicolas Boileau ; Épître IX, Au marquis de Seignelay (1675)
La fortune vient en endormant.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Le paresseux s'endort dans les bras de la faim.
Alphonse de Lamartine ; Méditation XLVIII, Stances (1820)

Autres dictionnaires à consulter :