Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur ennui.

Les 122 citations et pensées sur ennui. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur ennui des quatre coins du monde :

Il ne faut pas garder en soi l'ennui qui ronge l'âme ! Je le compare à ces petits vers qui se logent dans le bois des chaises et des meubles dont j'entends le crac-crac quand ils travaillent et mettent leur loge en poussière.
Eugénie de Guérin - Œuvre : Journal intime, le 5 mai 1837.

Décrire l'ennui ou la bêtise, ne fût-ce qu'en dix lignes, suffit à vous révolutionner l'esprit ; c'est comme si on avalait une tasse de café ; on ne ferme pas l'œil avant deux heures du matin.
Jean Dutourd - Œuvre : Le paradoxe du critique (1971)

Le plaisir et l'ennui, voilà deux sentiments sur lesquels il est impossible de se faire illusion à soi-même.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

De toutes les maladies de l'esprit, la plus contagieuse est l'ennui.
Benoît Champy - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Dans ce pays le temps ne vole pas, il se traîne ; l'ennui lui a coupé les ailes. Le matin ressemble au soir, le soir ressemble au matin ; et je me couche avec la triste certitude que le jour qui suit sera semblable en tout au précédent.
Évariste de Parny - Œuvre : Lettre à son ami Bertin (1775)

L'ennui est la seule chose horrible dans ce monde. C'est le seul péché pour lequel il n'existe pas de pardon.
Oscar Wilde - Œuvre : Le portrait de Dorian Gray (1891)

Tout homme qui ne travaille pas est fatalement destiné à l'ennui, au vice et souvent au crime. Il n'y a point d'exception à cette règle, et c'est pourquoi les sociétés pauvres ou jouissant d'une fortune médiocre sont plus vertueuses ou moins vicieuses que les sociétés riches qui vivent de leurs rentes, sans avoir assez d'esprit et d'intelligence pour travailler de ce même esprit et de cette même intelligence.
Alexandre Weill - Œuvre : Si j'avais une fille à marier (1860)

L'ennui est un déplaisir que le sage ne connait point, et que le niais trouve partout.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Il y a des personnes auxquelles l'habitude est si chère qu'elles préfèrent un ennui accoutumé à un plaisir extraordinaire.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

La curiosité est une grande ressource contre l'ennui.
Victor Cherbuliez - Œuvre : La ferme du Choquard (1883)

Le bonheur n'est pas de chercher le bonheur, mais d'éviter l'ennui.
Gustave Flaubert - Œuvre : Les lettres à Louise Colet (1846)

Dans la vie comme en littérature, en peinture, en musique, dans tous les arts, l'ennui est la pire des choses. Il faut le fuir à tout prix. L'ennui est le père de tous les vices.
Jean d'Ormesson - Œuvre : Une fête en larmes (2005)

L'ennui est comme la rouille, il ronge les facultés.
Charles Dollfus - Œuvre : La nature humaine (1868)

L'uniformité n'est pas la seule cause qui fait naître l'ennui ; le découragement, les chagrins y conduisent. Pour détruire ce dangereux ennemi, on peut employer un remède efficace, la fatigue du corps et le travail de l'esprit.
Auguste-Louis Petiet - Œuvre : Les pensées, maximes et réflexions (1851)

Dans les heures de calme, l'ennui peut être un bienfaiteur : Il devient le régulateur de la pensée et souvent sa lumière.
Augusta Amiel-Lapeyre - Œuvre : Les pensées sauvages (1909)

L'ennui fait peur, parce que l'esprit, quand rien de précis ne le sollicite, se tourne instinctivement vers la mort et la regarde.
Jean Dutourd - Œuvre : Les œuvres romanesques (1979)

L'ennui ne s'achète pas, on ne va pas le chercher au diable, on le trouve chez soi, en soi, il est tapi au fond de nous comme un cancer.
Jean Dutourd - Œuvre : Le vieil homme et la France (1994)

L'ennui est une sorte de veillée d'armes, nécessaire pour la littérature, pour l'acte artistique qui va suivre le lendemain ou dans quelques jours.
Jean Dutourd - Œuvre : Les choses comme elles sont (1978)

L'ennui n'est admissible qu'en société.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

L'ennui est le tombeau de tous les sentiments.
Marie du Deffand - Œuvre : Les lettres à Horace Walpole, le 27 juin 1770.

Le plaisir nous fait oublier l'existence ; l'ennui nous la fait sentir.
Victor Cherbuliez - Œuvre : La vocation du comte Ghislain (1888)

L'amour est un jeu, codifié depuis des générations, ce qui en fait le charme pour les uns, l'ennui pour les autres.
Jean Dutourd - Œuvre : Les pensées et réflexions (1990)

L'ennui est purulent comme un ulcère, laid comme un goitre, douloureux comme une sciatique, sale comme une vérole, humiliant comme un pied-bot.
Jean Dutourd - Œuvre : Le vieil homme et la France (1994)

L'impuissance à rien faire d'agréable engendre l'ennui, qui est comme une nausée.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 16 avril 1881.

L'homme n'échappe à l'ennui que par ses passions, c'est par elles qu'il se sent vivre.
Victor Cherbuliez - Œuvre : L'art et la nature (1892)

L'homme est né pour vivre dans les convulsions de l'inquiétude ou dans la léthargie de l'ennui.
Victor Cherbuliez - Œuvre : L'art et la nature (1892)

L'ennui est une maladie organique à laquelle certains sont sujets dès leur naissance.
Victor Cherbuliez - Œuvre : À propos d'un cheval (1860)

Rien n'est plus efficace que l'ennui pour humaniser une inhumaine.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Une gageure (1890)

Le secret de la paresse n'est pas le goût de l'oisiveté. Le paresseux n'est pas un être futile, sans cesse occupé à des riens et dont les journées sont trop courtes. Il va plus loin que cela : c'est un homme qui aime l'ennui, qui préfère l'ennui, non au travail (ce serait plat), mais aux distractions, aux plaisirs, au bonheur, à tout.
Jean Dutourd - Œuvre : Les œuvres romanesques (1979)

Le vide et l'ennui me persécutent, mon esprit ni mon cœur n'ont la nourriture qu'ils réclament, je suis sans commerce spirituel, je me rouille l'intelligence, et je me rétrécis le cœur.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 11 mai 1850.

Chez la femme des militaires, l'ennui naquit un jour de l'uniforme ôté.
Philippe Bouvard - Œuvre : Mes dernières pensées sont pour vous (2017)

Les petits esprits éprouvent rarement de l'ennui. Ils rencontrent partout des gens de leur espèce, ou pire, auxquels ils s'attachent de prime abord.
Johann Georg Zimmermann - Œuvre : Les réflexions sur la solitude (1756)

Tout ce qu'il y a d'essor dans l'esprit d'un homme, d'élan dans son cœur, est comprimé, paralysé par l'ennui qu'il éprouve ou qu'on lui fait éprouver. Dans cet ennui, on s'assied en silence au milieu d'une assemblée, on écoute d'une oreille indifférente ce qui se dit, on ne s'intéresse à aucun entretien, et souvent on perd soi-même toute espèce de pensées.
Johann Georg Zimmermann - Œuvre : Les réflexions sur la solitude (1756)

L'ennui est une peste à laquelle on croit échapper en sortant de la solitude, et qu'on ne rencontre jamais plus vite que dans la société. C'est un vide de l'âme, un anéantissement de notre activité et de nos forces, une pesanteur générale, une paresse somnolente, une fatigue, et, ce qu'il y a de pire, c'est souvent un coup mortel que l'on porte d'une main polie et avec beaucoup de grâce à notre intelligence et à nos plus douces émotions.
Johann Georg Zimmermann - Œuvre : Les réflexions sur la solitude (1756)

Aujourd'hui j'ai retrouvé mon ennui et mon boulet quotidiens, l'irréparable et le perdu.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 7 avril 1872.

Le travail est le bienfaisant antidote de l'ennui, il est son meilleur remède.
Robert Mauzi - Œuvre : L'idée de bonheur dans la littérature française (1960)

Reprends près de moi ton ennui. Moi près de toi je reprendrai ma solitude.
Paul Géraldy - Œuvre : Toi et moi (1912)

Mieux vaut être déçu que mourir de bonheur et d'ennui !
Vladimir Jankélévitch - Œuvre : Le traité des vertus (1968-1972)

Un fonds d'ennui parsemé de plaisirs, telle est la vie du monde.
François de Reynaud de Montlosier - Œuvre : Les mystères de la vie humaine (1829)

La mort est la cessation des mouvements du cœur, et l'ennui en est le ralentissement.
François de Reynaud de Montlosier - Œuvre : Les mystères de la vie humaine (1829)