Les citations sur excessif

Ce dictionnaire contient 31 pensées et citations excessif :

Une politesse trop excessive marque la distance au lieu de l'effacer.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Chaque femme se croit assez honnête femme, et trouve excessif, en ce sens, ce qu'une autre femme a de plus qu'elle. Un peu moins, c'est une courtisane ; un peu plus, c'est une prude.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Quand le gouvernement est doux, le peuple craint de le combattre par les armes ; affronter la mort serait alors absurde. Quand la rigueur du gouvernement est excessive, on cesse de craindre la mort, parce que la vie est insupportable.
Citation chinoise ; Les sentences et pensées morales chinoises (1832)
Toute joie excessive est une douleur commencée.
Victor Cherbuliez ; La bête (1887)
Il y a des amours à fond d'amitié et des amitiés à fond d'amour. La richesse du cœur a ses avares comme ses prodigues. Le cœur est excessif ou généreux ; il n'est jamais sage.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
Une réaction excessive est souvent un remède pire que le mal.
Gustave Thibon ; L'équilibre et l'harmonie (1976)
L'homme et la femme qui, dans la vie, se révoltent contre toutes choses, sont souvent ceux qui, dans leur jeunesse, ont aperçu un décalage excessif entre ce que conseillaient et ce que faisaient leurs parents.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
L'orgueil excessif gâte le cœur et l'esprit, il fausse tous les jugements.
Félicité de Genlis ; Le dictionnaire critique et raisonné (1818)
L'adversaire d'une vraie liberté est un désir excessif de sécurité.
Jean de La Fontaine ; Le loup et le chien (1668)
On passe une partie de sa vie à se créer puissant et généreux en rêve, puis, quand la rêverie perd un peu de son ardeur, on a de la peine à refréner les élans excessifs de ce faux personnage qui voudraient persister dans la réalité.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
Les louanges outrées et excessives font tort à celui qui les donne et à celui qui les reçoit, c'est une insulte. Ceux à qui on les adresse la sentent, s'ils ont le sens commun, et la punissent au moins d'un souverain mépris.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Plus l'orgueil est excessif, plus l'humiliation est amère.
Jean-François Marmontel ; Les leçons d'un père à ses enfants (1806)
L'amour excessif de la réputation est presque toujours le caractère d'un génie borné.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Les châtiments excessifs amènent à excuser les fautes.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
La haine est bien souvent la fille d'un amour excessif.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Une imagination excessive est un enfant prodigue qui met tout à fond perdu.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
L'amour excessif de soi a étouffé l'amour des autres.
Félicité Robert de Lamennais ; Le livre du peuple (1838)
Une politesse excessive est la monnaie des hommes sans mérite.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Une complaisance excessive est une imposture grossière de l'adulation.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La jalousie modérée est une preuve d'amour, la jalousie excessive est un manque de respect.
Stanislas Leszczynski ; Les maximes et pensées inédites (1766)
Quand les impôts sont excessifs, ils provoquent la fraude.
Jean-Baptiste Say ; Les pensées détachées (1818)
Tout ce qui est excessif est insignifiant.
Charles-Maurice de Talleyrand ; Mémoires (1754-1838)
Tout pouvoir excessif meurt par son excès même.
Casimir Delavigne ; Louis XI, V, 8, le 11 février 1832.
Tout est bon quand il est excessif.
Marquis de Sade ; La nouvelle Justine (1799)
Chaque femme se croit assez honnête femme, et trouve excessif, en ce sens, ce qu'une autre femme a de plus qu'elle.
Alphonse Karr ; Le chemin le plus court (1836)
L'irritation qui nous prend à la vue d'une injustice peut, sans doute, si elle est excessive, dégénérer en mauvais sentiments, mais n'est-elle pas louable et honorable dans son origine ?
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Une excessive sensibilité témoigne plus de nerfs malades que de délicatesse de cœur.
Louis Dumur ; Les petits aphorismes sur la sensibilité (1892)
Ah ! que les gens excessifs sont fatigants !
Henry de Montherlant ; Le maître de Santiago (1947)
II n'est point de parfaite bonté avec une douceur excessive.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
II n'est point d'admiration excessive sans raffinement dans le goût.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Le propre de la vérité, c'est de n'être jamais excessive.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)

Autres dictionnaires à consulter :