Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur nuire (2).

Les citations, pensées et mots de célébrités :

L'ennemi le plus nuisible est celui qu'on ne soupçonne pas.
Fernando de Rojas - Œuvre : La Célestine - XVIe siècle.

Rien ne nuit tant à l'amour que de s'y rendre sans façon, bien souvent il vit de la résistance qu'on lui fait, et ne devient plus qu'une bagatelle quand on le laisse en repos.
Marivaux - Œuvre : Les pensées diverses (1763)

La médisance et la calomnie nuisent même à ceux qui les écoutent.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la médisance (1652)

Si l'on connaissait les ténébreuses intrigues des gouvernements les uns contre les autres, depuis trois siècles, pour se nuire et s'affaiblir réciproquement, on serait effrayé de leurs résultats, pour ceux qui y ont été les plus habiles et même les plus heureux.
Louis de Bonald - Œuvre : Les pensées sur divers sujets (1817)

En occupant les gens de leur propre intérêt, on les empêche de nuire à l'intérêt d'autrui.
Beaumarchais - Œuvre : Le Barbier de Séville, I, 4 (1775)

L'homme qui thésaurise, nuit ; l'homme qui répand est utile.
Mirabeau - Œuvre : Discours, Séance du 4 décembre 1790.

Les hommes réunis en trop grand nombre se nuisent, ne fut-ce que par l'air qu'ils respirent.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

On peut aimer quelqu'un sans être son ami, et souvent, ceux qui nous aiment sont ceux qui nous nuisent le plus. Un véritable ami est toujours utile. C'était, sans doute, à propos des amis nuisibles et de cette espèce d'amis qu'il faut voir rarement pour les conserver longtemps, que l'empereur romain s'écriait : Mon Dieu ! Défends-moi de mes amis, je tâcherai de me garder moi-même de mes ennemis !
Auguste Guyard - Œuvre : Quintessences (1847)

La vie est remplie de devoirs opposés : ce qui fait le bien-être de l'un bien souvent nuit au bonheur de l'autre, et celui qui est prêt à se dévouer recule en se demandant si pour être utile à une seule personne, il ne va pas nuire à plusieurs.
Cécile Fée - Œuvre : Les maximes et pensées (1832)

La philanthropie nuit aux hommes en leur donnant à penser qu'ils peuvent compter sur d'autres que sur eux-mêmes.
Louis Dumur - Œuvre : Les petits aphorismes sur l'intérêt (1892)

La justice ne peut extirper tous les vices, mais du moins elle empêche qu'ils ne nuisent.
Francis Bacon - Œuvre : Dignitate et augmentis scientiarum (1605)

La fortune ne se contente jamais de nuire une seule foi.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Le prochain ne mérite de savoir ni le mal ni le bien que nous pouvons penser de nous ; c'est un profane qui n'a aucun droit à notre foyer intime : ses yeux sont trop malsains pour ne pas nuire et trop secs pour ne pas contrister.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 2 juin 1878.

Un sot a toujours assez d'esprit pour nuire.
Citation française - Œuvre : Les proverbes et adages français (1856)

Pardonne à qui te nuit, car lorsque l'encens fume, l'encens embaume encore le feu qui le consume.
Louis Belmontet - Œuvre : Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

Il y a des méchants qui ne nuisent qu'à leurs ennemis ; l'indiscret nuit à tout le monde.
Jean-Jacques de Lingrée - Œuvre : Les réflexions, pensées et maximes (1814)

La façon la plus perfide de nuire à une cause, c'est de la défendre, avec intention, par des arguments fautifs.
Friedrich Nietzsche - Œuvre : Le gai savoir (1882 et 1887)

L'amour : c'est une maladie qui rend mauvais. Dès que l'on aime vraiment quelqu'un, on ne peut s'empêcher de lui nuire, même et surtout si l'on veut le rendre heureux.
Amélie Nothomb - Œuvre : Mercure (1998)

Tel nous sert en voulant nous nuire.
Antoine Houdar de La Motte - Œuvre : Le chat et la souris (1719)

On n'est point innocent, quand on nuit à soi-même.
Joseph Joubert - Œuvre : De la sagesse, XXII (1866)

Cessez de vous nuire à vous-même : le zèle est un bien fâcheux.
Hérodote - Œuvre : Les histoires - Ve s. av. J.-C.

Mentir pour nuire est calomnie : c'est la pire espèce de mensonge.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Les rêveries du promeneur solitaire (1777)

Ce qui ne sert point, nuit ; ce qui n'aide pas, gêne.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 5 septembre 1865.

Ce qui nuit le plus aux hommes dans l'esprit des femmes, c'est leur indiscrétion.
Henri de Régnier - Œuvre : Lui, ou les femmes et l'amour (1928)

La somme des intérêts individuels nuit à l'intérêt général.
Jean-Jacques Rousseau - Œuvre : Du contrat social (1762)

L'imposture nuit ; l'erreur n'est bonne à rien.
Marie-Joseph Chénier - Œuvre : Nathan le sage (Posthume, 1824)

Surtout soyez de vous la maîtresse et la dame, faites, s'il est possible, un miroir de votre âme, qui reçoit tous objets, et tout content les perd ; fuyez ce qui vous nuit, aimez ce qui vous sert.
Mathurin Régnier - Œuvre : Satire XIII, Macette (1604)

Un peu de folie ne nuit pas ; au fond, beaucoup de folie !
Gilles Archambault - Œuvre : La fleur aux dents (1971)

Gouverner c'est mettre vos sujets hors d'état de vous nuire et même d'y penser.
Nicolas Machiavel - Œuvre : Le prince (1513)

Tout ce qui sert votre ennemi vous nuit ; tout ce qui lui nuit vous sert.
Nicolas Machiavel - Œuvre : L'art de la guerre (1521)

Trop parler nuit.
Carmontelle - Œuvre : Les proverbes dramatiques, XXX (1781)

On est toujours assez puissant pour nuire.
Sénèque - Œuvre : De la colère, I, 3 - env. 47 ap. J.-C.

Il en est des hommes comme des plus vils animaux, tous peuvent nuire.
Voltaire - Œuvre : L'ingénu (1767)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :