Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur aise

Ce dictionnaire contient 68 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot aise. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur aise issus des quatre coins du monde :

Il est plus aisé d'être sincère avec les autres qu'avec soi-même.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Il est plus aisé de donner des conseils que de les mettre à exécution.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il est plus aisé de faire prendre une opinion nouvelle que de détruire une opinion reçue.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)
Il est toujours aisé d'être logique. Il est presque impossible d'être logique jusqu'au bout.
Albert Camus ; Le mythe de Sisyphe (1942)
La paresse rend tout difficile ; le travail rend tout aisé.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1733)
Il est plus aisé de relever les fautes d'autrui que de reconnaître ses propres erreurs.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il est aisé de critiquer, et malaisé de mieux faire.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Si l'on pouvait lire dans le cœur des gens, dans quelle société serait-on à son aise ?
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Quiconque est prompt à parler est aisé à vaincre et à convaincre.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Conquête trop aisée est bientôt méprisée.
William Shakespeare ; La tempête (1611)
Il est plus aisé de répondre aux questions des autres qu'à celles qu'on se pose à soi-même.
Philippe Bouvard ; Mille et une pensées (2005)
Plus on est malheureux, plus on a le cœur aisé à s'attendrir.
Prosper Jolyot de Crébillon ; Les notes et pensées diverses (1762)
On se sent si mal à son aise quand on n'est pas à sa place !
Paul de Kock ; La femme, le mari et l'amant (1829)
Quand je serai mort, mourez à votre aise et sans vous presser, je n'en saurai rien. Adieu.
Ferdinando Galiani ; Lettre à Louise d'Épinay, le 9 janvier 1773.
Rien n'est si aisé que d'apercevoir un ridicule ou un vice, et de s'en moquer.
François-René de Chateaubriand ; Les pensées, réflexions et maximes (1848)
Il en est de l'amour comme le feu, il est plus aisé de le prévenir que de l'arrêter.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Il est aisé à ceux qui se portent bien de donner de bons conseils aux malades.
Térence ; L'Andrienne - IIe s. av. J.-C.
Tout est aisé aux hommes courageux, les lâches seuls se rebutent.
Euripide ; Les Atrides - Ve s. av. J.-C.
Il est aisé de critiquer ce qu'on entend, mais dire mieux, voilà ce qui est difficile.
Plutarque ; Les œuvres morales - Ier s. ap. J.-C.
Lorsque tout sourit à nos vœux, il est fort aisé d'être aimable.
Jean Frain du Tremblay ; Le cochet et le cochon (1703)
Il est plus aisé d'accuser un sexe que d'excuser l'autre.
Michel de Montaigne ; Les essais (1580)
Le génie, c'est l'action aisée, sans délibération, sans erreur et imprévisible.
Émile-Auguste Chartier, dit Alain ; Les éléments de philosophie (1916)
J'ai trop de cervelle pour ma tête, elle ne peut pas jouer à l'aise dans son étui.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
On n'est pas d'abord à son aise dans une nouvelle vertu, comme sur un matelas cardé à neuf ; puis l'union se fait.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le sacrifice, c'est comme le sinapisme, on en parle à son aise quand on ne le sent pas.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il y en a qui sont à l'aise dans leur destinée comme dans un habit qui va bien et ne fait de plis nulle part.
Victor Cherbuliez ; Le fiancé de Mademoiselle Saint-Maur (1876)
Charité : Alibi des dîners à cinq mille francs par tête. Dépend uniquement du maintien de la classe aisée. On n'a jamais vu les mendiants se faire la charité entre eux.
Philippe Bouvard ; La belle vie après 70 ans (2002)
Il y en a qui sacrifient à leurs amis non seulement leurs aises, mais même leur raison.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Quand on préfère ses aises, on tombe vite dans l'apathie.
Johann David Wyss ; Le Robinson suisse (1812)
La langue se mettant à l'aise met tout à la gêne.
Joseph Roux ; Les pensées, notes et réflexions (1866)