Les citations sur indulgent

Ce dictionnaire contient 41 pensées et citations indulgent :

Doux et indulgent pour tout le monde, je puis tout concéder pourvu que mon droit soit reconnu. Mais le déni de mon droit me rend inflexible comme une barre de fer.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 15 février 1864.
Indulgent pour toute insuffisance humble, je me sens peu souple pour l'obstination.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 18 août 1865.
Le contact des fortunés, des vaniteux, des sots et des indifférents me fait pencher vers le mépris placide et indulgent. La vue des faibles, des ignorants, des malheureux, des petits, des simples, des enfants me ramène à la pure bonté.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 novembre 1863.
Pourquoi les femmes, qui font l'opinion, l'ont-elle faite si indulgente pour les fautes de l'homme et si sévère pour sa complice ?
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Je serais plus indulgent pour les fautes des autres, si je voyais mieux celles où de simples hasards m'ont empêché de tomber.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Indulgent pour soi, sévère pour autrui : c'est le contraire qu'il faudrait.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Plus on a d'esprit, plus il faut être indulgent pour ceux qui n'en ont pas.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
On a souvent les défauts de ses qualités. Soyons indulgents aux uns, par reconnaissance pour les autres.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Les femmes galantes disent du mal des autres pour insinuer que la mauvaise conduite est générale ; les femmes vertueuses sont indulgentes aux autres, parce qu'elles savent le mérite qu'il y a à résister.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Notre passage sur la terre est si court que nous devrions savoir vaincre notre susceptibilité, et nous montrer indulgents pour les autres. Quels remords nous déchirent, si nous n'avons pas fait tout ce que nous devions pour rendre heureux nos parents, nos enfants, tous les amis qui nous précèdent dans la tombe !
Auguste-Louis Petiet ; Les pensées, maximes et réflexions (1851)
Lorsqu'un homme commet quelque bassesse, il se trouve toujours un indulgent pour dire : « C'est humain ! » Mais il est des circonstances où il ne faut pas être humain, surtout quand il s'agit de soi-même.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1965)
Il ne faut croire à l'indulgence des gens que lorsqu'elle s'exerce dans les choses qui leur sont personnelles. Tel homme se prend de pitié pour un empoisonneur, pour un assassin, vous le croyez indulgent ; attendez pour le juger qu'on lui marche sur le pied dans une foule, ou qu'on lui casse par maladresse une tasse sur la tête.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Qui n'est pas indulgent s'oublie.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
La connaissance des hommes rend misanthrope ou indulgent.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Le plus inconséquent des hommes me paraît être celui qui n'est pas indulgent.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La stupidité des hommes rend indulgent à la bêtise des femmes.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
On se fait un mérite d'être indulgent ; on ne se fait aucun scrupule de ne pas être bienveillant.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Aussi équitable, aussi indulgent qu'il est juste et judicieux, le bon esprit aime à ne penser mal de personne. Il prend bien tout ce qu'il voit et tout ce qu'il entend. Ce n'est pas qu'il approuve le mal : il condamne ce qui est mauvais, mais il ne le croit pas aisément. Il donne un tour favorable à tout ce qui en est susceptible, et il justifie tout ce qui peut être justifié. Il aime mieux se tromper en pensant trop bien qu'en pensant trop mal des autres hommes.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Soyez indulgent, vous ne sacrifierez point l'estime de vous-même, et loin de vous nuire, la franchise rendra votre affabilité plus aimable.
Joseph Droz ; L'essai sur l'art d'être heureux (1806)
Avec toi-même sois sérieux, approfondis et sonde, questionne partout et toujours. Avec les autres sois indulgent, facile, gai, et laisse vivre les gens à leur guise, au lieu de te faire le Don Quichotte querelleur du purisme de langage, de conduite, de logique, d'assertion. Toute ta critique, occasionnée par le contact avec autrui, tourne-la sur toi-même, applique-la à toi-même.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 30 juillet 1848.
Les maîtres qui se montrent trop indulgents pour nous dans notre enfance, nous rendent un bien mauvais service.
Isocrate ; Les discours de morale - IVe s. av. J.-C.
Aimer est naturel à l'homme. Il est aussi dans sa nature d'être indulgent.
Plaute ; Le marchand - IIe s. av. J.-C.
Tout comprendre rend très indulgent, et sentir profondément inspire une grande bonté.
Germaine de Staël ; Corinne ou l'Italie (1807)
Apprend à pardonner les fautes d'autrui, sois bon et indulgent.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.
Les natures les plus indulgentes sont celles que tourmente le besoin d'estimer et d'aimer. Elles estiment, elles aiment avant de savoir si l'on est digne d'estime et d'amour, de peur de mourir sans avoir satisfait ce double et impérieux besoin de leur cœur.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
L'homme juste sait être indulgent envers les fautes des humbles et sévère pour celles des grands.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Si nous décidons d'être indulgents, nous le sommes déjà moins.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
L'âge rend indulgent sur le caractère, et difficile sur l'esprit.
Madame Necker ; Les mélanges et pensées (1798)
Soyez doux et indulgent à tous ; ne le soyez pas à vous-même.
Joseph Joubert ; Des passions et affections de l'âme, LXXIV (1866)
Sois indulgent envers autrui, mais n'aies aucune indulgence envers toi-même.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
L'amour est quelquefois indulgent pour une première faute, mais sans pardon pour celles qui suivent.
Raymond Brucker ; Les intimes (1832)
Soyons indulgents aux grandes actions, elles sont si rarement préméditées.
Alfred Bougeard ; Pailles et poutres (1877)
S'il est louable d'être indulgent, il est indispensable d'être juste.
Mademoiselle de Sommery ; Les doutes sur différentes opinions reçues (1782)
Les enfants doivent être très indulgents envers les grandes personnes.
Antoine de Saint-Exupéry ; Le petit prince (1943)
Telle est des gens de bien l'indulgente nature, qu'elle ignore le mal, et ne peut faire injure.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Soyez sévères envers vous-mêmes et indulgents envers les autres.
Confucius ; Les entretiens - VIe s. av. J.-C.
Qui est sévère envers lui-même et indulgent envers les autres évite les mécontentements.
Confucius ; Les entretiens - VIe s. av. J.-C.
Tâchez toujours d'être indulgent ! si vous ne pouvez pardonner, efforcez-vous d'oublier !
Romain Rolland ; Quinze ans de combat (1935)
Chacun pour soi-même est toujours trop indulgent.
Nicolas Boileau ; Satire IV, À M. l'abbé Le Vayer (1664)
Pour le faible d'autrui, l'on doit être indulgent.
Jean Frain du Tremblay ; Polichinelle (1703)
Soyez indulgents pour les autres, et sévères pour vous.
Adam Mickiewicz ; Livres de la nation et des pèlerins polonais (1832)

Autres dictionnaires à consulter :