Les citations mari

Ce dictionnaire contient 87 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot mari. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur mari issus des quatre coins du monde :

À la mort de son troisième mari, ses cheveux, de chagrin, sont devenus blonds.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Quel plaisir y a-t-il à tromper un mari qui n'y voit que du feu ?
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Les maris des très belles femmes appartiennent toujours à la race des criminels.
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
J'aime mieux un mauvais ouvrier qui travaille qu'un mari bonasse et fainéant.
Alexandre Weill ; Si j'avais une fille à marier (1860)
Un mari, avant d'être reconnu parfait honnête homme, est l'ennemi naturel de la femme, ennemi que Dieu lui a suscité pour ses peines et ses douleurs. Ma fille, il faut donc, avant tout, que celui que tu aimeras soit un honnête homme, et que la société n'ait à lui reprocher ni une mauvaise action, ni une lâcheté, ni une bassesse, ni surtout ce qu'on appelle une indélicatesse.
Alexandre Weill ; Si j'avais une fille à marier (1860)
Il ne faut jamais quitter son mari parce que cela fait trop de peine de le revoir.
Ximénès Doudan ; Les pensées, essais et maximes (1880)
L'honneur des maris est encore mieux sauvegardé par l'amour-propre des femmes que par leur vertu.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Il y a des maris qui se persuadent volontiers qu'il n'y a pas de mal à tromper leur femme, pourvu qu'elle ne le sache pas. Mais cela est vain, car elle le sait toujours, ou du moins elle le sent.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Le mariage, ma petite, c'est la robe ; après, évidemment, on a le mari !
Jean Anouilh ; Poissons rouges (1970)
Un mari est tenu de respecter toujours la mère de ses enfants, et il doit se souvenir que la pureté véritable a sa source dans le cœur.
Edmond de Pressensé ; L'histoire des trois premiers siècles de l'Église chrétienne (1858)
Un mari insipide, même insociable, vaut mieux qu'un amant insolent.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Un très mauvais mari eût été quelquefois un amant parfait.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Que le mari se mette un peu à la place de l'amant, puisque l'amant se met bien à la place du mari.
Sacha Guitry ; La jalousie (1915)
Une épouse sanctifie son mari, et ses embrassements ont quelque chose de sacré.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 7 septembre 1880.
Ce nom que toutes les femmes pourraient donner à leur mari : le loin-près. Ni jamais là, ni jamais ailleurs. Ni vraiment absent, ni vraiment présent.
Christian Bobin ; Le Très-Bas (1992)
Si elles continuent ainsi, les jeunes filles modernes, c'est elles qui feront l'éducation de leurs maris. O sainte modestie, que tu étais belle sous tes voiles de mousseline !
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Le mari garde-malade a toujours des airs de victime, pendant ou après.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il faut mettre beaucoup de complaisance avec le malheur, comme avec le mari difficile !
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Il y a bien moins de manières d'être honnête femme que d'être bon mari.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les femmes montrent ordinairement toute leur modestie la première nuit de leurs noces, comme les maris montrent tout leur amour.
Ninon de Lenclos ; Les pensées et maximes (1706)
Une femme sensée ne doit jamais prendre de mari sans le consentement de sa raison et d'amants sans l'aveu de son cœur.
Ninon de Lenclos ; Les pensées et maximes (1706)
Quand certaines femmes vous parlent de leur mari, on sent que ce n'est pas une façon de se mettre en garde, mais tout simplement une manière de vous encourager.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 29 mai 1909.
L'amant, c'est l'artiste de l'amour, tandis que le mari, c'en est le rond-de-cuir !
Alexandre Jardin ; Française (2020)
Aujourd'hui quand une femme est surprise en adultère, on se moque de son mari.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Vouloir du bien à une femme, est-ce en vouloir à son mari ?
Beaumarchais ; Le mariage de Figaro, I, 9 (1778)
On voit au visage de la femme si elle a un bon mari.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Tous les jeunes gens charmants sont des maris charmants.
Oscar Wilde ; Le crime de Lord Arthur Savile (1887)
Certains maris demandent à être surveillés de très près ; l'esprit est prompt, la chair est faible.
Victor Cherbuliez ; Les profils étrangers (1889)
Les hommes intelligents sont des maris dangereux, ils ont l'amour des recherches, des expériences.
Victor Cherbuliez ; Une gageure (1890)
Je n'aurai qu'un mari, parce que je n'ai qu'une âme.
Anatole France ; Abeille (1883)
Un mari, ou un amant, qui est trompé, l'est toujours par sa faute d'une façon ou d'une autre, depuis l'homme qui néglige sa femme ou la trompe, jusqu'à l'homme de quarante-cinq ans qui épouse une femme de vingt-cinq ans.
Paul Léautaud ; Choix de pages de Paul Léautaud (1946)
Un mari est la règle vivante de sa femme, et pour ainsi dire son miroir.
Nicolas Machiavel ; L'entremetteuse maladroite (1513)
Il y a tant de femmes qui, le lendemain même du mariage, sont veuves du mari qu'elles s'étaient imaginées.
Maurice Donnay ; Le torrent, le 5 mai 1899.
Pour ne pas user son mari, elle prenait celui de la voisine.
Georges Brassens ; Journal et autres carnets inédits (2014)
Nous ne reprochons pas aux maris graves d'être cocus, nous leur reprochons d'être à la fois graves et cocus.
Georges Bernanos ; Nous autres Français (1939)
Un mari craint toujours que son épouse le quitte , c'est ça la suprême force des femmes : Vous faire redouter ce que vous souhaitez le plus au monde.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
Plus les maris ont de pouvoir dans leur famille, et moins ils en doivent user.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
L'amant le plus parfait devient vite un mari, pour peu qu'on lui en laisse le temps !
Eugène Cloutier ; Croisière (1964)
On m'a soutenu que toutes les femmes que je connais ont ou ont eu des amants. - Eh bien ! ai-je répondu, c'est la seule manière de savoir si on préfère son mari. Ce serait très humiliant de n'avoir jamais inspiré dans sa vie une passion extra-légale !
Mary Sarah Newton ; Essais divers, lettres et pensées (1852)
Quand un mari trompe sa femme avec sa belle-sœur et que sa femme le trompe avec son beau-frère, l'adultère ne sort pas de la belle famille et se passe, de ce fait, en famille plus ou moins belle.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)