Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur les mépris (2).

Les citations, pensées et mots de célébrités :

La pauvreté attire facilement le mépris. Quelque véridique que soit l'indigent qui se plaint des torts qu'on lui a faits, nous croyons toujours que ce qu'il en dit, est pour mettre notre sensibilité à contribution.
Ménandre - Œuvre : Les fragments - IVe s. av. J.-C.

Il n'est point de parfait mépris de soi-même qui ne soit précédé de celui du genre humain.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

La fausse pitié est pire que les mépris.
Voltaire - Œuvre : Tancrède, le 9 mars 1760.

Le mépris pour les grandeurs de ce monde est la mesure de la véritable grandeur de l'homme.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la grandeur (1652)

On est digne de mépris quand on peut faire des heureux et qu'on ne le fait pas.
Jean-Baptiste Massillon - Œuvre : Le petit carême (1718)

Il n'y a rien que les gens pardonnent moins que le mépris.
Philip Dormer Stanhope - Œuvre : Les lettres et pensées (1774)

Le mépris parle, le dédain se tait.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

D'un trop grand mépris des choses de ce monde, on passe aisément à la haine du monde.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Dieu respecte notre dignité, mais le monde nous roule avec mépris et fureur ses vagues, pour constater que nous sommes sa chose. Les théories de la nullité de l'individu, les conceptions panthéistiques et matérialistes, enfoncent maintenant une porte ouverte, et abattent un homme abattu. Dès qu'on cesse de glorifier ce point imperceptible de la conscience et d'en célébrer la valeur, l'individu redevient naturellement un atome de la masse humaine, laquelle n'est qu'un atome de la masse planétaire, qui n'est rien dans le ciel.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 14 avril 1866.

La familiarité irrespectueuse ne vient jamais s'en emmener avec elle le mépris.
Goswin de Stassart - Œuvre : Les pensées et maximes (1780-1854)

Un mépris silencieux est la meilleure réponse aux railleries.
Louise d'Épinay - Œuvre : Les pensées et réflexions diverses (1726-1783)

N'abaissez sur l'envie qu'un regard de mépris ; la vipère peut bien souiller de sa bave immonde le tronc du chêne, mais elle ne saurait le faire mourir.
Félix Bogaerts - Œuvre : Les maximes, pensées et réflexions (1837)

L'existence est un malheur pour qui ne mérite que du mépris.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Œuvre : Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

Le mépris pour l'autorité de la vieillesse est un sentiment inné dans les jeunes gens, c'est afin que chacun devienne sage à ses propres dépens.
Francis Bacon - Œuvre : Dignitate et augmentis scientiarum (1605)

Si l'orgueil pouvait s'élever du mépris pour les autres au mépris pour soi-même, il deviendrait enfin philosophie.
Francis Bacon - Œuvre : Dignitate et augmentis scientiarum (1605)

Le mépris chez la femme est la première forme que prend la haine.
Honoré de Balzac - Œuvre : Les mémoires de deux jeunes mariées (1841)

Le mépris des hommes doit être en raison inverse de l'estime qu'ils n'ont pas justifiée.
Jean-Napoléon Vernier - Œuvre : Les fables, pensées et poésies (1865)

Ne pas écouter est non seulement un manque de politesse, mais encore une marque de mépris.
Honoré de Balzac - Œuvre : Modeste Mignon (1844)

Le mépris sans remède entraîne une dépravation totale.
Maria Edgeworth - Œuvre : Les réflexions et maximes morales (1849)

Le mépris est la meilleure réponse à la médisance.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

Ceux qu'on ne peut noyer dans les eaux d'un mépris, on les étouffe en les serrant dans ses bras.
Christian Bobin - Œuvre : Le Très-Bas (1992)

Bonne charité vaut mieux que mauvais mépris.
Simon de Bignicourt - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

La légèreté est toujours un mépris de la raison.
Simon de Bignicourt - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Il n'y a rien que les gens supportent plus impatiemment que le mépris.
Philip Dormer Stanhope - Œuvre : Les lettres et pensées (1774)

La bêtise est une infirmité naturelle qu'il est injuste et cruel de tourner en dérision ; elle ne commence à mériter le mépris que quand la vanité s'y joint, le boiteux ne devient ridicule que lorsqu'il veut courir.
Pierre-Marc-Gaston de Levis - Œuvre : Les maximes et préceptes (1808)

La bêtise ne mérite le mépris que lorsque l'orgueil s'y joint.
Pierre-Marc-Gaston de Levis - Œuvre : Les réflexions sur la bêtise (1808)

Se voir exposé aux mépris, c'est ce que ne peut endurer un homme libre.
Ménandre - Œuvre : Du différent remis au jugement d'arbitres - IVe s. av. J.-C.

Ceux qui ne vivent que pour eux tombent dans le mépris et dans l'abandon.
La marquise de Lambert - Œuvre : L'avis d'une mère à sa fille (1728)

Si on vous a offensé, vous ne devez que du mépris, et c'est une dette aisée à payer.
La marquise de Lambert - Œuvre : L'avis d'une mère à sa fille (1728)

Rien n'est plus affreux que d'être un objet de mépris pour soi-même.
Sophie Cottin - Œuvre : Claire d'Albe (1798)

Le mépris est la meilleure vengeance pour un grand cœur.
Christine de Suède - Œuvre : Les maximes et pensées (1682)

Que ton estime ou ton mépris, soit pour toi, soit pour les autres, ne dépende point du plus ou moins d'argent. Sache plutôt qu'il n'y a que le vice qui soit digne de mépris et que la vertu seule à des droits à notre estime.
William Penn - Œuvre : Les fruits de l'amour d'un père (1790)

Le mépris des hommes est fréquent chez les politiques, mais confidentiel.
André Malraux - Œuvre : Le temps du mépris (1935)

Le mépris des hommes est souvent la marque d'un cœur vulgaire.
Albert Camus - Œuvre : Caractères et anecdotes de Chamfort, Préface (1944)

Le mépris est plus pénible pour le sage que les mauvais traitements.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Mépris pour mépris, j'aime mieux celui de la haine que celui de la pitié.
George Sand - Œuvre : Isidora, Roman (1846)

Le mépris profond conduit à l'horreur, jamais à la haine ; ces deux sentiments sont opposés en principes et en résultats, quoique semblables en couleur.
Hypolite de Livry - Œuvre : Les pensées et réflexions (1808)

Le mépris tue l'amour.
Victor Hugo - Œuvre : Littérature et philosophie mêlées (1834)

Le mépris est un sentiment très scolaire qui tourne vite à l'éloquence.
Georges Bernanos - Œuvre : Les grands cimetières sous la lune (1938)

La hauteur de l'orgueil se mesure à la profondeur du mépris.
André Gide - Œuvre : Journal (1889-1939)

Je sais braver la mort, et non pas le mépris.
Lucien Émile Arnault - Œuvre : Pierre de Portugal, III, 3 (1823)

Les femmes s'accommodent assez bien d'une certaine part de mépris dans leur amour.
Claire Martin - Œuvre : Doux-amer (1960)

La modestie est quelquefois le voile du mépris que les autres nous inspirent.
Simon de Bignicourt - Œuvre : Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Ce n'est point la pauvreté qui est intolérable, c'est le mépris.
Voltaire - Œuvre : Café ou l'Écossaise, I, 5, le 26 juillet 1760.

Quand vous m'insulterez, compter sur mon mépris, le plus vil d'entre vous pourrait s'y trouver pris.
Antoine de Rivarol - Œuvre : Épître au roi de Prusse (posthume, 1808)

Le mépris doit être le plus mystérieux de nos sentiments.
Antoine de Rivarol - Œuvre : L'esprit de Rivarol (1808)

Pour force, les anciens avaient le mépris de l'injure : c'était leur duel à eux.
Anne Barratin - Œuvre : De vous à moi (1892)

L'usage est fait pour le mépris du sage.
Voltaire - Œuvre : Nanine ou le préjugé vaincu, I, 1 (1749)

Le dictionnaire des proverbes :

De quelle origine est le proverbe L'indifférence est le pire des mépris ?

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :