Les citations dédain

Ce dictionnaire contient 59 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot dédain :

Il faut une grande force d'esprit pour retrouver le bien dans la morale professée par un sot circonspect ; moins d'esprit expose à le prendre en quelque dédain.
Ximénès Doudan ; Les pensées, essais et maximes (1880)
Je ne comprends pas trop que l'on se fâche de quoi que ce soit. Rien ne me semble en valoir la peine. C'est chez moi paresse et dédain plus que patience.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Ce qui paraît le plus choquer l'orgueil, c'est l'égalité : c'est précisément ce qui le rend à la fois si ridicule et si haïssable ; il révolte, par ses superbes et injustes dédains, les vanités de tous les hommes, et soulève d'innombrables légions d'ennemis contre lui.
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées, maximes et réflexions (1823)
Le dédain et la fierté, loin d'être les prérogatives d'un haut rang, en sont l'abus et l'opprobre ; et les Grands ne méritent plus d'être les maîtres de leurs sujets, dès qu'ils oublient, qu'ils en sont les pères.
Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)
Combattez avec courage, mais sans dédain, les erreurs funestes au bonheur des humains.
Jean-François de Saint-Lambert ; La catéchisme universel (1798)
Je ne prends même plus la peine de cacher mon dédain pour ces gens qui ne la valent pas.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)
Quand le diable me visite, il m'apparaît sous les traits d'un bienfaiteur. Certes, il est un peu cynique, un peu sarcastique ; il n'a pas le sourire chaleureux des anges, mais enfin ce n'est pas un cannibale ; c'est un être qui me ressemble. J'aime son air de dédain, son rictus intelligent. Ce diable-là n'est pas sérieux. Il n'est pas condamné à une éternité de souffrance. Il est trop malin (et pas assez noir) pour ne pas obtenir son pardon.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)
Malheureux les esprits qui ont le mirage de l'absolu ! Ils prennent en dédain tout ce qui n'est que relatif, c'est-à-dire le fond même de la vie.
Edmond Thiaudière ; La proie du néant (1886)
Les injures, les calomnies, les colères extérieures, on peut les multiplier, les entasser tant qu'on voudra, on ne les élèvera jamais au-dessus de mon dédain.
François Guizot ; L'histoire parlementaire de France (1864)
Il ne faut pas traiter avec dédain les petites choses qui font la destinée de la plupart des hommes, mais plutôt, au nom de son cœur, obtenir de son intelligence un effort de raison pour s'y intéresser.
Antonin Rondelet ; Les réflexions de littérature et de philosophie (1881)
Comme certains dédains ont une belle allure et savent bien se cambrer !
Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)
Le dédain de l'argent est fréquent surtout chez ceux qui n'en ont pas.
Georges Courteline ; La philosophie de Courteline (1917)
Il n'est pas mauvais de glisser de temps en temps dans la conversation une nuance de dédain à l'égard de nos amis, ils font d'autant plus de cas de notre amitié.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Deux genres d'absolution : Celle qu'on se donne et celle qu'on reçoit.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
On a le dédain du dire quand on sait agir.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
J'ai plus de dédain que de pitié pour les gens qui s'ennuient.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Ni la guerre ni le dédain ne servent quand on ne peut écraser l'adversaire.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 septembre 1872.
L'amour passe, on s'avise qu'on a fait une mésalliance, et on s'en venge par un peu de mépris et beaucoup de dédain.
Victor Cherbuliez ; La revanche de Joseph Noirel (1882)
Le dédain, excepté pour le vice, indique toujours une borne dans l'esprit.
Germaine de Staël ; De l'Allemagne (1810)
Ce qui persécute sans relâche et sans pitié la femme, ce sont les femmes. Moquerie, soupçons, envies, aigreurs, dépits, jugements téméraires, médisances, insinuations, dédains, impertinences, elles ne s'épargnent aucun des supplices permis.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 avril 1869.
Moi je ne crains les hauteurs de personne : par ma vie, par mes actes, et peut-être par quelques qualités bien modestes d'esprit, je suis capable de supporter les dédains.
Adolphe Thiers ; Le discours parlementaire du 24 mai 1873.
L'indulgence est la forme aristocratique du dédain.
Rémy de Gourmont ; Les chevaux de Diomède (1897)
Il vaut mieux exciter l'envie que de s'exposer aux dédains de la pitié.
Pindare ; Les odes pythiques - Ve s. av. J.-C.
Le vaniteux porte la tête levée, et regarde avec dédain le pauvre.
Philip Dormer Stanhope ; L'art de vivre heureux dans la société (1761)
Le dédain d'aimer n'est le plus souvent que l'impuissance d'être aimé.
Maurice Donnay ; Le cœur et la tête (1913)
Un homme qui se respecte ne doit ni rechercher le dédain, ni le craindre.
George Gordon Byron ; Don Juan (1819-1824)
L'extrême dédain remplace le pardon.
François Ponsard ; Lucrèce (1843)
La pitié console ou révolte le malheureux, suivant qu'il la sent inspirée par la bonté ou par le dédain.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Les jeunes filles parlent généralement avec beaucoup de dédain des hommes embarrassés, mais secrètement elles les aiment bien.
Soren Kierkegaard ; Le journal du séducteur (1843)
Le dédain est une prévention, le mépris est un jugement.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)