Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations célèbres sur l'oisiveté (2).

Les citations, pensées et mots de célébrités :

L'oisiveté fait paraître extrêmement long l'instant qui s'écoule, et ne laisse aucun souvenir de celui qui s'est écoulé, elle a tous les inconvénients de la longueur de l'ennui et de la brièveté de la jouissance.

Madame Necker - Les mélanges et pensées (1798)

Les vices sont le partage de l'oisiveté, et la moindre occupation suffit pour rendre notre cœur inaccessible à la plupart d'entre eux.

Axel Oxenstiern - Les réflexions sur les vices (1652)

L'égoïsme, le libertinage et l'oisiveté ressemblent à des éponges suspendues par le destin parmi les hautes classes ; placées plus bas, le frottement les eût bientôt épuisées.

Jean-Paul Richter - Les pensées et réflexions (1829)

L'oisiveté, l'ennui, la tristesse, achèvent bientôt de se consumer.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

Le travail abrège le temps et le rend éternel, en le retraçant à nos yeux ; il n'est perdu que pour l'oisif.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Le Paradis est un territoire où l'oisiveté serait la mère de toutes les vertus.

Robert Sabatier - Le livre de la déraison souriante (1991)

La médisance et la calomnie sont les passe-temps de l'oisiveté.

Marcel Jouhandeau - Ces messieurs (1951)

L'oisiveté est la première cause de toutes les peines et des malheurs des hommes.

Pierre-Jacques Changeux - Le traité des extrêmes (1762)

L'ennui naquit, dans la solitude, du silence et de l'oisiveté.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

L'oisiveté et l'ennui sont plus pénibles que le travail, et profitent bien moins.

Citation orientale - Les maximes et sentences orientales (1811)

Le luxe engendre et nourrit l'oisiveté.

Jean-François Marmontel - Les leçons d'un père à ses enfants (1806)

L'oisiveté fait couler plus de vin que la soif, et l'intempérance fait couler plus de larmes que la misère.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

L'oisiveté produit l'effet d'une eau stagnante, elle favorise la corruption.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

L'oisiveté est comme la rouille ; elle use plus que le travail.

Benjamin Franklin - L'almanach du pauvre Richard (1733)

Le mot qui désigne le mieux l'oisiveté du penseur est le mot travail.

Robert Sabatier - Le livre de la déraison souriante (1991)

L'oisiveté est une valeur morale, elle peut servir à juger les hommes.

Albert Camus - Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

L'oisiveté ne désagrège que ceux qui manquent de tempérament.

Albert Camus - Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

L'oisiveté, c'est la plus belle chose du monde, quand on n'en souffre pas.

Jean Dutourd - Pluche ou l'amour de l'art (1967)

D'un loisir honnête à l'oisiveté, il y a presque la différence du vice à la vertu.

Simon de Bignicourt - Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Le destin hait et fuit cette lâche rêveuse, l'oisiveté, elle est du vice l'éternelle couveuse.

Louis Belmontet - Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)

La paresse et l'oisiveté sont les avant-coureurs de la misère.

Charles Dubois - Les considérations sur cinq fléaux (1857)

L'oisiveté étouffe les talents, et de plus engendre les vices.

Jean-François Marmontel - Les leçons d'un père à ses enfants (1806)

L'oisiveté est la route la plus droite pour mourir de faim.

Raymond Brucker - Le maçon (1840)

L'oisiveté étouffe les talents, et de plus, engendre la nécessité.

Marie du Deffand - Les maximes et pensées (1780)

L'oisiveté est la source de la plupart des désordres qui ébranlent les États.

Louis-Philippe de Ségur - Les pensées diverses (1823)

L'oisiveté enfante la médisance.

Sophie Cottin - Claire d'Albe (1798)

L'oisiveté ressemble à la rouille, elle use plus que le travail ; la clef dont on se sert est toujours claire.

Alphonse Esquiros - L'esprit des anglais (1856)

L'immobilité est l'oisiveté du corps, l'oisiveté l'immobilité de l'esprit : on gagne de part et d'autre l'obésité.

Charles Dollfus - La nature humaine (1868)

L'oisiveté est douce.

Pline le Jeune - Lettre à Minicius Fundanus - IIe siècle.

Dans l'oisiveté fermente le crime.

Jean-François Haumont - Le bœuf et le loup (1802)

L'oisiveté amène avec elle des incommodités et raccourcit sensiblement la durée de la vie.

Benjamin Franklin - L'almanach du pauvre Richard (1733)

L'excès du travail et de la souffrance énerve tout aussi bien que l'excès de la mollesse et de l'oisiveté.

George Sand - L'histoire de ma vie (1855)

L'oisiveté, les plaisirs et la vanité conduisent à l'indigence.

Alphonse Karr - Une poignée de vérités (1858)

L'oisiveté affaiblit et fatigue le corps.

Pierre Larousse - La lexicologie des écoles (1857)

L'oisiveté que j'aime n'est pas celle d'un fainéant qui reste là les bras croisés dans une inaction totale, et ne pense pas plus qu'il n'agit : C'est à la fois celle d'un enfant qui est sans cesse en mouvement pour ne rien faire, et celle d'un radoteur qui bat la campagne, tandis que ses bras sont en repos.

Jean-Jacques Rousseau - Les confessions (1765-1770)

L'oisiveté est la mère de tous les vices.

Denys Caton - Les distiques, Livre 1, II - IIIe s.

Mieux vaut une noble lutte qu'une oisiveté honteuse.

Arsène Houssaye - Les revenants (1840)

Qui nourrit son oisiveté en est le maître.

Lucain - La Pharsale, III - env. 60 ap. J.-C.

Trop de délassement fait contracter l'habitude de l'oisiveté.

Quintilien - De l'institution oratoire, I - env. 90 ap. J.-C.

L'oisiveté est préférable à la nonchalance ; l'une ne fait rien, l'autre fait mal ce qu'elle fait.

Anne Barratin - De vous à moi (1892)

L'oisiveté est mère de tous les vices, mais de toutes les vertus aussi.

Émile-Auguste Chartier, dit Alain - Les propos sur le bonheur (1925)

L'oisiveté est aussi fatigante que le repos est doux.

Pierre-Marc-Gaston de Levis - Les maximes et préceptes (1808)

L'oisiveté est la rouille de l'âme.

Pierre-Marc-Gaston de Levis - Les maximes et préceptes (1808)

Il faut faire du travail un fruit de l'oisiveté.

Albert Camus - Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

L'oisiveté n'est fatale qu'aux médiocres, c'est sa leçon et sa grandeur.

Albert Camus - Les carnets I (mai 1935 - février 1942)

Toute occupation a pour moi le vide de l'oisiveté, et le repos me lasse comme un pénible travail.

Anatole France - Les sept femmes de Barbe bleue (1909)

Un homme fidèle à la vertu ne s'abandonne jamais à l'oisiveté.

Isocrate - Les conseils à Démonicos - IVe s. av. J.-C.

La paresse est pire que l'oisiveté en ce sens, qu'elle est souvent incurable.

Simon de Bignicourt - Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

L'oisiveté exige tout autant de vertus que le travail.

Paul Morand - Réveille-matin (1936)

« Les citations précédentes

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :

Les oisifs »
Top