Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur accommoder

Ce dictionnaire contient 48 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le verbe accommoder. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur accommoder issus des quatre coins du monde :

La complaisance est une disposition à s'accommoder au plaisir et aux désirs des autres. C'est le désir de plaire par intérêt et en même temps la crainte de déplaire. On est tellement aimable qu'on se fend en quatre pour satisfaire tout le monde. On nous a étudiés et on nous a compris. Les sans-scrupules en profitent. Ils nous tondent et disent ensuite, en se moquant, qu'on est des arriérés.
Jean-Jules Richard ; Le feu dans l'amiante (1956)
On est plus sociable et d'un meilleur commerce par le cœur que par l'esprit. Il faut donc s'accommoder à tous les esprits.
Réflexion populaire ; Les Échos de la pensée, 33 (1855)
La raison veut qu'on s'accommode au sort qu'on ne saurait changer.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions et pensées (1645)
Il y a des caractères dont l'indépendance est le premier besoin. Ceux-là s'accommodent volontiers de la solitude pour échapper à l'oppression des autres. Ils préfèrent payer la liberté par l'isolement. C'est leur droit, et je suis d'avis de le respecter.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
S'accommoder avec la pauvreté, c'est être riche : l'on est pauvre, non pour avoir peu, mais pour désirer beaucoup.
Sénèque ; Les pensées et morales - Ier s. ap. J.-C.
L'affinité élective une loi sacrée, dont il faut s'accommoder avec gaieté et bonne humeur.
Victor Cherbuliez ; Les amours fragiles (1880)
Esprit, bêtise, laideur, beauté, inégalité de condition, l'amour s'accommode de tout, et semble même se plaire aux assemblages les plus bizarres. Quant à la force, tout le monde a celle d'être amoureux, puisque, pour prouver la violence de votre passion, on ne vous demande que des faiblesses.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les réflexions sur l'amour et l'amitié (1808)
Les gens portés à l'amour se reconnaissent entre eux sans qu'il soit besoin de paroles et s'accommodent fort bien dans le secret.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
Le conformisme s'accommode mal à l'esprit novateur.
Samuel Ferdinand-Lop ; Nouvelles, pensées et maximes (1969)
Le bonheur consiste principalement à s'accommoder à son sort, et à vouloir être ce qu'on est.
Érasme ; Fragments (1536)
Le bonheur et le malheur sont relatifs à chaque individu. Les événements prennent leur couleur dans notre âme, et reçoivent diverses nuances de notre organisation particulière. Il n'y a peut-être pas deux personnes qu'un même sort pourrait accommoder.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
Un médiocre accommodement vaut mieux que le meilleur procès.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Une manière plus accommodante et plus sage peut-être de prendre la vie, est de savoir bon gré aux gens de tout le mal qu'ils ne nous font pas et de les regarder par leur bon côté.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 9 juillet 1876.
Une vie bien arrangée serait celle qui pourrait s'accommoder de la santé et de la maladie, de l'inaction et de l'action, de la pauvreté et de l'aisance, de l'indépendance et de l'assujettissement. Pour cela, il faut qu'elle n'ait d'autre but que l'obéissance à Dieu, et qu'elle voie dans toutes les circonstances le doigt de Dieu.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 août 1874.
La raison qui se borne à s'accommoder des choses raisonnables, et à ne s'échauffer que contre ce qui est faux, n'est qu'une demi-raison. La raison parfaite va plus loin ; elle supporte en paix la déraison d'autrui.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Socrate, Alcibiade et Timon (1712)
Ne vaut-il pas mieux s'accommoder aux hommes tels qu'on les trouve que de vouloir les haïr jusqu'à ce qu'ils s'accommodent à nous ? Avec ce chagrin si critique, on passe tristement sa vie, méprisé, moqué, abandonné, et on ne goûte aucun plaisir.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Socrate, Alcibiade et Timon (1712)
Les sots me réjouissent, et les gens d'esprit me contentent. J'ai envie de leur plaire, je m'accommode de tout pour me rendre agréable dans la société.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Socrate, Alcibiade et Timon (1712)
L'amour admirable ne s'accommode d'aucun calcul.
Camille Goemans ; Les aphorismes (1927)
Il faut savoir s'accommoder à sa fortune présente.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.
Accepter une place, c'est consentir à borner ses idées à une certaine sphère dont le génie s'accommode mal : aussi le voit-on toujours préférer son indépendance à tout.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Je suis un être beaucoup trop en vie pour m'accommoder des gens froids.
Fréderic Dard ; La Matrone des Sleepinges (1993)
Comme on ne peut pas accommoder sa fortune à ses désirs, il faut savoir conformer ses désirs à sa fortune.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Les plus accommodants, ce sont les plus habiles ; on hasarde de perdre en voulant trop gagner.
Jean de La Fontaine ; Le héron (1678)
Un cœur parfaitement droit n'admet pas plus d'accommodement en morale qu'une oreille juste n'en admet en musique.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
S'accommoder au temps est la suprême loi.
Sophocle ; Œdipe roi - Ve s. av. J.-C.
Il faut savoir s'accommoder aux circonstances.
Plaute ; Les bacchides - IIe s. av. J.-C.
À femme peu commode, tout homme s'accommode.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur les femmes (1652)
S'accommoder des événements rend heureux ; s'accommoder des gens rend aimable. Si quelques qualités sont nécessaires pour atteindre ce double but, quelques faiblesses ne sont pas inutiles.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Le monde s'accommode très bien des vices brillants et des vertus pâles.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Il n'est métal si dur que le fer n'amollisse, ni d'affaire si mauvaise que l'argent n'accommode.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire des proverbes chinois (1830)