Les citations sur coeur

Ce dictionnaire contient 124 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot coeur. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur coeur issus des quatre coins du monde :

Le cœur est comme une meule en mouvement, s'il n'a rien à moudre, il se broie lui-même.
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Comme l'or, le cœur, plus il est pur, plus il est ductile !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Le cœur ne se donne que parce qu'il ne peut se vendre. Il n'y a pas assez d'or pour payer un seul cœur humain !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Le diamant ne se polit qu'avec un autre diamant. Ainsi le cœur de l'homme !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Un cœur volage ressemble à une plaque de daguerréotype où l'iode a été oublié.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Il y a une politesse supérieure à celle du monde : la politesse du cœur.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le cœur fait quelquefois manquer d'esprit ; plus souvent l'esprit fait manquer de cœur.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Comme l'amour, la douleur pénètre toujours plus avant dans le cœur.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
On ne laisse lire au fond de son cœur que ceux qui doivent y trouver leur nom.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
Le cœur des femmes se laisse gouverner par les yeux.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Le cœur est au corps humain ce que la machine est à l'homme.
Samuel Ferdinand-Lop ; Nouvelles, pensées et maximes (1969)
Un cœur trouble intéresse l'univers entier à ses ennuis ; il se flatte de tourmenter de sa fièvre l'âme tranquille de l'indifférente nature ; sa folle passion interpelle jusqu'à cet abîme des cieux étoilés, jusqu'à ces mornes espaces qui n'ont jamais rompu leur vœu d'éternel silence. Étrange orgueil de tout ce qui souffre ! La douleur devrait nous avertir du peu que nous sommes, et cependant qui de nous ne prend à témoin de ses larmes et les hommes et les choses mêmes, ces divines aveugles à qui nous prêtons des yeux pour nous voir et de mystérieuses pitiés pour pleurer avec nous ?
Victor Cherbuliez ; Le roman d'une honnête femme (1865)
Le cœur, c'est une intelligence qui peut venir même aux imbéciles.
Christian Bobin ; La lumière du monde (2001)
Un cœur généreux ne doit point démentir ses pensées. Il veut qu'on le voie jusqu'au-dedans : tout y est bon, ou du moins tout y est humain.
Michel de Montaigne ; Les pensées extraites de ses œuvres (1888)
Le cœur fait irruption dans l'âme, et c'est alors que commence le combat.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Un cœur tendre a toujours besoin d'adoption.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Ballotter son cœur en tous sens, le promener ici, le ramener là, chercher à le tromper parce qu'on n'ose pas l'entendre, lui donner tort parce qu'on ne doit pas lui donner raison, l'accuser quand il se plaint justement, c'est pourtant ainsi qu'il faut le traiter dans certaines occasions.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le cœur ? Le plus encombrant de tous les amis.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
J'irai bâiller à Londres, souper à Madrid, rire à Paris, discuter à Munich, dépenser à Pétersbourg, pleurer à Rome, oublier à Venise, aimer partout où je trouverai un cœur à aimer.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Le cœur de l'enfant est comme ces montagnes où le mineur va mettre la pioche ; que donnera-t-il ? de l'or, de l'argent, ou du cuivre ?
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
L'amour est l'aliment du cœur, comme les mets le sont du corps.
Ninon de Lenclos ; Les lettres au marquis de Sévigné (1750)
Pourquoi « Loin des yeux, loin du cœur » ? Parce que les yeux voient une foule de détails et que le cœur se nourrit de cette complication. Il faut au cœur un million de nuances quotidiennes si l'on veut qu'il vive.
Jean Dutourd ; Le bonheur et autres idées (1980)
Celui qui a le cœur content trouve le bonheur partout. Quand son pied se joue dans une pantoufle, n'est-ce pas pour l'oisif comme si tout l'univers était recouvert d'un cuir souple et caressant ?
Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)
Que pourrait-on trouver dans les cœurs trop repliés ? Souvent une pincée de cendres.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
Il y a des fois qu'il est très commode d'avoir de la tête plein le cœur.
Louis-Philippe Robidoux ; Les feuilles volantes (1949)
Le cœur est à l'âme ce que le sexe est au corps, c'est l'organe de son amour.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)
Ce qui semble caprice aux gens sans âme m'a toujours semblé la raison du cœur.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
Oh Seigneur ! c'est une chose compliquée qu'un cœur de femme !
Victor Cherbuliez ; Le roman d'une honnête femme (1865)
Un cœur bien épris ne se laisse jamais décourager.
Victor Cherbuliez ; L'art et la nature (1892)
En état convulsif, toutes les émotions se succèdent dans le cœur de l'homme.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Ne te fie à qui que ce soit avant que d'avoir bien sondé son cœur.
Philip Dormer Stanhope ; L'art de vivre heureux dans la société (1761)
Tout cœur qui bat trop fort s'expose à des représailles.
Paul Masson ; Les pensées d'un Yoghi (1896)
Le cœur est la clef du monde et de la vie.
Novalis ; Les semences (1798)
Sans ton cœur, mon cœur comme un poids inutile, de la nuit à l'aurore et de l'aurore au soir, battra jusqu'au tombeau sans joie et sans espoir.
Marceline Desbordes-Valmore ; Les pleurs, Toi ! me hais-tu ? (1834)
Elle avait le cœur sur la main, la belle, mais c'était le mien.
Georges Brassens ; Journal et autres carnets inédits (2014)
Le cœur d'une femme est une partie des cieux, comme le firmament, il change nuit et jour.
George Gordon Byron ; Don Juan (1819-1824)
Mon cœur ne se règle sur celui de personne, surtout pas sur le cœur de ceux que j'aime, du moment que j'aime.
Marcel Jouhandeau ; Le gourdin d'Élise (1962)
Le cœur est insatiable, parce qu'il aspire à l'infini. Ce sentiment, ce besoin de l'infini est au fond des grandes passions et des plus légers désirs. Un soupir de l'âme en présence du ciel étoilé : la mélancolie attachée à la passion de la gloire, à l'ambition, à tous les grands mouvements de l'âme l'exprime mieux sans doute, mais ne l'exprime pas davantage que le caprice et la mobilité de cet amour vulgaire errant d'objet en objet dans un cercle perpétuel d'ardents désirs, de poignantes inquiétudes, de désenchantements douloureux.
Victor Cousin ; Cours d'histoire de la philosophie moderne (1841)
L'élan du cœur n'a rien de commun avec l'élan du Grand Nord.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
Chez certaines personnes, l'imagination a du cœur.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)