Les citations célèbres sur la coquetterie (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Est-il possible qu'une femme reste sage lorsque sa coquetterie conspire contre sa vertu de concert avec la flatterie d'un homme ? Non, quand une femme succombe à la flatterie, il est rare que la coquetterie n'ait pas fait au moins la moitié de sa chute.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
La plus sûre des coquetteries c'est l'innocence.
Alphonse de Lamartine ; Cours familier de littérature (1856)
La coquetterie des femmes n'est un crime aux yeux des autres femmes que lorsqu'elle gêne la leur.
Alphonse Karr ; Sous les tilleuls (1832)
La galanterie et la coquetterie sont sœurs du même lit.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La coquetterie la plus enracinée est celle qui est accompagnée d'une certaine dignité naturelle.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La simplicité a des attraits que tout le raffinement de la coquetterie ne peut remplacer.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
La coquetterie aguerrit contre l'amour.
Nicolas Massias ; Le rapport de la nature à l'homme (1823)
Les hommes admirent la vertu, mais c'est la coquetterie qui les subjugue.
Marie-Geneviève-Charlotte Darlus ; Les pensées et réflexions morales (1760)
La coquetterie est le papillonnage du vice.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
L'amour ne saurait se taire, et la coquetterie évite de s'expliquer.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La politique et la coquetterie sont synonymes, elles ne sont que l'art de mentir.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La coquetterie est comme la politique : la plus paisible en apparence, et souvent la plus active.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La coquetterie ramène tout à elle, et l'amour rend souvent plus qu'on ne veut.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Toutes les femmes sont portées à la coquetterie, penchant bien naturel, bien excusable chez un sexe qui doit à ses charmes des hommages qu'on ne rend pas toujours au mérite et à la vertu.
Paul de Kock ; Gustave ou Le mauvais sujet (1821)
La coquetterie qui veut inspirer des sentiments qu'elle n'éprouve pas est un vice affreux et détestable.
Ernest Legouvé ; Histoire morale des femmes (1848)
Reprocher aux femmes leur coquetterie, c'est reprocher aux roses leur charme.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
La coquetterie, la faiblesse et la vanité, est le partage des deux sexes.
Marie-Jeanne Riccoboni ; Les lettres de Milady Juliette Catesby (1759)
C'est plutôt par vanité que par coquetterie que les femmes portent des diamants. En cela, leur instinct ne les trompe pas ; car les hommes accordent plus d'attention à la beauté qu'on a qu'à celle qu'on se donne, et les femmes qui sont belles sont plus belles à leurs yeux que celles qui se font riches.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
La campagne est une belle femme sans coquetterie.
Malesherbes ; Les pensées et maximes (1721-1794)
La coquetterie plaît à celui qui en est l'objet, et blesse ceux qui n'en sont que les témoins.
La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 120 (1861)
Sans la coquetterie, qui fait naître une espérance, l'amour ne s'éveille guère chez les hommes.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
L'imagination des femmes sert plus à fortifier leur coquetterie qu'à embellir leur jugement.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La simplicité est la coquetterie du bon goût.
Citation de la sagesse populaire ; Les sentences et maximes morales, 105 - XVIIIe siècle.
Plus d'un couple aimable a ses agaceries, ses refus irritants et ses coquetteries.
Jacques Delille ; Trois règnes, Chant VIII (1809)
Je connais mon sexe ; il n'a rien de prodigieux que sa coquetterie.
Marivaux ; La double inconstance, I, 2 (1723)
La coquetterie agaçante de la femme a des délicatesses exquises.
Manon Roland ; Ses mémoires (1793)
Le négligé est une abjuration simulée de coquetterie.
Marivaux ; Les lettres sur les habitants de Paris (1717-1718)

Autres dictionnaires à consulter :