Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur épuiser.

Les 51 pensées et citations sur épuiser :

Le mot de la sagesse n'est pas seulement « modérez », mais « dirigez vos désirs ». Tout ce qui est contingent, tout ce qui s'épuise par la possession, dédaignez-le ! Ne désirez que la possession du Vrai qui seul est inépuisable.

Alexis Chavanne - Les pensées humaines (1897)

Je sens que ma vie s'en va comme l'eau, que ma destinée s'épuise rapidement et que je n'ai rien fait de bon et que l'irréparable m'envahit comme la marée montante. Diminué, affaibli, déchu, je n'ai pas même goût à exploiter mes restes. Je ronge mon frein avec grâce et pour ne plus être dépecé malgré moi, j'abandonne toute prétention en bloc.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 15 octobre 1880.

À la veille d'un nouveau travail, on se croit sans talent, épuisé, surmené, fini, incapable de faire la moindre chose, et on a envie de mourir. Le lendemain vous envoie un rayon, et tout devient lumineux autour de vous : vous êtes jeune, fort, commençant la vie, comme si vous ne l'aviez pas connue.

Élisabeth de Wied - Les pensées d'une reine (1882)

D'abord on fuit la douleur parce qu'elle tue ; plus tard, fatigué, vieux, épuisé, usé, on la recherche pour mourir ; mais elle n'a plus assez de force pour nous soulager.

Élisabeth de Wied - Les pensées d'une reine (1882)

La seule mine qui ne s'épuise pas, depuis si longtemps qu'on l'exploite, c'est la bêtise humaine.

Gustave Vapereau - L'homme et la vie (1896)

La lune de miel, c'est la période pendant laquelle deux êtres ne se connaissant pas épuisent jusqu'à la dernière syllabe le vocabulaire du « Tendre » Puis, ils se connaissent, et le vocabulaire est transformé.

Augusta Amiel-Lapeyre - Les pensées sauvages (1909)

Malheur à celui qui, entrant dans la vie, épuise d'un seul trait la coupe qu'elle lui tend : il ressemble au convive qui arriverait chancelant d'ivresse au banquet où l'attendaient ses amis et la joie.

Félix Bogaerts - Les maximes, pensées et réflexions (1837)

Dans une causerie, épuiser son sujet c'est épuiser aussi la patience de son interlocuteur.

Augusta Amiel-Lapeyre - Les pensées sauvages (1909)

Quand j'entends une femme du monde s'épuiser en propos, souvent aussi peu sensés que peu charitables, je ne puis m'empêcher de penser que le silence est d'or.

Jean-Baptiste Sébastien Krantz - Les préceptes et proverbes (1895)

N'épuisez pas la coupe du plaisir, la peine est au fond du vase.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le chagrin a ses amorces, ses gluaux, ses pièges où il nous enlace, et il y a dans le malheureux comme un besoin d'épuiser toute sa souffrance, d'en connaître le fond.

Victor Cherbuliez - La vocation du comte Ghislain (1888)

Il y a des gens qui s'épuisent davantage à esquiver les responsabilités qu'à les encourir.

Albert Guinon - Le Figaro, le 6 juin 1908.

Celui qui a épuisé tous les plaisirs est bien près d'avoir épuisé tous les ennuis.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Le cœur, comme l'estomac, s'épuise par de trop longs besoins, et les désirs, comme l'appétit, s'émoussent par une privation continue.

Adrien Destailleur - Les observations morales, critiques et politiques (1830)

Pareil à un nageur épuisé qui a cru sentir la terre sous ses pieds et que la vague reprend et remporte, à peine j'entrevoyais ma délivrance prochaine qu'elle m'échappait, et mon malheur s'aggravait.

Victor Cherbuliez - La revanche de Joseph Noirel (1882)

L'excès de travail, de passion, d'énergie, de dépense nerveuse nous épuise !

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 2 décembre 1877.

À force de causer ensemble certains couples épuisent tout sujet de conversation et ne savent plus que se dire.

Maxime Du Camp - Les forces perdues (1867)

Bien des jeunes gens s'épuisent à la tâche et sont emportés dans un corbillard orné de plumes blanches. Les desseins pour lesquels ils ont sacrifié leur précieuse jeunesse ne sont peut-être, pour autant qu'ils sachent, que chimère ou méfaits. La gloire et les richesses qu'ils briguent ne viendront peut-être jamais, ou leur importeront peu en définitive.

Robert Louis Stevenson - Une apologie des oisifs (1877)

On se connaît davantage qu'en épuisant goutte à goutte le calice du malheur.

Raymond Brucker - Maria de Valréas (1841)

Ma littérature même m'assomme, j'en ai tout épuisé en imagination.

Paul Léautaud - Le journal littéraire (1968)

L'homme n'arrive à la raison d'une nécessité évidente que lorsqu'il a épuisé toutes les autres.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Qui travaille trop s'épuise, et qui ne travaille pas s'ankylose.

Omraam Mikhaël Aïvanhov - La charpente de l'univers (2000)

En proie à un désordre profond, universel, enfermée dans un cercle douloureux, la nature épuisée ne trouve pas d'issue pour sortir du labyrinthe, et l'homme meurt !

Johann Wolfgang von Goethe - Les souffrances du jeune Werther (1774)

Les désenchantés sont des gens qui ont épuisé tout le printemps et tout l'été de leur cœur avant l'automne.

Louis-Philippe Robidoux - Les feuilles volantes (1949)

User des formes, épuiser des forces, c'est le métier de la Nature.

Edmond Thiaudière - La décevance du vrai (1892)

L'esprit se fatigue et s'épuise à courir après des lueurs.

Joseph Joubert - Les carnets et textes recueillis (1938)

Le véritable amour ne vous épuise pas, au contraire, il vous embellit, il vous illumine.

Omraam Mikhaël Aïvanhov - La pédagogie initiatique (1980)

Le bonheur, c'est quand le désir ne s'épuise jamais.

Jacques Salomé - Je viens de toutes mes enfances (2009)

Pour ne pas s'épuiser, l'amour doit conserver le sens de l'épuisable.

Robert Mallet - Apostille ou l'amour et le futile (1972)

Une jeunesse déréglée et intempérante ne transmet à la vieillesse qu'un corps épuisé.

Cicéron - De la vieillesse - env. 44 av. J.-C.

Les souffrances physiques rapetissent l'âme, et le manque de sommeil épuise l'esprit.

Julie de Lespinasse - Les maximes, réflexions et pensées (1776)

Je me nomme Paresse et je déteste le mouvement, je hais la parole, tout ce qui demande un effort m'épuise d'avance, et je n'aime rien tant que de dormir dans des positions de confort extrême.

Anne Hébert - La cage (1990)

Si tu épuises le plaisir jusqu'à la lie, tu trouveras la peine au fond du vase.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Gardez-vous d'épuiser jamais la coupe céleste du désir et de l'espérance.

Jacques-Henri Meister - De la morale naturelle (1788)

Je suis épuisé corps et âme, me voilà obligé de me soigner comme un vieillard, l'énergie vivace de la jeunesse semble m'être fermée ; je suis une graine avortée avant terme.

Henri-Frédéric Amiel - Lettre à Madame Amiel-Joly, le lundi 13 septembre 1841.

Livre au repos ton corps de travail épuisé ; livre au travail ton corps par le repos blasé.

Publilius Syrus - Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Faire l'amitié est une occupation mille fois plus épuisante que faire l'amour.

Jean Cocteau - Colette (1955)

Si les habitants des villes sont partout plus corrompus que ceux des campagnes, c'est principalement parce que les travaux de ces derniers sont si fatigants, que le plus souvent, pour réparer leurs forces épuisées, ils ont besoin d'un repos absolu. Le délassement suffit donc à leur plaisir ; mais à la ville, où le travail est en grande partie d'adresse ou d'esprit, le temps du repos présente pour les mœurs tous les dangers de l'oisiveté.

Pierre-Marc-Gaston de Levis - Les maximes et réflexions (1808)

Qui s'épuise dans des occupations laborieuses ne satisfait que des fantaisies passagères.

Guillaume-Thomas Raynal - L'histoire philosophique et politique (1770)

Les jouissances les plus douces sont celles qui n'épuisent pas l'espérance.

Pierre-Marc-Gaston de Levis - Les maximes et préceptes (1808)

La peur de l'effort est plus épuisante que l'effort même.

Albert Brie - Le mot du silencieux (1978)

L'homme, quels que soient ses péchés, ne peut épuiser la miséricorde divine.

Fiodor Dostoïevski - Les frères Karamazov (1880)

C'est terriblement épuisant de ne rien faire ! mais je veux bien m'épuiser.

Oscar Wilde - L'importance d'être constant (1895)

L'esprit s'épuise, mais le langage du cœur est intarissable.

Germaine de Staël - Les maximes et pensées inédites (1817)

Quand le besoin d'agir et de vivre devient trop intense, je le laisse me dévorer jusqu'à ce qu'il s'épuise de lui-même.

George Sand - Lélia (1833)

Un cœur de femme ne peut répondre de son indifférence que quand il a épuisé l'amour en le goûtant.

Sophie Cottin - Amélie Mansfield (1802)

Un cœur épuisé de douleur a besoin d'amitié.

Charles-Albert Demoustier - Les consolations (1804)

Aimer et haïr, ce n'est qu'épuiser avec passion l'être d'un être.

Marcel Jouhandeau - Souffrir et être méprisé (1976)

Quand la douleur a épuisé toutes nos forces, elle ajoute un nouveau poids à notre corps.

William Shakespeare - Antoine et Cléopâtre (1607)

Le désir est pour tous les hommes l'aiguillon du plaisir : faire en sorte de ne pas épuiser ce désir, est la règle de durée de tous les plaisirs du monde.

Mirabeau - Les conseils à un jeune prince (1788)

On prend quelquefois pour épuisement de la raison la satiété du cœur.

Simon de Bignicourt - Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :

La fatigue » Lasser » Fatiguer » User » Accabler » Vider » Briser » Casser »
Top