Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur État

Ce dictionnaire contient 70 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot État :

Si ceux qui gouvernent les États ne pensent qu'à amasser des richesses pour leur usage personnel, ils attireront indubitablement auprès d'eux des hommes dépravés ; ces hommes leur feront croire qu'ils sont des ministres bons et vertueux, et ces hommes dépravés gouverneront le pays. Mais l'administration de ces indignes ministres appellera sur le gouvernement les châtiments divins et les vengeances du peuple.
Confucius ; Le Ta-Hio, ou La grande étude - VIe s. av. J.-C.
Le véritable imposteur est moins celui qui emprunte une somme d'argent qu'il ne peut rendre, que celui qui, sans connaissances et sans talent, se donne pour capable de conduire un état.
Socrate ; Le monde grec - Ve s. av. J.-C.
Par les plus productifs de ses impôts, l'État s'enrichit de nos vices et de nos misères.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L’État donne un bien mauvais exemple aux familles : il établit son budget des dépenses avant celui des recettes.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Un État qui s'entretient par des impôts excessifs est une façon d'Ugolin mangeant ses enfants pour leur conserver un père.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Pour l'homme d'État, le fameux mur de la vie privée devrait être de verre : l'honnêteté du foyer est un gage de la probité publique.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'illusion, chez l'homme d'État, est une pire faute que le mensonge.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
C'est le bonheur d'un chef d'État d'être servi par les circonstances ; son habileté est de se faire servir par les hommes.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Parler pour ne rien dire, défaut capital chez l'écrivain, est une force pour l'homme d'État.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Bien des gens s'occupent des affaires de l'État, qui feraient mieux de s'occuper de l'état de leurs affaires.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Boutade, la vérité à l'état aigu.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Un voleur est celui qui s'approprie le bien d'autrui, et l'État est un voleur quand il exproprie quelquefois les gens pour cause d'utilité publique.
Victor Cherbuliez ; Les amours fragiles (1880)
Dans un État bien organisé, il faut toujours que deux mouvements contraires se fassent sentir : l'un qui de la base de l'édifice remonte vers le sommet, et l'autre qui du sommet redescende vers la base.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
Dans les États totalitaires, le prisonnier libéré entre dans une autre prison.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
La pire tyrannie peut être celle d'un État: il dilue le tyran.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
L'État, ce chef-d'œuvre de l'égoïsme intelligent et raisonné, ce total de tous les égoïsmes individuels, a remis les droits de chacun aux mains d'un pouvoir infiniment supérieur au pouvoir de l'individu, et qui le force à respecter les droits des autres. C'est ainsi que sont rejetés dans l'ombre l'égoïsme démesuré de presque tous, la méchanceté de beaucoup, la férocité de quelques-uns : la contrainte les tient enchainés, il en résulte une apparence trompeuse.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Quand l'Etat seul pense et agit à la place des citoyens, ils deviennent incapables de penser et d'agir.
Gustave Le Bon ; Hier et demain, Pensées brèves (1918)
Si quelqu'un se trouve bien dans un petit état, sache qu'il a atteint un grand but.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
La politique à l'état pur consiste à ne faire que de la pure politique au service de la pureté de l'État.
Pierre Dac ; Avec mes meilleures pensées (2012)
La protection rapprochée assurée par des policiers en civil garantit au chef d'État impopulaire de pouvoir serrer quelques mains lorsqu'il rend visite à une province hostile.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Rude métier que celui de chef d'État d'une démocratie occidentale qui passe les trois quarts de son temps à défendre les droits de l'homme et le quart restant à donner l'accolade aux dictateurs qui les bafouent.
Philippe Bouvard ; Mille et une pensées (2005)
L'État laïc n'a pas plus renoncé aux pieux mensonges qu'à l'attente de miracles.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Les États-Unis sont moins endettés que la France parce que leur Président, contrairement au nôtre, peut faire à la fois l'économie de son salaire et d'un Premier ministre.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Rien n'use plus vite un homme d'État que les collisions de devoirs et les tiraillements.
Victor Cherbuliez ; Le fiancé de Mademoiselle Saint-Maur (1876)
Pour un homme d'État vraiment moderne, dans ce siècle, l'autorité ne suffit pas. Le ministre le plus habile et le plus fortement épaulé est condamné à l'impuissance, s'il n'a pas pour lui le concours de l'opinion publique.
Victor Cherbuliez ; Les hommes et les choses du temps présent (1883)
L'harmonie est notre rêve, mais la désharmonie est bien souvent notre état.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 avril 1868.
Pour un État, la justice est le meilleur ordre possible.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Tel est le sort des États : s'ils sont forts, ils font eux-mêmes leurs révolutions, mais ils en subissent tous les désastres et se noient dans leur propre sang; s'ils sont faibles, ils voient leurs voisins venir les révolutionner à main armée, et subissent tous les inconvénients de la présence des armées étrangères. Ils ne s'égorgent pas, mais ils payent les soldats qui viennent faire la police chez eux.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Si vous voulez conserver un État en repos, tenez toujours l'épée de la justice en mouvement.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
Étendre ses États par de vastes conquêtes, c'est s'affaiblir des braves gens que l'on perd, et du terrain que l'on gagne.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)