Les citations parti

Ce dictionnaire contient 85 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot parti :

On ne devrait jamais prendre parti. Prendre parti est le commencement de la sincérité ; alors le sérieux s'installe, et l'être humain devient d'un ennui !
Oscar Wilde ; Les aphorismes et pensées (1854-1900)
Qui voyage toujours avec soi ne tire aucun parti de ses voyages.
Socrate ; Le monde grec - Ve s. av. J.-C.
Dans la rivalité entre deux partis qui s'épient, chacun profite des fautes de l'autre.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Les partis se groupent aussi bien par des répulsions communes que par des affinités réciproques.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Il ne faut pas plus juger d'un parti par son programme que d'un livre par sa préface.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Grâce aux vicissitudes de l'opinion, les mêmes dénominations sont tour à tour, entre les partis, des éloges et des injures.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Les partis sont toujours prêts à répudier les crimes qui peuvent leur nuire.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Il suffit d'avoir pris un parti pour bien voir les raisons qu'il y avait de ne pas le prendre.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le parti de l'ordre, c'est toujours le parti de la réaction et du despotisme.
Jean Dutourd ; Le fond et la forme (1958)
C'est quand on est jeune qu'on a des besoins de revanche. Quand on est vieux, on a réussi ou on n'a pas réussi. Si on n'a pas réussi, on en a pris son parti, si on a réussi on est repu.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
Il est bon que dans une société il y ait de petites choses qui pèsent beaucoup et de petits partis avec lesquels tout le monde soit obligé de compter ; la liberté s'en trouve bien.
Victor Cherbuliez ; Les hommes et les choses du temps présent (1883)
Si l'on ne sait point prendre son parti, on manque l'occasion.
Chevalier de Méré ; Les maximes et sentences (1687)
Les partis se pardonneraient, s'ils pouvaient se voir et s'entendre.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Des lois pénales sont des faibles garanties contre des partis prêts à fondre l'un sur l'autre.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Soyons les hommes du pays, non les hommes d'un parti, et Dieu aidant, nous ferons du moins le bien, si nous ne pouvons faire de grandes choses.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
Quand, dans un pays, il y a des partis acharnés les uns contre les autres, des haines violentes, il faut que ces partis disparaissent, que ces haines s'apaisent, avant que la liberté soit possible.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
Le parti-pris vit les oreilles bouchées.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les partis pris des sceptiques sont les seuls vraiment intolérables.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 6 juin 1908.
Êtes-vous sans convictions et sans caractère ? Ayez des partis pris : Vous ne serez pas quelqu’un, mais vous ressemblerez à quelqu'un.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Tel est chaque parti, dans sa rage obstiné, aujourd'hui condamnant et demain condamné.
François de Neufchâteau ; Les pensées et maximes (1750-1828)
On appelle mouvement un parti qui se promet de bouger.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Le nombre de partis baptisés « front » rappelle que, en dépit des divagations de ses leaders, la politique doit constituer un acte réfléchi.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Le temps vient à bout de tous les partis pris.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Les partis-pris sont le cachot de la volonté, elle n'en peut plus sortir.
Victor Cherbuliez ; Samuel Brohl et compagnie (1877)
Chaque mouvement d'un parti qui n'est pas assez fort pour vaincre, ne fait que hâter sa perte.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Les partis ne craignent pas les contradictions quand leur intérêt est compromis.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Il n'y a pas d'exemple qu'un parti ait jamais suivi des conseils.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Un chef de parti voudrait en vain cacher sa pensée, elle se répand de proche en proche et devient bientôt manifeste à tous les esprits.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Ne nous attachons point trop étroitement à un parti, à un poste, à une espérance, quelque solidité que nous pensions y voir. Mais ayons toujours une fenêtre ouverte pour fuir au moment de l'orage, une porte dérobée pour rentrer après.
Frédéric Ozanam ; Les deux chanceliers d'Angleterre (1836)
Il faut être d'un parti, d'une coterie, et quelquefois d'un homme.
Henry Becque ; Les pensées et notes d'album (1837-1899)