Les citations sur flambeau

Notre sentence favorite :

La citation favorite
Ne prends jamais pour ami un pauvre ignorant ; n'éteins pas avec le vide de ses frivolités le flambeau de ton intelligence. D'un sage ennemi on peut tirer profit, mais d'un sot ami on ne doit attendre que des désavantages et des mésaventures ! (Sentence orientale)

Ce dictionnaire contient 44 pensées et citations flambeau :

La raison est un pâle flambeau ; mais Dieu nous l'a donné, et nous devons placer la main de manière à garantir sa flamme vacillante.
Joseph Droz ; L'essai sur l'art d'être heureux (1806)
C'est à juste titre qu'une décoration s'appelle une étoile. Car, comme l'étoile montre l'obscurité de la nuit, nombre de croix sont autant de flambeaux de nullité pour ceux qui les portent !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
On brûle toujours la barbe à quelqu'un avec le flambeau de la vérité.
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Autre est la lumière, autre le chandelier. Souvent un imbécile fait un excellent porte-flambeau !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
L'hypocrite est un oiseleur à flambeau. Quand tout autour de lui est ténèbres, il allume un falot que les oiseaux prennent pour le soleil. À côté du falot est le filet.
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
Deux sots s'aimeront sans esprit. L'amour leur en tient lieu ; avec l'amour qui s'en va, revient la sottise. Mais, quand un homme et une femme d'esprit s'aiment, l'esprit non seulement sert de porte-flambeau à l'amour, mais encore le rend, pour ainsi dire, divin et immortel.
Alexandre Weill ; L'esprit de l'esprit (1874)
II faut qu'en mourant chaque âge lègue au suivant ses souvenirs, son flambeau allumé, comme il est dit des générations. Il faut que chaque âge mort soit enseveli et honoré avec piété par son successeur, ou racheté ou expié par lui. De la sorte, les âges se suivent en nous, en n'étant pas étrangers les uns aux autres ni à nous qui les portons ; ils entretiennent et perpétuent l'esprit d'une même vie. Nous arrivons vieux en face d'un âge ami, qui a reçu de ses devanciers les traditions de notre enfance et qui sait de quoi nous parler longtemps ; nous vivons avec cette vieillesse, d'ordinaire fâcheuse, comme avec un saint vieillard qui nous présenterait chaque jour dans ses bras notre berceau.
Charles-Augustin Sainte-Beuve ; Les pensées et maximes diverses (1869)
L'Histoire est comme le soleil, un flambeau allumé pour tout le monde.
Benjamin Constant ; Les mélanges de littérature et de politique (1829)
Tout fier que nous soyons de notre science, elle n'est qu'un flambeau à l'aide duquel nous pouvons éclairer une sphère étroite et quelques objets ; mais à tout notre horizon le soleil seul, qui est suspendu à la voûte du ciel, peut donner assez de lumière.
József Eötvös ; Les pensées et réflexions de Eötvös (1877)
Quand l'amour est au cœur il en est le flambeau, de la beauté qu'on aime alors tout devient beau.
Louis Belmontet ; Les pensées, maximes et proverbes poétiques (1861)
En maniant le flambeau de la philosophie prenez garde qu'il ne vous brûle les doigts ; n'interceptez pas non plus sa lumière en vous plaçant entre lui et l'objet qu'il était destiné à éclairer, mais placez-le de telle manière qu'il puisse, sans obstacle, faire jaillir les rayons de sa vive clarté et sur vous et sur tout ce qui vous environne.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Lorsque le flambeau de l'intelligence brule trop rapidement dès l'enfance, il ne jette plus qu'une lueur pâle sur le reste de la vie.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La raison est le flambeau de l'intelligence.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Tel un flambeau, l'amour, dès qu'il brûle en une âme, plus on l'agite, et plus on ravive sa flamme.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
La vérité, sur les ailes du temps, marche, s'avance ; et son flambeau, qui chasse les ombres de l'erreur, brûle tous les imprudents qui repoussent la lumière, et qui osent s'en approcher pour l'éteindre.
Louis-Philippe de Ségur ; La vérité (1816)
Le flambeau de la vérité brûle souvent la main qui le porte.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Quand on parle des défauts d'autrui, que de flambeaux nous prenons pour les éclairer ; quand on veut montrer les nôtres, que de voiles nous cherchons pour les couvrir !
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées, maximes et réflexions (1823)
Les siècles marchent dans la nuit des temps guidés par le flambeau de l'expérience ; plus ils s'avancent , plus ils s'éclairent ; ils évitent les écueils qu'ont trouvés leurs devanciers , mais ils en rencontrent d'autres ; ils ne tombent plus dans les mêmes fautes mais ils en commettent de nouvelles ; ils rient des fantômes qui ont effrayé leurs pères , et ne peuvent être dupes que de quelque prestige nouveau qui se dissipe à son tour : chaque pas les éloigne de l'erreur et les rapproche de la raison.
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées, maximes et réflexions (1823)
Le flambeau du génie ne s'allume jamais qu'aux rayons de la vérité, et dans ses productions les plus légères on peut reconnaître cette flamme qui vient du ciel.
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées, maximes et réflexions (1823)
L'amour des sens ne veut que plaire et jouir, il ne désire plus ce qu'il possède ; son feu meurt si vous ne lui donnez toujours quelque aliment nouveau ; vous lui reprochez vainement son inconstance ; c'est l'agitation seule de ses ailes qui conserve et rallume son flambeau.
Louis-Philippe de Ségur ; Galerie morale et publique (1816)
La raison est, pour les amoureux, comme un flambeau dans les brouillards : il luit sans les dissiper.
Francis Bacon ; Les essais (1625)
Les poètes sont des fous d'avoir donné au fils de Vénus un flambeau, un arc ct un carquois ; la puissance de ce dieu ne réside que dans son bandeau ; tant que l'on aime on ne réfléchit point ; dès que l'on réfléchit, on n'aime plus.
Ninon de Lenclos ; Les pensées et maximes (1706)
Certaines paroles prononcées inopinément brillent comme un flambeau, elles éclairent les replis les plus obscurs d'une âme qui se cachait à elle-même.
Victor Cherbuliez ; Miss Rovel (1875)
Il est de ces regards de femme à femme qui sont comme des flambeaux amenés dans les tragédies.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
L'amour est comme un flambeau, plus il est agité, plus il brûle.
Pierre-Marie Quitard ; Les proverbes sur les femmes (1861)
Au flambeau de l'amour j'ai vu fondre mes ailes.
André Chénier ; Pourquoi de mes loisirs (Élégies)
Le temps fait marcher le présent au flambeau du passé.
Ernest Legouvé ; La découverte de l'imprimerie (1829)
Vivre c'est chaque jour rallumer son flambeau, secouer sa torpeur en sonnant dans son cuivre. Désirer, commencer quelque chose ou poursuivre ; et vivre est un devoir si ce n'est pas le beau.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 8 novembre 1872.
Le travail trop ardent fuse notre flambeau et hâte pour nous la vieillesse, mais rien plus vite encore ne nous pousse au tombeau que du cœur la longue tristesse.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 21 mars 1872.
Les passions ont un flambeau qui aveugle au lieu d'éclairer.
Louis-Philippe de Ségur ; Les passions (1816)
La prudence est le flambeau qui doit nous conduire au travers des ténèbres de la vie.
Citation orientale ; Les maximes et sentences orientales (1811)
La peur est un fantôme qui s'évanouit à la clarté du flambeau de la raison.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
La raison humaine est le flambeau que Dieu nous a donné pour nous éclairer dans la nuit du monde.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La vérité est pour les sots un flambeau qui luit dans le brouillard, sans le dissiper.
Claude-Adrien Helvétius ; Les pensées et réflexions (1765)
La vie est une nuit profonde, pendant laquelle nous sommes occupés à chercher des flambeaux pour nous conduire à leur faible lueur.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Les pensées et maximes inédites (1704)
La lumière est le flambeau de toutes choses.
Alcuin ; Les maximes et pensées morales - IXe s. ap. J.-C.
Que le flambeau divin, qui doit vous éclairer, ne soit pas en vos mains le flambeau de la haine.
Voltaire ; Stances, XXVIII (1775)
Notre espérance est le flambeau dans la nuit : il n'y a pas de lumière éblouissante, il n'y a que des flambeaux dans la nuit.
Edgar Morin ; Vers l'abîme (2007)
La jeunesse s'allume à son propre flambeau.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le faux amour n'est pas immortel comme le véritable ; son flambeau s'éteint avec celui du désir : nous oublions ses trompeuses douceurs, et nous ne gardons que le souvenir des chagrins cruels qu'il nous a causés.
Louis-Philippe de Ségur ; Le faux amour (1816)
Fais de ton amour ton flambeau ; on s'éclaire de ce qui brûle.
Victor Hugo ; Les Contemplations, Il fait froid (1843)
Qui veut être aimé, sans aimer, ressemble à celui qui veut allumer un flambeau avec une torche éteinte.
Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)
Le flambeau de l'hymen est une lanterne sourde.
Samuel Richardson ; Pamela, ou la vertu récompensée (1740)
Les plaisirs de notre jeunesse reproduits par notre mémoire ressemblent à des ruines vues au flambeau.
François-René de Chateaubriand ; Les pensées, réflexions et maximes (1848)

Autres dictionnaires à consulter :