Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur gâter

Ce dictionnaire contient 59 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le verbe gâter :

Si les bœufs qu'on engraisse pour la boucherie pouvaient parler, ils diraient : On nous gâte, on nous aime bien !
Alexandre Weill ; Les glanes d'esprit (1874)
Une escapade de jeunesse suffit pour gâter toute une vie, quand elle ne sert pas à édifier une fortune.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'enfant gâté attendrit encore sa mère par ses cajoleries, alors qu'il la ruine et la tue par sa conduite.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Le contact des deux plus beaux fruits du monde les gâte l'un par l'autre ; l'amitié de deux hommes de bien les rend meilleurs.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Nous n'aimons pas beaucoup ceux qui nous ressemblent le plus : ils nous gâtent à la fois nos qualités et nos défauts.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Toute intimité est gâtée lorsqu'on la raconte.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il n'y a aucun inconvénient à gâter les enfants lorsqu'ils ont du cœur. Au lieu de s'en prévaloir, ils ne seront que plus dociles et plus affectueux.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Ne gâtons pas le bonheur des autres. Il est dommage de voir tourmenter les heureux.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Qui dit fille unique et belle dit en général enfant gâté.
Victor Cherbuliez ; La revanche de Joseph Noirel (1882)
Nos conceptions et nos entreprises devraient être en elles-mêmes si belles et si pures, que le monde ne pût que les gâter en les touchant ; par là nous conserverions l'avantage de pouvoir remettre à sa place ce qui aurait été dérangé, et réparer ce qui aurait été défait.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Gâter les enfants, c'est les tromper sur la vie, qui, elle, ne gâte pas les hommes.
Diane de Beausacq ; Les pensées et maximes de la vie (1883)
L'amour étant le plus beau des cadeaux que le monde puisse faire à un être humain, il ne faut pas que la moindre idée de récompense vienne le gâter.
Jean Dutourd ; Le bonheur et autres idées (1980)
Le désolant dilemme de la vieillesse : Vivre jusqu'à la fin avec soi-même ou se prendre pour un autre en devenant gâteux.
Philippe Bouvard ; Mille et une pensées (2005)
Quand deux femmes s'entêtent, se butent, tout s'embrouille et tout se gâte.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Nos supériorités sont comme nos enfants, nous les gâtons.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Un bienfait qui se fait trop attendre est gâté quand il arrive.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
J'ai l'épiderme du cœur trop mince, l'imagination inquiète, le désespoir facile et les sensations à contre-coups prolongés. Ce qui pourrait être me gâte ce qui est, ce qui devrait être me ronge de tristesse.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 6 avril 1851.
Parmi les innombrables variétés de nez susceptibles de gâter un visage, il n'y en a pas un plus extravagant que le vieux vilain nez rouge d'un ivrogne.
Marceline Desbordes-Valmore ; Le salon de Lady Betty (1836)
Les mauvaises pensées gâtent les plus douces existences.
Victor Cherbuliez ; Une gageure (1890)
Les sots, les dénigrants, les jaloux, les haineux, les ignares, les critiques sans compétence et les pachydermes me gâtent trop la vie pour me donner la moindre ardeur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 24 février 1873.
Il suffit d'une prétention malheureuse pour gâter la plus fortunée des existences, et les plus belles vies ont leur plaie cachée.
Victor Cherbuliez ; Une gageure (1890)
On a souvent vu se raccommoder des affaires gâtées.
Victor Cherbuliez ; À propos d'un cheval (1860)
La vulgarité gâte tout. Autant la femme supérieure me plaît, autant le gros monceau me choque l'œil. Cela ne sait ni s'habiller, ni marcher, ni entrer, ni sortir ; on dirait un peuple de cuisinières et de récureuses, qui est embarrassé, dès qu'il sort du lavoir et de la dépense.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Il y a des gens qui aiment à gâter leurs joies.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il y a des enfants gâtés qui ont perdu leur conscience dans le grand jeu de la vie.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
L'argent est un fléau dans les mains d'un jeune homme de famille riche, c'est un poison à gâter tous ses jours. L'indispensable et saint travail — comment le saurait-on à vingt ans ? — À un but plus élevé que celui de gagner le pain du corps : c'est par lui et par lui seul qu'on peut gagner le pain de l'esprit, non moins nécessaire que l'autre.
Pierre-Jules Stahl ; Le voyage d'un étudiant (1861)
Ce qui n'améliore pas gâte.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 21 juin 1852.
Il y a tant de livres qu'on ne peut pas même lire ceux qui sont excellents, alors pourquoi perdre encore son temps à feuilleter ceux qui sont gâtés par le faux esprit ?
Henri Lacordaire ; Les pensées et réflexions choisies (1897)
Le cœur ne se gâte pas quand il est élevé vers Dieu.
Saint Augustin ; Les sermons - début du Ve siècle.
Si Dieu n'avait pas créé les hommes impurs, l'homme trop pur crèverait de gâtisme.
Vladimir Jankélévitch ; L'esprit de résistance (Posthume, 2015)