Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur Dieu (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

La terre n'est que le marchepied de notre destinée, c'est Dieu qui en est le trône. Monter jusqu'à lui par le regard, s'y attacher par le cœur, s'y dévouer par le service, voilà tout ensemble le premier de nos droits et le plus grand de nos devoirs.
Henri Lacordaire ; Le discours sur le droit et le devoir de la propriété (1858)
Le seul vrai Dieu est celui auquel nous croyons.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
Dieu est le seul être aimé avec lequel on puisse être pleinement, misérablement soi-même, avec qui l'amour n'ait jamais et à aucun degré besoin de mentir.
Gustave Thibon ; L'échelle de Jacob (1942)
Le plus bel hommage que l'on puisse rendre à son dieu c'est de vivre en se passant de lui.
Grégoire Lacroix ; Les euphorismes de Grégoire (2006)
Dieu, c'est le jour sans borne et sans fin qui dit : j'aime.
Victor Hugo ; Dieu, L'océan d'en haut (posthume, 1891)
Pour juger philosophiquement de la grande opportunité de la soumission de l'homme à un Dieu positif, quel qu'il soit, il convient de la considérer comme le seul moyen pratique de rendre un hommage éperdu à l'inconnaissable, et, à ce point de vue, toutes les religions sont bonnes.
Edmond Thiaudière ; La décevance du vrai (1892)
Dieu a pour excuse qu'il n'est qu'infus et diffus dans l'univers. S'il fait souffrir, c'est qu'il souffre.
Edmond Thiaudière ; La décevance du vrai (1892)
Celui qui aime Dieu compte bien être aimé de Dieu : son imagination et ses espérances le paient de cet amour qu'il croit désintéressé.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
L'amour de Dieu est la seule affection qui ne dépende que de nous. Aussi est-ce la seule qui ne nous trompe jamais.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Celui-là est riche qui est bien avec Dieu.
Fernando de Rojas ; La Célestine - XVIe siècle.
Sans Dieu, pas un seul pas n'est possible.
Le Talmud ; Les proverbes hébreux des anciens rabbins.
Dieu ne nous a pas chargés du gouvernail sans faire luire pour nous une étoile.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Dieu, celui que tout le monde connaît, de nom.
Jules Renard ; Le journal du 14 avril 1894.
Dieu est près de nous, mais Satan est en nous.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 11 février 1854.
Le vrai chemin dans la connaissance religieuse n'est pas de Dieu à l'homme, mais de l'homme à Dieu ; c'est qu'avant de se connaître l'homme ne saurait connaître Dieu.
Alexandre Vinet ; L'indifférentisme religieux (1833)
On sent Dieu avec l'âme comme on sent l'air avec le corps.
Joseph Joubert ; Dieu, l'immortalité de l'âme (1866)
Dieu est le seul et unique président-directeur général de la société universelle dont la responsabilité soit illimitée.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
La parole de Dieu est un baume excellent qui ne se conserve que dans les cœurs purs.
Saint Vincent de Paul ; Les maximes spirituelles (posthume, 1576)
La plus longue vie n'est pas la meilleure, mais celle qui est la plus occupée au service de Dieu.
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
Dieu n'accepte pour véritables hommages que ceux que le cœur lui rend.
Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)
La véritable joie, et par conséquent la vie heureuse, ne se trouve qu'en Dieu.
Félicité Robert de Lamennais ; Les pensées diverses (1854)
Dès que le doigt de Dieu se montre, notre devoir est de nous incliner et de nous soumettre.
Victor Cherbuliez ; Paule Méré (1864)
Les sacrements sont des canaux par lesquels Dieu descend à nous, comme par l'oraison nous montons à lui. Les effets des sacrements sont différents, quoiqu'ils n'aient tous qu'une même fin qui est de nous unir à Dieu.
Saint François de Sales ; Le traité de l'amour de Dieu (1616)
Il ne faut point regarder qui est-ce qui nous annonce la parole de Dieu ; il nous doit suffire que Dieu se sert de ce prédicateur pour nous l'annoncer ; et puisque nous voyons que Dieu l'honore tant que de parler par sa bouche, comment pourrions-nous manquer de le respecter et de l'honorer ?
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
L'homme a besoin d'un Dieu, s'il ne le voit au ciel, il s'en fait un sur la terre.
Socrate ; Les sentences et adages - Ve s. av. J.-C.
L'âme trouve dans le silence harmonieux de la nuit et dans les innombrables étoiles qui brillent au sein de l'immensité, la manifestation la plus éloquente de l'existence de Dieu.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
On ne peut concevoir ni comment Dieu existe, ni comment il n'existe pas.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Si les hommes avaient une juste idée de Dieu, ils n'auraient plus besoin de ses représentants.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Le secret d'arriver à l'amour de Dieu et du prochain, c'est d'aimer ; car comme on apprend à étudier en étudiant, ainsi apprend-on à aimer Dieu et le prochain, en l'aimant ; et ceux qui prennent une autre méthode se trompent.
Saint François de Sales ; Une pensée pour chaque jour (1846)
Si Dieu n'a pas écrit dans les nuages : Espérez ou craignez, il l'a écrit dans nos cœurs.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Dieu porte nos sentences, mais nos œuvres les dictent.
Lazare Wogue ; La vérité israélite (1862)
Nous devons, en nous conduisant avec les hommes, songer que Dieu nous voit.
Jean-Baptiste Massillon ; Mystères (1834)
L'homme n'est rien sans Dieu, mais Dieu n'est rien sans l'homme.
Ludwig Feuerbach ; L'essence du christianisme (1841)
Dieu voit tout, et entend tout.
Ludwig Feuerbach ; L'essence du christianisme (1841)
Qui ne sent plus Dieu près de soi appartient déjà au diable.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 31 août 1855.
Dieu ne demeure pas au-dessus de nos têtes, mais dans le cœur de l'homme.
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Quand nous chantons les louanges de Dieu, il faut considérer que nous faisons le même office que les anges, quoiqu'en divers langages, et que nous sommes devant le même Dieu, en présence duquel les anges tremblent.
Saint François de Sales ; Le traité de l'amour de Dieu (1616)
Dieu ne ferme jamais toutes les portes à la fois.
Abla Farhoud ; Jeux de patience (1997)
Dieu, hostie ou pas, est un plat qui se mange froid.
Pierre Desproges ; Fonds de tiroir (1990)
Dieu fait tout pour le mieux.
Henri Estienne ; Les prémices (1594)
Dieu n'est pas l'auteur de vos misères.
George Sand ; Lélia (1833)
Dieu est le géomètre de toutes les perspectives.
Martine Le Coz ; Le Jardin d'Orient (2008)
Dieu est le plus ancien des êtres, car il est par lui-même.
Thalès de Milet ; Les sentences et adages et maximes - VIe s. av. J.-C.
Dieu a inventé les lendemains pour nous guérir de la veille.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)
Dieu seul, tout-puissant, peut donner des récompenses proportionnées aux mérites !
Honoré de Balzac ; La cousine Bette (1847)
Dieu reste muet, si seulement nous pouvions convaincre l'être humain d'en faire autant.
Woody Allen ; Les destins tordus (1980)
Dieu seul peut faire de rien quelque chose.
Jules-Paul Tardivel ; Pour la patrie, XXV (1895)
Dieu seul peut faire choses infinies.
François Rabelais ; Gargantua, XX (1534)
Dieu mesure la grandeur du bonheur à la petitesse des heureux.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)
Dieu c'est le temps qui s'éternise.
Michel Sardou ; Qui est Dieu (1979)
Dieu est grand, Dieu est bon ; nul n'a sondé jusqu'au fond les trésors de sa miséricorde.
George Sand ; Lélia (1833)
Dieu est la plus riche et la plus personnelle conception humaine.
Miguel de Unamuno ; Le sentiment tragique de la vie (1913)
Dieu mit le remède dans le mal.
Charles Baudelaire ; Le spleen de Paris, Portraits de maîtresses (posthume, 1869)
Dieu, c'est la raison ; Dieu, c'est l'amour ; Dieu, c'est l'être ; c'est le devoir de vivre après le droit de naître.
Victor Hugo ; Les Quatre vents de l'esprit, XXIII, le 9 mars 1855.
Dieu seul est Dieu.
François de Neufchateau ; Le pauvre d'Alger, Fables (1814)
Quiconque n'aime pas Dieu, est assuré de ne pas aimer le bien.
Henri Lacordaire ; Les conférences de Notre-Dame de Paris (1848)
Dieu est l'âme du monde, répandue dans toutes les parties de l'univers, auquel elle communique le mouvement et la vie. Cette âme, flamme artisane, pénétrant la matière inerte, a formé le monde, elle le dirige et le conserve.
Anatole France ; Sur la pierre blanche (1905)
Dieu n'est rien s'il n'est pas dépassement de Dieu dans tous les sens.
Georges Bataille ; Madame Edwarda (1937)
Dieu est une solution qui multiplie les problèmes en feignant de les résoudre.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Dieu, une sorte d'idole féroce et jalouse qui ne tolère pas la moindre infidélité !
Émile Zola ; La critique naturaliste (1881)
Dieu seul est juste et bon.
Georges Bernanos ; Les dialogues des Carmélites (1949)
Dieu est la bonté, la vérité, la morale, la justice.
Claude Aveline ; Pégomancie (1949)
La connaissance de Dieu échappe à notre âme enfermée dans la matière, mais ce qui s'exhale de son essence, nous le sentons parfois et nous disons : C'est Dieu.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)

Thèmes de rubriques en rapport :