Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur sottise

Ce dictionnaire contient 126 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot sottise. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur sottise issus des quatre coins du monde :

La sottise ne se contente pas, chose curieuse, d'envier l'esprit et le talent ; après avoir brisé ou noirci un buste de marbre, elle le remplace par un buste de cire ou de stéarine de sa façon et de son acabit.
Alexandre Weill ; L'esprit de l'esprit (1874)
Une sottise chargée de musique, de danses, de décorations, est une sottise magnifique, mais toujours sottise.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
L'éducation chez les hommes ne sert qu'à éclaircir la glace qui reproduit leurs sottises et leurs folies.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
Rien n'est plus sot que de jouer son avenir sur une sottise.
François-Vincent Raspail ; Le manuel annuaire de la santé (1854)
Le propre de la sottise est de tout croire ou de tout rejeter.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
Il faut une certaine hauteur d'âme pour voir avec plaisir l'homme qui nous a sauvé de faire une sottise.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Il y a des maladies épidémiques que l'on n'a qu'une fois ; le vice et la sottise sont des contagions auxquelles on devient plus difficilement réfractaire.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
L'esprit du monde, c'est le droit réciproque de dire entre soi les mêmes sottises.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Nous pouvons mesurer nos fautes et nos sottises à la joie qu'elles causent à nos ennemis.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Faire de grosses sottises, c'est assez ; s'en vanter, c'est trop.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il y a des gens qui aiment leurs sottises au point d'en tirer vanité.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Quand un homme d'esprit fait une sottise, il ne la fait pas petite.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)
Tout l'esprit de certaines gens ne sert qu'à mettre en œuvre leur sottise.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Qui fait une lourde sottise l'assume et en porte la peine.
Victor Cherbuliez ; Olivier Maugant (1885)
Un homme supérieur est capable de faire le bouffon, de débiter mille sottises, d'accomplir même des extravagances comme un jeune daim sous l'effet de l'amour pour se mettre au diapason de sa conquête. Toutes simagrées qu'un homme vraiment supérieur aurait dédaignées, aurait jugées déshonorantes.
Jean Dutourd ; Les œuvres romanesques (1979)
Il est très facile enfin de se repentir d'une sottise faite ou dite, et de s'en empoisonner le cœur pendant une semaine. Extirper la sottise de son âme, la brûler comme une verrue, la décider nulle et non avenue, déclarer que l'on est absolument identique à ce que l'on était auparavant, voilà la vraie force de caractère.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)
Les sottises humaines, lasses d'aller à pied, se promènent quelquefois sur des échasses.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les gens d'esprit ont le droit de faire des sottises, ils n'ont pas le droit d'en dire.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Les convenances sociales sont des sottises qui ont fait leur chemin.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
À la coupe dorée aisément on se grise, et parfois le bonheur nous pousse à la sottise.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Les femmes n'ont pas plus le droit de publier les bêtises qu'elles nous font écrire, que nous, les sottises que nous leur faisons faire.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Le mariage est une sottise faite à deux que l'amour seul peut excuser.
Victor Cherbuliez ; Miss Rovel (1875)
Une folie débitée par un maître sot, il prend sa sottise pour une raison.
Victor Cherbuliez ; L'art et la nature (1892)
Le mérite n'est presque jamais content de soi ; la sottise l'est toujours.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
La sottise se réfugie parfois sous les ailes tutélaires de ce dieu qu'on appelle le silence.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Les illusions font faire et dire des sottises.
Victor Cherbuliez ; Une gageure (1890)
Les sottises qu'on fait sont encore plus regrettables que celles qu'on dit.
Victor Cherbuliez ; Miss Rovel (1875)
Rien ne rafraîchit plus le sang que le souvenir d'une sottise qu'on n'a pas dite.
Victor Cherbuliez ; Miss Rovel (1875)
Heureusement qu'il est quelquefois plus facile d'écrire une sottise que de la faire.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Il y en a qui sont condamnés à faire des sottises aussi fatalement, aussi innocemment qu'un pommier porte des pommes.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
La sottise ayant le privilège de s'ignorer et de se complaire toujours, ne se corrige jamais.
Pierre-Jules Stahl ; Les opinions de mon ami Jacques (1855)
Quand les hommes font des sottises, il faut savoir en rire.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Là où règne une grande liberté de parole se disent toujours beaucoup de sottises.
Winston Churchill ; Les pensées (1874-1965)
Quiconque veut trouver quelques bons mots n'a qu'à dire beaucoup de sottises.
Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)
En ce monde on voit la sottise en carrosse, et le mérite à pied.
Paul de Kock ; Monsieur Dupont ou La jeune fille et sa bonne (1824)
Il y a une infinité de gens en ce monde qui ne disent que des sottises.
Nicolas Malebranche ; La recherche de la vérité (1675)
Tu demandes à Dieu des richesses ; il t'en accorderait, s'il n'avait pitié de ta sottise.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Il est des personnes qui ont tout l'esprit de la sottise.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La sottise s'entoure de toutes sortes de colifichets pour se faire remarquer ; le mérite réel, fort de lui-même, est modeste.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
La souffrance rend con. Après la sottise, c'est ce qui diminue le mieux les facultés intellectuelles.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)