Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur les écrivains (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Le vrai écrivain est celui qui sait rendre avec force ce qu'il lui a suffi de sentir faiblement.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 1er juin 1912.
Le seul être que je méprise, c'est l'écrivain qui ment dans ses livres.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
Un bon écrivain ne dit pas seulement l'essentiel dans ses livres : il conduit à l'essentiel par des chemins variés.
Jean Dutourd ; Les pensées et réflexions (1990)
La plus belle carrière pour un écrivain, c'est de produire des ouvrages dont on discute passionnément les idées, mais non pas la valeur.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 6 juin 1908.
L'écrivain qui veut aspirer à la gloire des succès durables doit être moins jaloux d'étonner ses lecteurs par la nouveauté de ses opinions et par la hardiesse de ses figures oratoires, que de leur persuader, par la justesse de ses idées et par la simplicité de son style, qu'il est impossible de penser et d'écrire autrement que lui.
Goswin de Stassart ; Les pensées et maximes (1780-1854)
On peut être un pauvre cerveau, un simple médiocre, et avoir un talent d'écrivain.
Paul Brulat ; Le reporteur (1898)
Le parcours du combattant imposé à l'écrivain : Trouver un sujet, trouver un bon titre, trouver le temps d'écrire, trouver un éditeur, trouver pour en parler des journalistes avant de trouver des lecteurs.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Influence pernicieuse de l'augmentation de l'espérance de vie des écrivains sur leurs œuvres trop complètes : Ils ont le temps de publier à plusieurs reprises des Mémoires où, en l'absence de faits nouveaux intervenus depuis la parution du volume précédent, ils se contentent de faire savoir qu'ils sont toujours de ce monde.
Philippe Bouvard ; Mes dernières pensées sont pour vous (2017)
Le seul avantage d'un journal intime est de permettre à la plume une entière sincérité, ou plutôt une entière spontanéité. La sincérité est la condition première de toute production de l'esprit, à mes yeux du moins. N'être pas sincère, c'est gâter le plaisir de suivre au dehors la fortune de sa pensée, ce qui est la seule joie véritable d'un écrivain digne de ce nom.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 14 juin 1868.
Si vous voulez apprendre à écrire, c'est dans la rue qu'il faut le faire. En vue de l'expression, comme en vue de la fin des beaux-arts, vous devez fréquenter la place publique. La société, et non le collège, voilà le foyer de l'écrivain.
Ralph Waldo Emerson ; Society and solitude (1870)
L'écrivain sincère n'est pas celui qui dit tout, mais celui-là seulement qui suit son bon goût.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)
Les bons écrivains contemporains sont déjà des classiques, n'étant pas lus.
Pierre Baillargeon ; Les pensées et réflexions morales (1959)
Qu'est-ce qu'un écrivain ? C'est peut-être le plus artificiel des hommes, celui qui n'éprouve, n'entend, ne voit rien qu'il ne songe aussitôt à le transporter dans un livre, à l'utiliser littérairement.
Paul Léautaud ; Le journal littéraire (1968)
L'influence du ménage sur un écrivain ? Avantages : soucis matériels en moins — Inconvénients : Changement d'atmosphère, entame de l'individualité, de l'indépendance. On ne peut plus écrire ses plus secrètes pensées, ni ses plus secrètes aventures, ou alors il faut les transporter dans une œuvre d'imagination !
Paul Léautaud ; Le journal littéraire (1968)
L'ennui d'être un peu connu comme écrivain, c'est qu'on est moins libre, que les gens attendent ce qu'on écrit, et que soi-même, on ne peut s'empêcher, en écrivant, de songer ce que va penser un tel ou un tel de ce qu'on écrit.
Paul Léautaud ; Le journal littéraire (1968)
Il y a toujours une chose qui m'intéressera plus que les œuvres mêmes des écrivains : c'est la façon dont ils les écrivirent, ce sont les sentiments, sincères ou imaginés (supérieurs, ces derniers), qui les animaient en écrivant. Quand ils écrivent, je voudrais pouvoir les voir.
Paul Léautaud ; Le journal littéraire (1968)
On ne devrait pas avoir de livres. L'intelligence ne crée pas. Elle se traîne en raisonnements, en analyses et elle use les jardins où elle rôde. Un écrivain ne vaut que s'il crée une génération, c'est-à-dire s'il crée une façon de sentir, et par suite une façon de penser. Qui sait si les grands écrivains ne furent pas un peu des ignorants ? Ah les érudits... Ce qu'il faut faire, c'est se chercher, et, pour se trouver, se dédoubler, chercher à se voir, découvrir le particulier qu'on a, si restreint qu'il soit. En un mot, ce qu'il faut, c'est savoir sa sensibilité. Alors, on rapporte tout à elle !
Paul Léautaud ; Le journal littéraire (1968)
Être un grand écrivain, n'est-ce pas créer ou avoir créé une façon de sentir, et, par suite, une façon de penser ? Ce n'est pas tout de bien écrire, il faut encore que sous les mots passe une sensibilité. On ne me comprend pas quand je reproche à certains styles de n'avoir rien de tremblant... Et puis, l'insupportable ennui que dégage la perfection... Tandis que... La négligence, une certaine négligence est un grand principe, motif, d'art.
Paul Léautaud ; Le journal littéraire (1968)
C'est un grand tort à un écrivain d'être ennuyeux. On ennuie dans un ouvrage d'esprit, de morale ou de raisonnement, toutes les fois qu'on ne réveille pas l'esprit par des idées neuves. Dans les histoires et les romans, les faits tiennent lieu de pensées et d'esprit.
Claude-Adrien Helvétius ; Les pensées et réflexions (1765)
Un écrivain de beaucoup de sens a dit, en parlant des plagiaires, c'est-à-dire de ceux qui pillent les ouvrages d'autrui : Lorsqu'un pauvre se montre tout-à-coup revêtu de riches habits, nous reconnaissons sur le champ qu'ils ne lui appartiennent pas.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
Les écrivains qui, dans leur vieillesse, demeurent intéressants sont ceux qui n'ont pas tout dit d'eux-mêmes.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
La vie des écrivains s'éclaire surtout par leurs ouvrages.
Henri Boucher ; Les pensées, maximes et réflexions (1866)
L'éloquent écrivain n'est jamais babillard : qui sait beaucoup dit peu, mais choisit avec art.
Marie-Joseph Chénier ; Les poèmes descriptifs (1805)
On aime les écrivains qui, pleins de confiance en leurs lecteurs, leur laissent le plaisir de la pénétration.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Peu d'auteurs doivent prétendre à l'immortalité, quand avec tant d'écrivains on voit si peu de bons écrits.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Les écrivains supportent mal qu'à leur besoin viscéral d'écrire ne réponde pas, de la part du public, un besoin viscéral de les lire.
Grégoire Lacroix ; Les euphorismes de Grégoire (2006)
Écrivains intelligents, sans toutefois l'être assez pour éviter de le vouloir paraître davantage : les échasses où ils se juchent donnent un ridicule à la démarche de leur pensée et de leur style.
Maurice Chapelan ; Lire et écrire (1960)
Les écrivains se croient bien supérieurs aux autres artistes. Ils ont raison en ce que sans leur plume les autres célébrités resteraient inconnues.
Mary Sarah Newton ; Essais divers, lettres et pensées (1852)
Styliste : Écrivain plus occupé de sa phrase que de sa pensée.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Il y a des écrivains qui sont les plus sévères censeurs des défauts qu'on leur reproche à eux-mêmes.
Pierre Louis de Lacretelle ; Les pensées et réflexions (1817)
L'écrivain a trois sources : L'imagination, l'observation et l'expérience. Lui-même ne sait pas ce qu'il prendra à chacune et à quel moment, parce que chacune de ces sources ne sont pas elles-mêmes très importantes pour lui. Il peint des êtres humains et emploie ses matériaux en les prenant à ces trois sources comme le charpentier va dans son cabinet de débarras pour y prendre une planche qui doit faire l'affaire pour un coin de sa maison.
William Faulkner ; Faulkner à l'Université (1964)
L'art consiste dans l'imitation de la nature, et il ne faut pas attendre un écrivain parfait, parce que le génie décroît à mesure que le jugement se développe.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)
II est des écrivains à qui il ne manque pour être parfaitement naturels que de vouloir moins l'être.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
Un écrivain qui hait les métaphores, c'est aussi absurde qu'un banquier qui haïrait l'argent.
Amélie Nothomb ; Hygiène de l'assassin (1992)
Le travail d'un écrivain ne se mesure pas au nombre de pages qu'il a écrites.
Adolphe Monod ; La femme, Saint Paul (1951)
Les écrivains qui écrivent bien et ne se vendent pas méprisent ceux qui se vendent bien et écrivent mal.
Antoine Albalat ; Comment on devient écrivain (1925)
Il est bon qu'un jeune écrivain commence sa carrière dans les lettres par l'imitation des aînés.
Jean Éthier-Blais ; Signets (1967)
La plupart des écrivains font leurs livres chiants pour faire croire qu'ils sont longs.
Frédéric Dard ; San-Antoniaiseries (1989)
Un écrivain n'est rien d'autre qu'un scribe inspiré, dans la meilleure des hypothèses : quand il est inspiré.
Georges Elgozy ; Lettre ouverte à un jeune technocrate (1968)
Le rôle véritable de l'écrivain envers les hommes est de dire sans relâche ce que les hommes insignes ou, en général, ce que la majorité pense ou ressent sans le savoir. Les auteurs médiocres ne disent que ce que chacun aurait dit.
Georg Christoph Lichtenberg ; Le miroir de l'âme (1799)
Il y a deux époques dans la vie d'un écrivain : la première où l'on parle de lui, la seconde où il en parle lui-même.
Henry Becque ; Les pensées et notes d'album (1837-1899)
Un écrivain inspiré est celui qui est dépassé par son propre texte.
Michel Tournier ; Journal extime (2002)
Les mauvais écrivains croient que le divorce des mots n'est pas permis.
Alphonse Daudet ; Les notes sur la vie (1899)
L'ennui avec les écrivains, c'est qu'ils ne peuvent penser sans stylo.
Gilles Archambault ; Le regard oblique (1984)
Les écrivains ne savent jamais juger leurs œuvres.
Paul Auster ; La chambre dérobée (1988)
Un écrivain professionnel débute dans son métier à la maternelle, quand il trace son premier bâton.
René Barjavel ; Le prince blessé (1974)
Un artiste ou un écrivain qui n'a pas de génie est une espèce de bourgeois méprisable.
Alfred Capus ; Les mœurs du temps (1912-1913)
Un écrivain n'est réputé sérieux qu'à la condition d'ennuyer, et beaucoup doivent leur réputation à ceci : Qu'on aime mieux les admirer que les lire.
Alexandre Dumas, fils ; La vie à vingt ans (1850)
Les banalités des écrivains rares nous fournissent de bonnes citations.
Jean Rostand ; Les pensées d'un biologiste (1954)
Heureux écrivains qui, le matin au réveil, faites des altères avec l'Iliade et l'Odyssée.
Jean Giraudoux ; Elpénor, épigraphe (1919)
Lorsqu'on admire la fécondité d'un écrivain, il est bon de vérifier si ses enfants sont nés viables.
Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)
Le nombre des mauvais écrivains ne serait pas si considérable, si celui des mauvais critiques pouvait diminuer.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)
La plupart des écrivains sont comme les femmes à la mode, toujours appréciés au-dessus ou au-dessous de leur juste valeur.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Thèmes de rubriques en rapport :