Les citations célèbres sur condamner (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Il y a des femmes qui guérissent instantanément de blessures qui tueraient dix hommes et il ne leur en reste pas même la cicatrice. Condamnées à midi par tous les médecins, elles dansent à minuit.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Ne condamnons personne, la justice n'est pas de ce monde, et c'est bien assez que le malheur se mêle de nous juger.
Victor Cherbuliez ; Prosper Randoce (1867)
Ne condamnez jamais avec trop de précipitation celui qui vous paraît coupable.
Phocylide de Milet ; Les sentences et adages - VIe s. av. J.-C.
Les hommes sont tous condamnés à mort avec des sursis indéfinis.
Victor Hugo ; Le dernier jour d'un condamné (1829)
Etre condamné à perpétuité à sa propre compagnie, c'est effrayant, quand on ne peut être fier de soi-même et qu'on s'ennuie de ses faiblesses incurables.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 24 juillet 1878.
Que mon nom périsse ! Que la postérité me crie anathème ! Que la génération présente me mette au ban ou me condamne à l'exil ! Peu m'importe, j'ai assez vécu !
Victor Cherbuliez ; L'Espagne politique (1874)
On doit autant condamner l'inconstance de nos jugements et de nos opinions, quand elle tient à nous-mêmes, que l'approuver quand elle tient à l'inconstance des personnes et des choses dont nous jugeons.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Quand une fille est condamnée à l'hymen, elle en appelle à l'amour.
Sophie Arnould ; Les pensées, maximes et anecdotes (1740-1802)
Au lieu de blâmer et de tout condamner sans cesse, montre ce qu'on peut faire en le faisant toi-même.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 février 1849.
Condamner autrui c'est se croire meilleur, et l'orgueil marche devant l'écrasement.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 avril 1854.
Ne condamne que toi-même et le péché, c'est le seul blâme sans danger.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 avril 1854.
On ne peut condamner un accusé, en justice ordinaire, sans l'avoir entendu.
Alphonse Karr ; Le chemin le plus court (1836)
Condamner sans connaître est le dernier degré de l'imprudence.
Citation latine ; Les proverbes et sentences latines - Ier s. av. J.-C.
Il est difficile d'être bourreau quand on souffre autant ou plus que le condamné.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 août 1868.
L'humanité est maudite, si pour faire preuve de courage elle est condamnée à tuer éternellement.
Jean Jaurès ; Discours à la jeunesse - Albi, le 30 juillet 1903.
On peut plaindre l'homme coupable sans transiger avec les principes qui le condamnent.
La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 40 (1861)
Il faut être plus lent à condamner l'opinion d'un grand homme que celle d'un peuple entier.
Claude-Adrien Helvétius ; Les pensées et réflexions (1765)
Le souci de l'avenir exalte l'avarice ; il condamne l'imprévoyance, qui gaspille.
Georges Bataille ; La littérature et le mal (1957)
Vouloir comprendre trop vite est se condamner à ne jamais comprendre.
Gustave Le Bon ; Les incertitudes de l'heure présente (1924)
Pour condamner un homme, il faut que l'évidence ait de son attentat démontré l'existence.
Marie-Joseph Chénier ; Jean Calas, II, 3 (1791)
L'homme, il va du blanc au noir, il condamne au matin ses sentiments du soir.
Nicolas Boileau ; Satire VIII, À M. M*** docteur de Sorbonne (1667)
On me condamne, on me hait ? On me caresse, on me loue ? Qu'importe.
Marcel Jouhandeau ; Algèbre des valeurs morales (1935)
On ne condamne point les gens sans les entendre.
Jean-François Collin d'Harleville ; Le vieux célibataire, V, 5 (1792)
Condamné faussement, arme-toi de constance : Nul ne jouit longtemps d'une inique sentence.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Autres dictionnaires à consulter :