Les citations célèbres sur sacrifier.

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Les forts n'ont jamais rien à gagner à sacrifier ceux qu'ils considèrent comme les faibles. C'est trahir à la fois peu de courage et beaucoup de présomption ; c'est exposer ses prétentions au jugement le plus sévère, et s'interdire tout droit d'appel. En France, rien de ce qui blesse la générosité n'est habile ni durable.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
On se sacrifie pour un ami, pour un frère, pour un père ; on renonce pour eux à ce qu'il y a de plus fort dans l'amour-propre.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Les petites affaires sont des victimes qu'il faut toujours sacrifier aux grandes vues.
Voltaire ; Lettre à M. Thiriot, le 6 mars 1724.
L'amour-propre ne connaît que l'objet qu'il chérit, il méprise tous les autres, et il les sacrifierait tous pour lui seul : on pourrait l'appeler le vice des vices.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Nous avons sacrifié notre temps, perdu notre repos, dissipé notre fortune, épuisé notre santé, pour nous rendre utiles à nos concitoyens ; en sont-ils pour cela plus reconnaissants ? Et l'indifférence et l'oubli ne sont-ils pas presque toujours le triste fruit de nos travaux et des efforts que nous avons faits pour leur bien ?
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
La jeunesse sacrifie tout au présent, mais l'âge mûr sans dédaigner le passé, ou négliger le présent, songe encore à l'avenir.
Fernando de Rojas ; Les maximes et pensées (1541)
Pour un instant de plaisir, les femmes sacrifieraient le monde entier.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
En sacrifiant tout à son devoir, on est sûr d'arriver au bonheur.
Jean-Pierre Claris de Florian ; Myrtil et Chloé (1786)
Qui n'a jamais été sur le point de tout sacrifier à son amour n'a jamais aimé.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Il n'y a pas de plus grand bonheur que de se sacrifier pour une fille chérie.
Alphonse Karr ; Le chemin le plus court (1836)
Pourquoi les hommes ne reconnaissent-ils point qu'une femme qui aime est prête à tout immoler à ses sentiments ; qu'elle a tant de forces pour l'amour et aucune contre lui ; qu'elle sacrifierait sa vie au même instant et aussi facilement que sa vertu ?
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Ne sacrifiez personne à votre bonheur ; on ne peut être heureux par le malheur d'autrui.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Pardonner, c'est rendre hommage à la paix, sacrifier son besoin de justice.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 5 juillet 1875.
La tendresse fait qu'on s'oublie, la vertu qu'on se sacrifie.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Les femmes ont souvent assez de courage pour sacrifier leur amour, mais rarement assez de force pour y renoncer.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Toute la récompense que je reçois c'est la haine de ceux pour qui je me fuis sacrifié.
Térence ; Les Adelphes - IIe s. av. J.-C.
Le bien d'un seul doit se sacrifier au bien de tous.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
On peut sacrifier toutes les jouissances de la vie, la vie même, à l'orgueil.
Nicolas Massias ; Les pensées et réflexions morales (1848)
L'homme doit aimer l'homme jusqu'à tout sacrifier, et sa vie même.
Félicité Robert de Lamennais ; Les pensées diverses (1854)
Croire à la vie future, lui sacrifier la vie présente, est-ce une manière raisonnable de chercher le bonheur ? — Il n'y a point de manière raisonnable de chercher le bonheur. Il y aurait celle qui nous le ferait trouver, mais on ne la connaît pas.
Rémy de Gourmont ; Les réflexions sur la vie (1895-1898)
L'amour, c'est tout donner, tout sacrifier sans espoir de retour.
Albert Camus ; Les justes (1949)
Les femmes sont toujours promptes à sacrifier leurs intérêts, mais jamais leurs sentiments.
Claire Élisabeth de Vergennes ; L'essai sur l'éducation des femmes (1824)
On peut tout sacrifier à l'amitié, sauf l'honnête et le juste.
Jean-François Marmontel ; Les leçons d'un père à ses enfants (1806)
Nos désirs et nos espérances sont nos dieux auxquels nous sacrifions tout.
Jean-Baptiste Massillon ; Mystères (1834)
Un homme généreux est celui qui peut sacrifier ses propres intérêts à ceux d'autrui.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
Qui ne veut rien sacrifier ne peut rien posséder.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 février 1856.
Il n'est qu'un moyen de sacrifier l'amour de ce qu'on idolâtre, c'est de se percer le coeur.
Mirabeau ; Les lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)
Le bon cherche qui l'on doit couronner ; le méchant cherche qui l'on doit sacrifier.
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Un tyran est un homme qui sacrifie des peuples à ses idées ou à son ambition.
Albert Camus ; Caligula (1941)
La passion porte la femme à se sacrifier, et l'homme à demander.
La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 155 (1861)
Il serait aussi fou de tout sacrifier à l'opinion qu'il est peu sage de ne la compter pour rien.
La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 119 (1861)
On sacrifie souvent les plus grands plaisirs de la vie à l'orgueil de les sacrifier.
Claude-Adrien Helvétius ; Les pensées et réflexions (1765)
On ne peut rien sur l'homme dont l'idéal est de sacrifier sa vie pour une croyance.
Gustave Le Bon ; Les aphorismes du temps présent (1913)
Que de bonheurs possibles dont on sacrifie la réalisation à l'impatience d'un plaisir immédiat.
Marcel Proust ; Du côté de chez Swann (1913)

Autres dictionnaires à consulter :