Les citations sur serrer

Ce dictionnaire contient 28 pensées et citations serrer :

L'amoureuse aime à être entourée, enveloppée, relancée, serrée de près jusque dans son sommeil. C'est pourquoi elle poursuit de ses soins l'homme, qui déteste cela.
Marcelle Auclair ; L'amour (1963)
Nos joies ne sont pas cette gerbe de fleurs serrées que voudraient enlacer nos bras douloureux. Elles sont les rares fils d'or que nous arrachons à la trame sombre de nos jours.
Augusta Amiel-Lapeyre ; Les pensées sauvages (1909)
Applaudir quelqu'un, c'est presque lui serrer la main. C'est parce qu'on ne peut pas toucher sa main à lui qu'on frappe, soi, dans les deux siennes.
Sacha Guitry ; Les desseins de la providence (1932)
Essaie de ne rien accepter des mains que tu n'aurais aucun plaisir à serrer si elles ne t'offraient rien.
Jules Renard ; Le journal du 11 mars 1901.
La calomnie, la méchanceté, l'envie, ce sont les armes des impuissants, des médiocrités, véritables orties qui ne piquent plus dès qu'on les serre d'une main ferme.
Alexandre Weill ; L'esprit de l'esprit (1874)
Nous nous mettons la corde au cou, et les événements ou les hommes se chargent de la serrer.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Main tendue : Si vous n'êtes pas assez social pour faire les deux, graissez la patte quand vous ne serrez pas la main.
Philippe Bouvard ; Bouvard de A à Z (2014)
Puisque nous finirons tous refroidis de la même manière un jour ou l'autre, la chaleur humaine s'impose jusque-là, et il convient au niveau familial de se serrer les coudes tant qu'on en possède encore.
Philippe Bouvard ; Je suis mort, et alors ? (2009)
Ne serrez qu'avec une extrême prudence la main inconnue qui presse la vôtre avec une extrême cordialité.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Je voudrais que ma profession fût une personne pour pouvoir la serrer dans mes bras et la presser sur mon cœur.
Victor Cherbuliez ; Noirs et rouges (1881)
Je marche mieux quand ma main serre la tienne.
Alfred de Musset ; À mon frère revenant d'Italie (1844)
Deux mains qui se rencontrent, presque involontairement, se serrent, c'est déjà le commencement d'une liaison.
Guy de Maupassant ; Une passion, le 22 août 1882.
Ah ! ne pourrai-je jamais passer tranquillement une heure sur ton sein, serrer mon cœur contre ton cœur et confondre mon âme dans la tienne !
Johann Wolfgang von Goethe ; Faust I (1808)
En amitié, comme en amour, les nœuds que l'on veut trop serrer rompent.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)
La douceur de la femme, c'est la patte du chat : serrez-la un peu, vous sentirez la griffe.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Les nœuds de l'hymen sont souvent trop serrés. Ils n'ont pas cette aisance, cette souplesse qui garantit la durée des liens de l'amour, et les empêche de se briser au moindre effort.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
Il y a des amitiés d'étoile et de sympathie, des liens inconnus qui nous unissent et qui nous serrent, où nous n'avons pas besoin de serment, la confiance va au-devant des paroles.
La marquise de Lambert ; Le traité de l'amitié (1732)
La volupté est une libertine qui se déplaît dans le mariage, parce qu'il y a des liens trop serrés qui l'y rattachent.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
L'absence jette une certaine amertume qui serre le cœur.
Madame de Sévigné ; Lettre à Mme de Grignan (sa fille), le 21 août 1675.
Les hommes politiques sont pas tous des voleurs, mais quand ils vous serrent la main, recomptez vos doigts.
Coluche ; Le chômeur (1986)
Un pochard n'a pour seul désir que de serrer toute main qu'il rencontre, et de trinquer.
Edgar Morin ; Journal d'un livre (1981)
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque : À te regarder, ils s'habitueront.
René Char ; Les matinaux (1950)
Quand il s'agit d'une question de vie ou de mort, il faut savoir jouer serré.
Robert Louis Stevenson ; L'Île au trésor (1883)
Rien n'est jamais acquis à l'homme, ni sa force, ni sa faiblesse, ni son coeur ; et quand il croit ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix, et quand il croit serrer son bonheur il le broie.
Louis Aragon ; Il n'y a pas d'amour heureux (1944)
Plus on serre un mot de près, et plus il le prend de haut.
Karl Kraus ; Les aphorismes, dires et contre-dires (1909)
Unissons dans nos deux misères le pardon qu'on nous refusait, et je t'étreins et tu me serres et zut au monde qui jasait !
Paul Verlaine ; Compagne savoureuse et bonne (1891)
Il y a un plaisir délicieux à serrer dans ses bras une femme qui vous a fait beaucoup de mal.
Stendhal ; De l'amour (1822)
L'adversité doit serrer les nœuds de l'amitié.
Louis-Silvestre de Sacy ; Le traité de l'amitié (1722)

Autres dictionnaires à consulter :