Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur les crimes (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Un attentat est à la fois un crime et une faute.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Si l'on pouvait marquer le front du coupable d'un stigmate qui, parlant sans cesse et partout de son crime, le montrerait éternellement escorté d'opprobre, la peine serait à la fois plus efficace et plus exemplaire.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Ce n'est pas la prison, mais le crime qui fait la honte.
Citation chinoise ; Les sentences, adages et pensées chinoises (1782)
Le châtiment serre de près le coupable, s'accroche à tous ses pas, le tourmente par l'image de ses crimes.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Les crimes commis par quelques-uns ne doivent pas rejaillir sur l'ensemble d'une communauté.
Simone de Beauvoir ; Djamila Boupacha (1962)
Il en est des crimes comme des boissons amères que l'habitude seule rend supportables.
François-René de Chateaubriand ; Les Natchez (1827)
Le crime a semé la vengeance après soi.
François Ponsard ; Lucrèce (1843)
Le crime suit le coupable comme son ombre, et lui fait moins grâce, lui accorde moins de répit que la justice humaine.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Le glaive de la loi est souvent trop court pour atteindre le crime, mais rien ne saurait échapper à la religion : c'est en même temps l'arme la plus sûre et celle qui porte le plus loin.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le crime, une simple erreur d'aiguillage, du plan de l'imagination vers celui de l'action. Souvent une affreuse défaillance mentale qui plonge le criminel dans un complet état d'isolement. Et la société condamne un homme, non pas parce qu'il est un misérable, mais parce qu'il a oublié qu'il était un être social.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
La plus forte punition du crime est dans la conscience.
Cicéron ; Les pensées sur la conscience - Ier s. av. J.-C.
L'homme n'a commencé à rougir que lorsqu'il a senti qu'il était coupable. Les remords sont le fruit de la connaissance du crime.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
L'avidité produit plus de crimes que le désintéressement ne fait naître de vertus.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Ceux qui ont la hardiesse de commettre un crime n'ont pas toujours celle de le nier.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
La plupart des scélérats sont plus habiles à commettre des crimes qu'à les cacher.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Un crime impuni ne manque guère d'être suivi d'un autre crime.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Le premier sentiment d'un honnête homme qu'on accuse d'un crime doit être une certaine honte qui le gêne ; il est confus d'avoir à se justifier ; il voit avec terreur l'incertitude des jugements humains, et il serait absurde de prendre son embarras pour un aveu des faits sur lesquels on l'interroge.
Gabriel Bonnot de Mably ; Les pensées et maximes (1785)
Pécher tient à la nature de l'homme et se repentir est la vertu des anges, mais persévérer dans le crime n'appartient qu'au démon.
Nicolas Machiavel ; Le frère Albérigo (1513)
Un premier crime présente toujours un sentier plus facile pour arriver à de plus grands forfaits.
Sénèque ; Agamemnon - env. 60 ap. J.-C.
Les crimes et les séditions qui troublent les cités brillantes sont inconnus dans les champs.
Sénèque ; Hippolyte - env. 60 ap. J.-C.
L'auteur du crime est celui qui en profite.
Sénèque ; Médée - env. 60 ap. J.-C.
Le crime heureux usurpe le nom de vertu.
Sénèque ; Hercule furieux - env. 60 ap. J.-C.
Le crime ne visite pas les chaumières ; on y trouve sur une table étroite des mets innocents. Dans l'or on boit le poison.
Sénèque ; Thyeste - Ier siècle.
La leçon du crime tourne souvent contre celui qui l'a donnée.
Sénèque ; Thyeste - Ier siècle.
Les bons finissent par trouver le prix de leur vertu, et les méchants la juste peine de leurs crimes.
Euripide ; La Thébaïde - Ve s. av. J.-C.
Couvrir une faute par un crime, c'est faire un trou pour enlever une tache.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Un bon crime vaut mieux qu'un mauvais divorce.
Claude Lelouch ; Roman de gare (2007)
Qui prévient les besoins prévient aussi les crimes.
Jacques Delille ; La pitié (1803)
La tromperie dans l'amitié est un crime impardonnable.
Jean Dutourd ; L'âme sensible (1959)
La vie ordinaire est la moyenne de tous nos crimes possibles.
Albert Camus ; Les carnets III (1951 / 1959)
Les honnêtes gens se lient par les vertus ; le commun des hommes par les plaisirs, et les scélérats par les crimes.
La marquise de Lambert ; L'avis d'une mère à son fils (1726)
L'autorité doit punir le crime : elle le doit aux méchants plus encore qu'aux bons, parce qu'elle doit la justice avant la vengeance.
Louis de Bonald ; Les pensées sur divers sujets (1817)
L'inceste est un véritable crime.
Victor Cousin ; La philosophie écossaise (1862)
Il n'y a d'irréconciliable que le crime et la vertu.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
On devient le complice du crime qu'on ne dénonce pas.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Les fautes aiment les complices, les crimes les redoutent.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 7 mai 1853.
Laisser commettre les crimes qu'on peut empêcher n'est pas seulement en être témoin, c'est en être complice.
Jean-Jacques Rousseau ; Les pensées d'un esprit droit (1826)
Le plus grand supplice des crimes est en eux-mêmes ! ce n'est pas au bourreau ni à la prison qu'il faut les renvoyer, aussitôt qu'ils sont connus, dans le moment même qu'on les commet, ils reçoivent leur châtiment.
Sénèque ; Pensées morales et philosophiques - Ier siècle.
Les larmes peuvent effacer le crime, jamais la honte.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
Une vraie femme ferait un crime, si elle était sûre de l'impunité, pour éviter un ridicule.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)