Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur horreur.

Les 56 pensées et citations sur horreur :

J'ai si peur du bonheur, si peur du malheur, tant horreur du regret, tellement crainte du ricanement et de la raillerie, j'ai tant de susceptibilité, de défiance, d'amour-propre et de timidité, bref j'ai si peu de confiance en moi et tant de peine à voir la Providence dans ma vie, que je ne puis ni me rassurer ni me décider.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

L'artiste est amoureux d'une toile vierge, d'une feuille vide, d’un morceau de marbre brut. Dès que sa main les a rendus immortels, il les prend en horreur ; et malheur à lui s'il en restait amoureux !
Élisabeth de Wied - Œuvre : Les pensées d'une reine (1882)

Les deux époux se haïssent, ils se jettent des horreurs à la tête, chacun souhaite la mort de l’autre, mais aucun des deux ne veut divorcer, parce que le divorce coûte trop cher et que cela ferait mauvais effet dans le quartier !
Jean Dutourd - Œuvre : La Gauche la plus bête du monde (1985)

Ceux qui souffrent et se consument veulent le repos ; ils ne veulent pas de cette horreur qu'est la prolongation d'une vie personnelle, cette moquerie illusoire, abominable, du credo chrétien. Tous les hommes veulent le calme, le repos.
Fernando Pessoa - Œuvre : Un singulier regard (posthume, 2005)

Il faudrait communier avec la joie, la beauté, la couleur de la vie. Moins on parle des horreurs de la vie, mieux ça vaut.
Oscar Wilde - Œuvre : Les aphorismes et pensées (1854-1900)

C'est moins la mort qui est horrible que le fantôme sous lequel on nous la fait envisager.
Citation grecque - Œuvre : Le livre des sentences grecques (1876)

Il y a sur terre de telles immensités de misère, de détresse, de gêne et d'horreur, que l'homme heureux n'y peut songer sans prendre honte de son bonheur.
André Gide - Œuvre : Les nouvelles nourritures (1935)

Celui de tous les maux qui nous donne le plus d'horreur, la mort, n'est rien pour nous, puisque, tant que nous existons nous-mêmes, la mort n'est pas, et que, quand la mort existe, nous ne sommes plus. Donc, la mort n'existe ni pour les vivants ni pour les morts, puisqu'elle n'a rien à faire avec les premiers, et que les seconds ne sont plus.
Épicure - Œuvre : Les lettres à Ménécée - IIIe s. av. J.-C.

Il est des choses tellement horribles, tellement accablantes, qu'elles vous ôtent jusqu'à la faculté de vous en plaindre ; elles produisent sur l'âme le même effet que de terreur produisent sur les sens.
Hypolite de Livry - Œuvre : Les pensées et réflexions (1808)

Les hommes ont horreur des histoires. Ils feraient n'importe quoi, n'importe quelle lâcheté, n'importe quel mensonge pour éviter les scènes.
Jean Dutourd - Œuvre : Les œuvres romanesques (1979)

Il est étrange que l'homme qui a tant d'horreur de la mort, trouve tant de douceur au sommeil qui suspend la vie.
Gustave Vapereau - Œuvre : L'homme et la vie (1896)

J'ai horreur des gens qui parlent pendant que je les interromps !
Guy Bedos - Œuvre : Pointes, piques et répliques (1998)

J'ai horreur des vieux abrutis ayant des sourcils comme du fil de fer barbelé et à qui cela donne un air solennel.
Jean Dutourd - Œuvre : Le vieil homme et la France (1994)

L'insatisfaction est le propre de la nature humaine ; elle pousse des cris d'épouvante devant ce gros enfant blond à qui elle a donné le jour : elle ne le voulait pas, il lui fait horreur.
Jean Dutourd - Œuvre : Le spectre de la rose (1986)

L'égoïsme inspire une telle horreur que nous avons inventé la politesse pour le cacher comme une partie honteuse, mais il perce à travers tous les voiles, et se trahit en toute rencontre.
Arthur Schopenhauer - Œuvre : Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)

Nous prenons quelquefois les gens en horreur en raison de ce que notre imprudence leur a confié.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Qui a horreur de toute indignité ne saurait implorer personne, ni ruser avec personne.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

L'homme moderne a un immense besoin de s'étourdir, il a une secrète horreur pour tout ce qui le diminue ; c'est pourquoi l'éternel, l'infini, la perfection lui sont un épouvantail.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 7 janvier 1866.

La réforme sera toujours en horreur à ceux qui vivent d'abus.
François Pouqueville - Œuvre : Voyage de la Grèce (1820-1822)

Il est des noms remplis de terreur, des noms qu'on murmure à voix basse en cherchant des souvenirs qu'on ose à peine retrouver. L'horreur dont ils sont enveloppés survit même à la mémoire des faits, et quand, dans la suite des âges, ces noms apparaissent, l'on se détourne encore et l'on reconnait qu'ils sont tachés de sang.
Francis Wey - Œuvre : Les enfants du marquis de Ganges (1838)

Il n'y a rien de plus capricieux que le sentiment : il lui faut, avant tout, une entière indépendance. Il a horreur de tout ce qui ressemble à des ordres.
Marceline Desbordes-Valmore - Œuvre : Le salon de Lady Betty (1836)

Je n'aime pas beaucoup les pédants sérieux, mais j'ai la sainte horreur de la pédanterie appliquée à la babiole.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les amours fragiles (1880)

La grande tentation pour les naturels fiers, c'est de se détourner de l'utile par horreur de l'ignoble, et d'agir contre leur intérêt évident par mépris pour les êtres intéressés.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 10 juillet 1876.

Qu'y a-t-il de plus haïssable qu'un homme qui a oublié qu'il est homme, qui hait sa propre nature, qui ne voit rien qu'avec horreur et avec une mélancolie farouche, qui tourne tout en poison, et qui renonce à toute société, quoique les hommes ne soient nés que pour être sociables ?
François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Œuvre : Socrate, Alcibiade et Timon (1712)

J'ai horreur de la bassesse, de la lâcheté, de la légèreté, et j'ai horreur de la corruption et de la noirceur de tous les hommes qui couvrent la terre.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon - Œuvre : Socrate, Alcibiade et Timon (1712)

Les horreurs du tombeau n'ont rien d'aussi cruel que de perdre son tendre amour.
Properce - Œuvre : Livre I, élégie 19 (vers 25 av. J.-C.)

Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien.
Saint Paul - Œuvre : Épître aux Romains - Ier siècle.

La vie a plus d'horreurs que le gouffre des mers n'a de monstres errants dans ses replis amers.
Marguerite Yourcenar - Œuvre : Le jardin des chimères (1921)

J'ai horreur de la mauvaise humeur d'un grognon de mauvaise grâce.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 26 décembre 1870.

C'est à savoir si une âme vraiment délicate n'a pas en plus grande horreur les plaisirs que les peines.
Edmond Thiaudière - Œuvre : La soif du juste (1895)

Le système de l'Univers, tel qu'il nous apparaît, du moins dans ses manifestations terrestres, resplendit de cruauté. Il s'y trouve cependant un peu de charme, surtout du fait de l'amour, mais on pourrait croire que l'amour n'a d'autre objet que d'alimenter l'horreur et de la perpétuer.
Edmond Thiaudière - Œuvre : La soif du juste (1895)

Quand je dis merci à la vie, je dis merci de ce spectacle, tant pour sa beauté que pour ses horreurs. Maintenant je le sais, dans ce monde cruellement merveilleux, les beautés passent par les horreurs. C'est fou comment les forces du mal sont aussi fortes, aussi belles que les forces du bien, comment l'entraînement est plus important que le match... C'est parce que l'on se fait du mal à l'entraînement que l'on va gagner, parce que l'on a souffert tout ce que l'on a souffert que l'on est en mesure de déguster la victoire.
Claude Lelouch - Œuvre : Le dictionnaire de ma vie (2016)

Les hommes souillés des mêmes crimes se font horreur l'un à l'autre quoiqu'étant complices.
Louis-Auguste Martin - Œuvre : L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté.
Louis-Ferdinand Céline - Œuvre : Le voyage au bout de la nuit (1932)

Aie le faux témoignage en horreur, que ta langue soit l'organe de l'équité.
Phocylide de Milet - Œuvre : Les sentences et adages - VIe s. av. J.-C.

On doit faire le bien sans effort ni contrainte, par horreur du vice, et non pas par la crainte.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

L'ombre à l'horreur s'accouple et le mauvais au pire.
Victor Hugo - Œuvre : Les Châtiments, Splendeurs (1852)

L'amour a horreur de tout ce qui n'est pas lui-même.
Honoré de Balzac - Œuvre : Les maximes et pensées (1856)

Une saine vengeance : avoir horreur de commettre le tort dont on a souffert.
Anne Barratin - Œuvre : De toutes les paroisses (1913)

En France on ne sait rien attendre ; on a horreur de tout ce qui a l'apparence du pouvoir, jusqu'à ce qu'on le possède.
François-René de Chateaubriand - Œuvre : Les mémoires d'outre-tombe (1841)

La fatalité m'est en horreur, je ne veux dépendre que de Dieu !
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 23 décembre 1850.

Les travers donnent du relief à l'esprit comme les belles horreurs en donnent à la nature, par leur énormité.
Jean-Napoléon Vernier - Œuvre : Les fables, pensées et poésies (1865)

Il est plus facile d'inspirer l'horreur de la guerre à ceux qui reçoivent les coups qu'à ceux qui les donnent.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Olivier Maugant (1885)

Si le remords est souvent un châtiment, il est parfois une réparation ; après nous avoir inspiré de l'horreur pour les mauvaises actions dont il fait passer de temps à autre l'image impitoyable devant nos yeux, il nous provoque au bien en expiation du mal.
Louis-Auguste Martin - Œuvre : L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Le plus terrible entre toutes les horreurs est la calomnie et le triomphe des sots.
Honoré de Balzac - Œuvre : Les ressources de Quinola, V, 1 (1842)

Ah ! quelle horreur ! nous rêvons d'avance la mort de ceux que nous aimons !
Milan Kundera - Œuvre : L'insoutenable légèreté de l'être (1984)

Les Français sont des légitimistes qui ont horreur des gens en place.
Robert Sabatier - Œuvre : Le livre de la déraison souriante (1991)

L'amour a le travail et la misère en horreur ; il aime mieux mourir que de vivoter.
Honoré de Balzac - Œuvre : Ferragus (1833)

L'horreur de l'amour, c'est de resserrer le monde autour d'un être qui vous enchaîne.
Pascal Bruckner - Œuvre : Les voleurs de beauté (1997)

Le regard froid me fait horreur : j'aime ce qui brûle.
Maurice Chapelan - Œuvre : Amours amour (1967)

Les enfants nés dans les horreurs de la servitude suivent la destinée de leurs parents.
Carlo Goldoni - Œuvre : Térence (1754)

Tout le monde se ressent de ses horreurs.
Voltaire - Œuvre : Lettre au Roi de Prusse, le 12 juin 1759.

L'horreur est la mesure de l'amour, la soif du mal est la mesure du bien.
Georges Bataille - Œuvre : La littérature et le mal (1957)

L'inquiétude présente est moindre que l'horreur imaginaire
William Shakespeare - Œuvre : Macbeth (1605)

L'horreur du sang est un des caractères distinctifs d'une âme bien née.
Jean-Jacques de Lingrée - Œuvre : Les réflexions, pensées et maximes (1814)

La vie se divise en deux catégories : l'horreur et le malheur.
Woody Allen - Œuvre : Annie Hall (1977)

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :