Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations et phrases sur plaire (2).

Notre citation et pensée favorite :

La citation favorite Toutes les femmes plaisent qui ont le genre de visage de la femme qu'on aime. Toutes les femmes sont antipathiques qui ont le genre de visage de la femme avec laquelle on a eu des mécomptes. (Paul Léautaud)

Les citations d'auteurs et de poètes célèbres :

Quand on aime trop, on ne pense pas à plaire.

Mary Sarah Newton - Essais divers, lettres et pensées (1852)

La politesse est le soin de ne laisser paraître que ce qui doit plaire.

Eugène Marbeau - Les remarques et pensées (1901)

Que chacun fasse ce qui lui plaît, et peu importe si cela à d'autres déplaît.

Maxalexis - Fais ce qu'il te plaît (2017)

Chaque homme ne plaît ni ne déplaît à chacun.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Celui qui vise à plaire à tout le monde ne peut être qu'un homme médiocre.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Ce qui plaît aux uns est souvent l'opposé de ce qui plaît à d'autres.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

En perdant l'espoir de plaire, on en perd bientôt le soin.

Jean-François Marmontel - Le mari Sylphe (1761)

Si vous voulez être aimé des hommes, témoignez-leur de l'estime et de l'amitié : celui à qui personne ne plaît, pour l'ordinaire ne plaît à personne. Cherchons dans la société à être bien avec tous, si nous voulons y goûter du plaisir, car on est toujours bien où l'on est agréable, et l'on s'ennuie nécessairement où l'on ne plaît pas.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

L'art de savoir plaire est aussi nécessaire pour faire valoir les qualités de son esprit que pour se faire aimer.

David Augustin de Brueys - Les amusements de la raison (1721)

Si je te dis la vérité, je ne te plairai pas ; mais si je te plais en quelque chose, je ne dirai pas la vérité.

Isocrate - Les discours de morale - IVe s. av. J.-C.

Il ne sied point à une honnête femme de plaire à d'autres qu'à son mari.

Plaute - La casina - IIe s. av. J.-C.

Pour qu'une action nous plaise, il suffit qu'on nous en dissuade.

Plaute - Les trois écus - IIe s. av. J.-C.

Je comprends la nécessité des fausses dents pour manger, mais non pour plaire.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Il est quelquefois plus aisé de plaire aux femmes avec de grands défauts qu'avec des vertus médiocres.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Peu d'hommes me plaisent plus les uns que les autres, mais beaucoup me plaisent moins.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

On se plaît partout où l'on plaît.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Pour compromettre une femme, il ne suffit pas de l'aimer, il faut lui plaire.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Celui qui paraît le plus empressé de nous plaire est plus occupé de lui que de nous.

Gabriel Naudé - Les pensées et réflexions diverses (1653)

On peut briller par la parure, mais on ne plaît que par la personne.

Jean-Jacques Rousseau - Émile, ou De l'éducation (1762)

Lorsqu'un homme parle à une femme, il ne doit montrer, de son désir de plaire, que ce qu'il faut pour éveiller son attention.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

L'art de flatter !... le plus ancien et le moins usé des préceptes de l'art de plaire... La première leçon que la femme a reçue, et la plus chère que l'homme a payée.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Le don de plaire séduit le cœur que le désir de plaire est obligé de conquérir.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Le don de plaire est le parfum de la fleur.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Le désir de plaire à tout le monde est une marotte qui sied bien au jeune homme ; c'est la chimère d'une âme bien née. L'expérience, hélas ! ne la détruira que trop tôt.

Goswin de Stassart - Les pensées et maximes (1780-1854)

Si vous voulez être aimable, n'allez pas au delà du désir de plaire.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

Le moyen de plaire ce n'est point de faire sentir sa supériorité, c'est de la cacher.

La marquise de Lambert - La femme ermite (1735)

Un des plus grands secrets pour être aimé est de plaire et de divertir.

Madeleine de Scudéry - Les choix de pensées, De l'amour (1766)

Dans l'éducation des filles, en même temps qu'on leur dit que l'honneur consiste à n'avoir pas d'amants, d'autre part, en leur imposant des études, des gênes, des contrariétés, on ne leur propose d'autre but et d'autres récompenses que l'augmentation de leurs moyens de plaire.

Alphonse Karr - L'esprit d'Alphonse Karr (1888)

Pour chercher à plaire, on sent le besoin d'y être encouragé.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

Le plus grand malheur des femmes est celui de ne plus pouvoir plaire.

Sylvain Maréchal - Le dictionnaire d'amour (1788)

II est aussi aisé de déplaire quand on n'est pas aimé qu'il est aisé de plaire quand on est aimé.

Sylvain Maréchal - Le dictionnaire d'amour (1788)

Le caprice que modère la raison ou le désir de plaire n'est pas dépourvu d'agréments, il jette de la variété dans le commerce de la vie, c'est une sauvegarde contre l'ennui.

Goswin de Stassart - Les pensées et maximes (1780-1854)

L'esprit le plus atrabilaire est subjugué quand on cherche à lui plaire.

Voltaire - Les pensées philosophiques (1862)

Aucune femme ne se croit jamais dépourvue de moyens de plaire quand elle en a le désir.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

L'ingénue qui plaît aujourd'hui n'est souvent que la sotte de demain.

Pierre-Jules Stahl - L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)

La femme qui veut plaire à beaucoup va au-devant de la faute.

Pierre-Jules Stahl - L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)

Il en est des douceurs comme du sucre : il faut, pour qu'elles plaisent, qu'elles soient raffinées.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Les âmes candides, comme les eaux limpides, plaisent par leur transparence.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

L'obsession de plaire encore au-delà d'un certain âge constitue une démarche à mi-chemin du courage et de l'inconscience, tous deux sous-tendus par un mépris total des apparences.

Philippe Bouvard - Mille et une pensées (2005)

Les plus douces caresses ne sont pas celles où nous reconnaissons l'intention de nous plaire.

Pierre-Marc-Gaston de Levis - Les réflexions sur l'amour (1808)

Top