Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur séduire.

Les 54 pensées et citations sur séduire :

J'ai connu des beautés inabordables, froides et pures comme la neige de l'hiver, impossibles à toucher, à séduire, incompréhensibles même à l'esprit.
Alexandre Pouchkine - Œuvre : Eugène Onéguine (1821-1831)

Une belle femme, pour séduire et étonner, doit avoir les traits communs et fondamentaux de son sexe. Ce qu'elle a de particulier et de charmant, n'est charmant qu'à la condition d'apparaître sur ce fonds commun de nature féminine.
Ximénès Doudan - Œuvre : Les pensées, essais et maximes (1880)

Je suis difficile à séduire. Mon premier mouvement est de rentrer dans ma coquille. Pourtant, malgré cet instinct, je me souviens fort bien que je fus frappé, en te voyant, la première fois, par l'absence de coquetterie, que j'ai en horreur et qui me glace.
Rémy de Gourmont - Œuvre : Les lettres intimes à l'Amazone (1926)

Il est des physionomies nobles et sereines qui sont comme de belles âmes visibles ; plus touchantes que la beauté qu'elles animent, elles ont tout séduit, même le temps.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

Si on ne sait pas à un tel point se mettre en rapport avec l'âme d'une jeune fille, mieux vaut ne jamais se laisser aller à vouloir séduire, car il sera alors impossible d'éviter ces deux écueils : d'être questionné sur l'avenir et catéchisé sur la foi.
Soren Kierkegaard - Œuvre : Le journal du séducteur (1843)

Il est plus difficile de plaire toujours à une femme que d'en séduire plusieurs.
Guillaume-Thomas Raynal - Œuvre : L'esprit et le génie de M. l'abbé Reynal (1782)

Il est bien peu de femmes, si insensibles qu'elles semblent à toute poésie et à toute affection, qui ne se laissent séduire par le soleil, les fleurs et les champs.
Alexandre Dumas, fils - Œuvre : La vie à vingt ans (1850)

Il y a des hommes singulièrement organisés ! Le remords qui leur pèse le plus est celui, non pas du mal qu'ils ont fait, mais du mal qu'ils auraient pu faire, ou pour séduire une femme, ou pour réussir dans leurs projets ambitieux en écrasant leurs concurrents.
Auguste-Louis Petiet - Œuvre : Les pensées, maximes et réflexions (1851)

On séduit parfois l'orgueil, on ne séduit pas la fierté.
Anne Barratin - Œuvre : Chemin faisant (1894)

Si la fortune un jour consent à nous sourire, c'est qu'en nous caressant elle veut nous séduire.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Flirt : Reconnaissance du terrain avant l'assaut.
Philippe Bouvard - Œuvre : La belle vie après 70 ans (2002)

Une jeune femme séduisante est une magicienne bien plus réelle qu'on ne croit.
Novalis - Œuvre : Les semences (1798)

Étonner les hommes, c'est les séduire, et qui veut bien prendre l'autorité de les commander, les dispose à obéir.
Manon Roland - Œuvre : Ses mémoires (1793)

L'homme n'aime pas toujours aller droit au but, les entourages le séduisent plus que la chose principale. Il a besoin d'être amusé.
Pierre-Jules Stahl - Œuvre : Les pensées et réflexions diverses (1841)

Pour séduire, les hommes se montrent sous leur meilleur jour, les femmes sous leur meilleure nuit.
Grégoire Lacroix - Œuvre : On est toujours beau quand on est amoureux (2013)

Pour séduire une fille très convoitée, il faut lui faire croire que vous avez le temps... alors que vous ne l'avez pas. Ne pas vous jeter dessus comme les autres, mais marquer votre intérêt. C'est un jeu subtil et contradictoire. Vous n'avez que deux minutes pour faire passer ces deux messages : je m'en fous mais je ne m'en fous pas. En réalité, si la fille reste avec vous plus de deux minutes, c'est qu'elle vous a choisi, alors taisez-vous.
Frédéric Beigbeder - Œuvre : Oona et Salinger (2014)

Ce qui séduit et passionne les cœurs, ce sont des beautés jamais expliquées, mystérieuses et ineffables.
Étienne Pivert de Senancour - Œuvre : Oberman (1804)

Aux yeux de la plus honnête des femmes, l'opiniâtreté du séducteur est une vertu.
Maurice Chapelan - Œuvre : Main courante (1957)

Les hommes reprochent des faiblesses aux femmes, et s'en laissent séduire à tout moment.
Chevalier de Méré - Œuvre : Les maximes et sentences (1687)

Le plaisir n'est qu'un des sourires du bonheur, les femmes s'y trompent volontiers et se laissent séduire par l'un en croyant tenir l'autre.
Pierre-Jules Stahl - Œuvre : L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)

Les grâces préférables à la beauté ornent la femme de tous ce qu'elles ont de séduisant.
Marie-Geneviève-Charlotte Darlus - Œuvre : Le traité des passions (1764)

L'ennui est le plus dangereux des séducteurs.
Mary Sarah Newton - Œuvre : Essais divers, lettres et pensées (1852)

Si toutes les femmes à séduire ne sont pas belles, quelques-uns des séducteurs sont fort laids.
Alphonse Karr - Œuvre : Les guêpes (1839-1849)

Si faire une promesse est une chose, la tenir en est une autre. Promettre du bonheur, c'est oublier que le bonheur est imprévisible, quasi insaisissable et surtout très éphémère. Le bonheur ne se laisse ni acheter, ni séduire, ni apprivoiser. On peut seulement l'accueillir quand il passe tout près de nous ou qu'il est présent dans l'instant.
Jacques Salomé - Œuvre : Contes d'errance, contes d'espérance (2007)

Hommes politiques qui désirez séduire votre auditoire, ne mangez jamais de la viande hachée, ça rend la parole coupante.
Pierre Dac - Œuvre : Les pensées (1972)

Un portrait de femme ressemble toujours à une femme plus belle, mais moins séduisante que le modèle.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

Si le monde savait ce qu'il en coûte parfois de petites perfidies à un amant pour séduire une pauvre femme et tromper son mari, le plus raillé des trois, ne serait certes pas ce dernier.
Adolphe d'Houdetot - Œuvre : Dix épines pour une fleur (1853)

Trop jolie pour ne pas plaire à mes sens, tu es trop séduisante pour ne pas intéresser mon coeur.
Mirabeau - Œuvre : Les lettres à Sophie Ruffei (1777-1780)

La force et la faiblesse séduisent également les femmes.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

L'on est inconstant, ou parce qu'on ne connaît pas assez le monde, ou parce qu'on le connaît trop. Ainsi l'homme novice et l'homme blasé sont également sujets à changer : l'un, parce que tout le séduit ; l'autre, parce que tout l'ennuie.
Adrien Destailleur - Œuvre : Les observations morales, critiques et politiques (1830)