Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur esclavage.

Les 46 pensées et citations sur esclavage :

Je préfère les orages de la liberté au repos de l'esclavage.
Maximilien de Robespierre - Œuvre : Les pensées et maximes (1796)

Être soumis aux lois, c'est assurer sa liberté, car les lois sont l'arme de tous pour résister à l'esclavage.
Adolphe de Chesnel - Œuvre : La sagesse populaire (1856)

La pire conséquence de l'esclavage, ce n'est pas la somme de souffrances et de cruautés qu'il rappelle, c'est surtout l'avilissement de la nature humaine et, pour tout dire, la destruction de la personne morale. Un véritable meurtre est constamment perpétré sur l'âme et sur la conscience de l'esclave.
Edmond de Pressensé - Œuvre : L'histoire des trois premiers siècles de l'Église chrétienne (1858)

L'esclavage ne cessera dans certains pays que le jour où vous inventerez le moyen de retirer d'une feuille de papier brouillard toute l'encre qu'elle a bue.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les profils étrangers (1889)

La peste, la famine, aucun désastre n'accable un peuple d'autant de misères que l'esclavage.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)

L'homme fort souffre plus dans l'esclavage que l'imbécile.
François Pouqueville - Œuvre : Voyage de la Grèce (1820-1822)

L'esclavage rapetisse l'âme.
François Pouqueville - Œuvre : Voyage de la Grèce (1820-1822)

La paresse est mère de l'esclavage.
Adrien Destailleur - Œuvre : Les observations morales, critiques et politiques (1830)

L'habitude est le seul esclavage dont on finisse par se faire une amitié.
Victor Cherbuliez - Œuvre : Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

Le désir de l'indépendance est le plus grand ennemi de la liberté, il mène droit à l'esclavage.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Œuvre : Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

On dit qu'il est doux en amour de changer d'esclavage. Moi m'en détacher ? En aimer une autre ? C'est impossible ! J'ai commencé par elle, je finirai par elle.
Properce - Œuvre : Livre I, élégie 12 (vers 25 av. J.-C.)

Réduire un homme à l'esclavage, l'acheter, le vendre, le retenir dans la servitude, ce sont de véritables crimes, et des crimes pires que le vol.
Nicolas de Condorcet - Œuvre : Les réflexions sur l'esclavage (1781)

Je n'aime pas le célibat, mais je déteste encore plus l'esclavage.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Journal intime, le 30 mars 1866.

Le plus pompeux esclavage ne peut adoucir les regrets d'avoir perdu la liberté.
Louis Joseph Mabire - Œuvre : Le dictionnaire de maximes (1830)

En mariage un sort heureux est un rare avantage, ses plus doux feux sont un long esclavage.
Voltaire - Œuvre : La Princesse de Navarre (1745)

Travail : Survivance de moins en moins acceptable de l'esclavagisme.
Philippe Bouvard - Œuvre : La belle vie après 70 ans (2002)

L'esclavage peut être naturel, comme chez les peuples anciens, dont la conception du monde était simple et naturelle, ou artificiel, comme dans le monde moderne, où l'esclavage économique a remplacé l'esclavage social, et où l'homme est contraint de travailler non parce qu'il est fait prisonnier à cet effet, mais parce qu'il mourrait de faim s'il ne le faisait pas. Tout secours aux chômeurs, en tant que mouvement humanitaire, est, à l'instar de tant d'autres mouvements humanitaires, un crime social, parce qu'il représente une violation de la loi essentielle de la réduction à l'esclavage de ce qui est apte au travail.
Fernando Pessoa - Œuvre : Contes, fables et autres fictions (2011)

L'homme ne travaille pas volontairement, il faut l'y obliger pour que la civilisation existe. Créer l'esclavage en tant qu'habitude plutôt que coutume. L'esclavage est, par conséquent, la première et la plus fondamentale des institutions sociales. Voilà la première vérité qu'on devrait apprendre à tout étudiant en sociologie.
Fernando Pessoa - Œuvre : Contes, fables et autres fictions (2011)

Être asservi à soi-même est le plus pénible des esclavages.
Sénèque - Œuvre : Les fragments - Ier siècle.

La plus grande de toutes les injustices, parce qu'elle les comprend toutes, c'est l'esclavage. L'esclavage est l'asservissement de toutes les facultés d'un homme au profit d'un autre. L'esclave ne développe son intelligence que dans l'intérêt du maître. Ce n'est pas pour l'éclairer, c'est pour le rendre plus utile qu'on lui permet quelques exercices de la pensée. L'esclave n'a pas la liberté de ses mouvements ; on l'attache à la terre, on le vend avec elle ou on l'enchaîne à la personne du maître. L'esclave n'a pas d'affection, il n'a pas de famille, il n'a point de femme, il n'a point d'enfant : il a une femelle et des petits. Son activité ne lui appartient pas, car le produit de son travail est à un autre. Mais pour que rien ne manque à l'esclavage, il faut aller plus loin, il faut abolir dans l'esclave le sentiment inné de la liberté ; il faut éteindre en lui toute idée de droit ; car tant que cette idée subsiste, l'esclavage est mal assuré, et à un pouvoir illégitime et odieux peut tout d'un coup répondre le droit terrible de l'insurrection, cette raison dernière des opprimés contre les abus de la force.
Victor Cousin - Œuvre : Cours d'histoire de la philosophie moderne (1841)

L'homme s'habitue aisément à l'esclavage, et apprend sans peine à obéir quand on lui enlève sa liberté tout entière.
Johann Wolfgang von Goethe - Œuvre : Iphigénie en Tauride (1779)

L'esclavage déshonore le travail ; il introduit l'oisiveté dans la société, et avec elle l'ignorance et l'orgueil, la pauvreté et le luxe. Il énerve les forces de l'intelligence et endort l'activité humaine.
Alexis de Tocqueville - Œuvre : De la démocratie en Amérique (1835)

L'esclavage n'est que le fruit de la violence et de l'injustice, ou tout au plus de la misère, dont la cruauté profite.
Jean Baptiste Blanchard - Œuvre : Les maximes de l'honnête homme (1772)

Personne ne subit volontiers le joug de l'esclavage.
Eschyle - Œuvre : Agamemnon - Ve s. av. J.-C.

On ne voit dans l'esclavage que de la faiblesse ou du désespoir, et dans l'indépendance que de l'aveuglement et de la férocité.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Œuvre : Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

Il semble, de la manière dont on entend la liberté, qu'il ne puisse y en avoir pour tout le monde, et chacun comprend tacitement, dans l'idée de sa propre liberté, l'esclavage de ceux sur lesquels il la conquiert. C'est comme une bascule où l'un ne peut être élevé que l'autre ne soit abaissé.
Alphonse Karr - Œuvre : Une poignée de vérités (1858)

La guerre est la pacification brutale et féroce, la suppression de la résistance par la destruction ou l'esclavage des vaincus. Le respect mutuel vaudrait mieux. Le combat naît de l'égoïsme qui ne reconnaît d'autre limite que la force étrangère.
Henri-Frédéric Amiel - Œuvre : Les fragments d'un journal intime (1821-1881)

Durant les vacances de l'amour, nous mettons notre despotisme en esclavage.
Robert Sabatier - Œuvre : Le livre de la déraison souriante (1991)

Le propre de l'éducation est de développer les facultés, le propre de l'esclavage c'est de les étouffer.
Pierre Choderlos de Laclos - Œuvre : De l'éducation des femmes (1783)

Quiconque déclame contre la liberté trouve son profit à l'esclavage.
Pierre-Claude-Victor Boiste - Œuvre : Le dictionnaire universel (1843)