Les citations parure

Ce dictionnaire contient 47 pensées et citations parure :

Avant de tondre la brebis, on la blanchit. Pauvre fille du peuple dont on pare la beauté !
Alexandre Weill ; Le petit trésor d'esprit (1874)
En fait de parure, il faut toujours rester au-dessous de ce qu'on peut.
Montesquieu ; Les pensées et maximes diverses (1717-1755)
La propreté est la parure qui convient le mieux à la vieillesse.
Benjamin Delessert ; Le guide du bonheur (1839)
Tous les témoignages ne nous flattent pas, toutes les parures ne nous vont pas.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Quand l'œil se promène sur une femme parée qui montre une magnifique poitrine, ne croit-on pas voir le dessert monté de quelque beau dîner ? Mais le regard qui se coule entre l'étoffe froissée par le sommeil embrasse des coins friands el s'en régale comme on dévore un fruit volé qui rougit entre deux feuilles sur l'espalier.
Honoré de Balzac ; Les maximes et pensées (1856)
Une femme contente de sa parure, où se trouvant spirituelle, est heureuse d'être admirée en se voyant la reine d'un salon rempli d'hommes qui lui sourient.
Honoré de Balzac ; Madame Firmiani (1832)
J'ai peu de sympathie pour les douleurs ambitieuses et pour les larmes dont on fait tellement une parure qu'elles ressemblent à des perles.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Les femmes s'habillent moins pour être vêtues que pour se parer, et seules devant un miroir, elles songent encore plus aux hommes qui vont les admirer, qu'à elles-mêmes.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
Toute parure nuit à une jolie femme, tout ce qui la cache la dépare.
Pierre Choderlos de Laclos ; Les liaisons dangereuses (1782)
L'amour est nu, il déteste la parure.
Properce ; Livre I, élégie 2 (vers 25 av. J.-C.)
Une femme laide couverte de parures n'est et ne peut être qu'un support, et on regrette que ses vêtements ne la cachent pas tout entière.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 8 février 1864.
Si une femme est belle, elle est toujours assez parée.
Plaute ; Mostellaria - IIe s. av. J.-C.
Sa parure est sa chevelure flottante, ses parfums sont un bain d'eau claire.
Pierre Choderlos de Laclos ; De l'éducation des femmes (1783)
Une femme, toute parure lui nuit, c'est dans l'abandon du négligé qu'elle est vraiment ravissante.
Pierre Choderlos de Laclos ; Les liaisons dangereuses (1782)
L'art de la parure consiste moins dans la recherche des ajustements que dans l'ornement de l'esprit et du cœur.
Charles-Albert Demoustier ; Le cours de morale (1804)
Les pierreries et les diamants, la soie et l'or, dont une jeune fille se pare avec tant de soin, sont un vernis transparent qui fait mieux ressortir ses défauts.
Jean-Étienne-Judith Forestier ; Les leçons d'orthographe corrigées (1803)
La parole est la parure de l'âme, fais en sorte qu'elle ne soit pas pour toi une laideur.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des fruits - XIIIe siècle.
Tu es ma parure, je suis ton joyau.
Claude Nougaro ; Armé d'amour (2001)
Il existe des femmes qui, par un fol amour de la parure et du luxe, vendent leur honneur et leur liberté. On leur a donné le nom de femmes entretenues. À la lecture de quelques écrivains surchargés d'ornements étrangers, et dont l'indigence naturelle se cache mal sous un faste d'emprunt, je serais tenté de dire qu'il y a aussi des styles entretenus.
Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)
Les femmes se parent de la fourrure des animaux pour plaire aux hommes qui préfèrent la leur.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
Pour l'homme, le mensonge est un outil ; pour la femme, une parure.
Frédéric Dard ; San-Antoniaiseries (1989)
La plus belle parure de l'homme est dans la propreté.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
La propreté est la parure du pauvre.
Pierre-Jules Stahl ; Histoire d'un lièvre (1840)
Nulle parure que la simplicité, nul ornement que la modestie.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Les pensées et maximes inédites (1704)
La modestie et la douceur sont les plus riches et les plus beaux ornements de l'âme ; plus la parure est simple, plus la beauté de ces qualités paraît dans tout son lustre.
William Penn ; Les fruits de l'amour d'un père (1790)
Vous les riches, retranchez de vos parures, de ce faste importun, odieux aux autres, et à charge à vous-mêmes, de ce jeu excessif qui vous ruinera bien plus sûrement que l'aumône, et où, sur des tables, dirai-je couvertes d'or ou du sang des pauvres que vous laissez périr, vous prodiguerez des sommes qui pourraient suffire à nourrir longtemps un grand nombre de familles indigentes.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Une femme coquette n'est attentive qu'à son miroir, exacte qu'à sa toilette, et vigilante que sur sa parure.
Gabriel Girard ; Les synonymes français (1736)
Une naissance illustre ne pare point véritablement l'homme, et chez les héros le courage en tient lieu.
Isocrate ; Les discours de morale - IVe s. av. J.-C.
Le sceptre n'a rien d'imposant que le nom et l'éclat qui l'entoure : le diadème n'est qu'un vain ornement qui pare nos têtes.
Sénèque ; La Troade - env. 60 ap. J.-C.
Les généreux travaux de la vertu sont la parure du tombeau.
Euripide ; Hercule furieux - Ve s. av. J.-C.
Le silence et la modestie sont la parure des femmes.
Euripide ; Les Héraclides - Ve s. av. J.-C.
Les mauvaises mœurs souillent plus que la boue les plus brillantes parures.
Plaute ; Le petit Carthaginois - IIe s. av. J.-C.
Par des ornements trop recherchés, on excite la jalousie des gens du peuple.
Philémon ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
Ce sont les bonnes mœurs et non les riches atours qui parent les femmes.
Ménandre ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
Toute femme, à l'excès, est folle de parure.
Fabre d'Églantine ; L'intrigue épistolaire (1791)
On se fait une parure d'une douleur éclatante : la perte d'un époux va bien aux blondes à cause du deuil, et à toutes les femmes à cause de l'exhibition publique de vertus qu'elle autorise.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
La femme qui aime et l'homme amoureux sont réellement plus beaux tous les deux. Il est des oiseaux qui ne chantent et qui ne revêtent certaines couleurs éclatantes qu'à l'époque de leurs amours : le feuillage et les fleurs sont la parure des noces de la terre amoureuse fécondée par le soleil ; les fleurs elles-mêmes ne brillent de tout leur éclat et n'exhalent leurs plus suaves parfums qu'au moment où les petites nymphes et les petits gnomes qui les habitent s'aiment et se le disent sous les belles courtines de saphir, de pourpre ou de topaze que forment leurs riches pétales.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
La femme réellement intelligente doit rechercher dans la parure non ce qui la fait paraître riche, mais ce qui augmente sa beauté, et la femme honnête ne doit penser à être belle que pour l'homme qu'elle aime.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
La parure semble adhérente à la femme, et faire partie d'elle-même comme les plumes font partie de l'oiseau. Rien n'est tout à fait à sa place, mais c'est la mode qui fixe la place de tout.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
La plus belle parure d'une femme est la simple innocence.
Sylvain Maréchal ; Le dictionnaire d'amour (1788)
La parure est un de ces ingrédients qui entrent dans l'art de plaire ; elle plaît aux yeux, et à ceux des femmes surtout. Adressez-vous aux sens si vous voulez plaire ; éblouissez les yeux et flattez les oreilles du genre humain.
Philip Dormer Stanhope ; Lettre à son fils Philippe Stanhope, le 24 juin 1751.
Pour une coquette, un adorateur est une parure de plus.
Charles Dollfus ; La nature humaine (1868)
L'amitié est la parure de la vie, comme l'amour en est le couronnement.
Georges Clemenceau ; Le voile du bonheur (1901)
Les connaisseurs aiment mieux la beauté sans autre parure qu'elle-même.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)
La parure enlaidit souvent, comme l'excuse aggrave.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'amour est pour le cœur comme les parfums, les fards et les parures pour le corps.
Maurice Chapelan ; Amours amour (1967)
La plus belle parure d'une femme est la modestie.
Alphonse Karr ; Sous les tilleuls (1832)

Autres dictionnaires à consulter :