Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur le peuple (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Tout un peuple debout est bientôt armé.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Il n'y a pas de plus pesant joug que celui qu'un peuple impose à un autre peuple.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Le Roi représente Dieu, le Parlement représente le Peuple, dites-moi lequel est le plus grand ?
Citation anglaise ; Les proverbes et dictons anglais (1882)
La fraternité des peuples, c'est la paix, c'est le respect de toutes les nationalités, c'est la force désarmée par le droit.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Dans la régénération des peuples, le génie politique fait des institutions qui forment des citoyens, et créent à leur tour de nouveaux génies politiques.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Deux peuples qui se font une guerre meurtrière pour la possession d'une province sont bien plus jeunes que deux gamins qui se donnent des coups de poing pour la possession d'une bille.
Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)
Le peuple est l'arbre qui ne meurt point, qui subsiste indéfiniment ; les individus sont les feuilles qui se renouvellent chaque année, qu'il nourrit de sa sève et qui contribuent, pendant qu'elles vivent, à l'entretenir.
Félicité Robert de Lamennais ; Du passé et de l'avenir du peuple (1841)
À quoi bon des frontières entre peuples qui se tendent la main ? C'est s'éloigner, au lieu de se rapprocher. C'est agir en sens contraire de l'œuvre pacifique qu'accomplissent les chemins de fer et la navigation, ces deux agents de l'unité européenne, et de l'unité universelle.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
La liberté n'entrera profondément, en France, dans les idées et dans les mœurs qu'après que la centralisation aura cessé de créer une nation de fonctionnaires au milieu d'un peuple de contribuables.
Emile de Girardin ; Les pensées et maximes (1867)
Il faut que le peuple soit abruti pour être gouvernable.
Félicité Robert de Lamennais ; Le livre du peuple (1838)
Chez tous les peuples qui ont une grande mobilité, la fermeté est plus rare que le courage.
Pierre-Marc-Gaston de Levis ; Les maximes et préceptes (1808)
Le peuple est inconstant, et sa faveur fragile.
Jean-François de La Harpe ; Le comte de Warwick, IV, 3 (1763)
Il y a des hommes qui, sous le poids du jour, sans cesse exposés au soleil, à la pluie, au vent, à toutes les intempéries des saisons, labourent la terre, déposent dans son sein, avec la semence qui fructifiera, une portion de leur force et de leur vie, et en obtiennent ainsi, à la sueur de leur front, la nourriture nécessaire à tous, ces hommes-là sont des hommes du peuple.
Félicité Robert de Lamennais ; Le livre du peuple (1838)
Le peuple possède la gaieté et la santé, deux choses qui le rendront toujours la classe d'hommes la plus heureuse : l'exercice occupe sans cesse leurs esprits, l'inaction ne les plonge jamais dans l'ennui ; et ce dégoût universel qui prend sa source dans la satiété de toutes choses ne saurait trouver entrée dans leur cœur.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Il y a des peuples qui ne sont fidèles que faute d'occasion de ne l'être pas.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Quand les rois se présentent aux yeux de leurs peuples, l'envie les y accompagnent.
Sénèque ; Hercule sur l'Œta - env. 60 ap. J.-C.
Les peuples voyageurs traitent les hommes comme les pays. Quand ils changent de lieus, ils changent aussi d'amis.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Le peuple qui ne sent pas la main de celui qui le gouverne lui fait sentir la sienne.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
L'administration doit faire peu pour les plaisirs du peuple, assez pour ses besoins, et tout pour ses vertus.
Louis de Bonald ; Les pensées sur divers sujets (1817)
J'avais le bonheur d'être malheureux, voilà ce qu'un peuple peut dire avec autant de raison qu'un individu. — Les peuples impurs ressemblent aux fleuves qui ne déposent leur limon que lorsqu'ils se brisent contre des rochers.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Il est aisé de démuseler le peuple, mais on ne le remusèle pas comme on veut.
Mirabeau ; Les pensées et maximes (1749-1791)
Quand on a affaire à un peuple léger, inégal, sans raison, il me faut pas le laisser sans affaire ; il faut le tenir toujours dans quelque grand embarras, afin qu'il ait sans cesse besoin de vous, et qu'il ne s'avise pas de censurer votre conduite.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Mercure, Caron et Alcibiade (1712)
La fusion intime de deux peuples est une chose impossible. En les parquant sur la terre, Dieu donna à toutes ces grandes familles un caractère propre, ineffaçable. Il peut bien s'établir entre elles des relations, des alliances, des héritages ; mais jamais on ne verra deux d'entre elles vivre longtemps en paix abritées sous le même toit.
Félix Bogaerts ; Les maximes, pensées et réflexions (1837)
Le peuple ignorant est toujours facile à séduire, et il obéit à la voix.
Félicité Robert de Lamennais ; Les pensées diverses (1854)
Le peuple est heureux quand tout le monde obéit aux lois.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Partout où l'intérêt privé est en jeu, l'intérêt public est en souffrance et les améliorations deviennent impossibles. Il est pénible d'en faire l'aveu, les grandes réformes ne peuvent s'opérer qu'au moyen des révolutions. Les peuples, emportés alors comme des coursiers fougueux, se dirigent droit au but, en écartant tous les obstacles, même au risque de se jeter dans les abîmes.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Le peuple le plus civilisé est celui qui met le plus d'idées en circulation, et où les idées ont plus de valeur que les marchandises.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
On asservit les peuples avec de la gloire, qui rend tout possible et fait tout pardonner.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Le peuple donne sa faveur, jamais sa confiance.
Antoine de Rivarol ; L'esprit de Rivarol (1808)
Ils sont beaucoup qui ont flatté le peuple sans l'aimer.
William Shakespeare ; Coriolan (1607)
Un peuple vraiment disposé à s'insurger, éclate, va chercher des chefs, les supplie, les force de se mettre à sa tête, mais n'attend pas qu'on l'organise.
Adolphe Thiers ; L'histoire de la Révolution Française (1841)
Si le peuple pouvait se résoudre à ne s'enquérir jamais de ce qui doit se faire, mais de ce qui s'est fait, pour s'en instruire et en profiter, les affaires publiques n'en iraient que mieux.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Les peuples heureux et prospères sont ceux où la loi intervient le moins dans l'activité des hommes et où l'Etat se fait le moins sentir.
Louis Pauwels ; La liberté guide mes pas (1984)
Les peuples heureux n'ont pas d'histoire, la félicité n'écrit guère et préfère chanter.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 septembre 1864.
Il n'y a rien de si méchant que les peuples à demi civilisés, et l'on peut en dire autant des individus.
Madame Necker ; Les maximes et pensées inédites (1794)
Le peuple a perdu les croyances qu'il avait et n'a pas acquis les connaissances qu'il n'a jamais eues ; il a, pour exercer sa souveraineté, ignorance et ses passions.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Sous la constitution la plus libre, un peuple ignorant est toujours esclave.
Nicolas de Condorcet ; Les pensées et maximes (1794)
Le peuple gouverne par le vote, c'est l'ordre, et règne par le scrutin, c'est la paix.
Victor Hugo ; Discours du 12 octobre 1877.
La question n'est pas de savoir quel est le meilleur gouvernement, mais quel est le peuple le mieux gouverné.
Joseph de Maistre ; Étude sur la souveraineté (1794)
L'amitié des peuples vaut mieux que leur soumission.
André Frossard ; La France en général (1975)
Quand le peuple a faim, le peuple a froid, la misère le pousse au crime ou au vice.
Victor Hugo ; Claude Gueux (1834)
Le peuple est le seul censeur de ceux qui le gouvernent.
Thomas Jefferson ; Lettre à Edward Carrington, le 16 janvier 1787.
Le ciel n'a pas deux soleils ; le peuple n'a pas deux souverains.
Mencius ; Le livre des livres, II, III, 4 - IVe s. av. J.-C.
Tous les peuples sont pour la paix, aucun gouvernement ne l'est.
Paul Léautaud ; Les propos d'un jour (1947)
Le peuple prend souvent l'inquiétude et l'impatience pour l'amour de la liberté.
Malesherbes ; Les pensées et maximes (1721-1794)
On domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu'en s'occupant de leurs intérêts.
Gustave Le Bon ; Les aphorismes du temps présent (1913)
La littérature des peuples commence par les fables et finit par les romans.
Joseph Joubert ; Les carnets et textes recueillis (1938)
Le bonheur des peuples dépend et de la félicité dont ils jouissent au-dedans, et du respect qu'ils inspirent au-dehors.
Claude-Adrien Helvétius ; De l'esprit (1758)
La voix du peuple n'a d'autorité que lorsqu'elle est celle d'un peuple contenu.
Joseph Joubert ; Des mœurs, XXVII (1866)
Le peuple est capable de vertu, mais incapable de sagesse.
Joseph Joubert ; Des mœurs, XXII (1866)
Un peuple fier chérit tout à la fois, sa liberté, sa patrie et ses lois.
Jean-Baptiste Rousseau ; À M. Le comte Du Luc, Épître V, Liv. I (1712)
Savoir manier les sentiments d'un peuple, c'est diriger sa volonté
Gustave Le Bon ; Hier et demain, Pensées brèves (1918)
Dieu aime son peuple, il le punit, il lui pardonne.
Jean Éthier-Blais ; Le seuil des vingt ans (1992)
Un peuple affamé de carnage, veut rendre un Dieu clément complice de sa rage.
Marie-Joseph Chénier ; Jean Calas, I, 1 (1791)
La voix du peuple est à notre réputation ce que le vent est à la flamme.
Alexander Pope ; Les maximes et réflexions morales (1739)
Chaque peuple a son siècle, et chaque homme a son jour.
Alphonse de Lamartine ; Méditations poétiques, La retraite (1820)
Un peuple qui sait honorer ce qui est grand ne manque jamais de grandes actions.
Marie-Joseph Chénier ; Le discours sur l'instruction publique (1793)
Qui meurt pour le peuple a vécu.
Marie-Joseph Chénier ; Le chant du départ (1794)
Un peuple facile à amuser ne doit pas être difficile à gouverner ; gouverner, c'est amuser.
Madame de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 29 mars 1845.
Le peuple, c'est l'enfant bien sage qui fait la grimace dès qu'on a le dos tourné.
Jules Renard ; Journal du 27 mars 1908.
Le peuple est un enfant, le moindre jouet lui fait oublier son chagrin et son devoir.
Maxime Du Camp ; Les souvenirs d'un demi-siècle (1870-1882)
Chaque peuple à son tour a brillé sur la terre, par les lois, par les arts, et surtout par la guerre.
Voltaire ; Le fanatisme ou Mahomet le prophète (1741)

Thèmes de rubriques en rapport :