Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur être violent

Ce dictionnaire contient 58 citations et proverbes violent :

L'homme violent ou doux de caractère, rongera ou brisera le frein qu'une femme, surtout la sienne, voudra lui imposer, ne fût-ce que par moments. Pour que l'homme obéisse comme un enfant à une femme, il faut que cette femme elle-même soit toujours enfant avec lui ! Un homme qui ne cède pas à la colère d'une femme en rira où s'en vantera ; mais un homme qui ne cède pas à la douceur, surtout si la raison en dicte les termes, est un monstre !
Alexandre Weill ; Si j'avais une fille à marier (1860)
Les lâches sont moins violents, les hypocrites plus polis. Preuve que dans les comportements les plus désolants on peut toujours trouver des raisons d'espérer.
Philippe Bouvard ; Mille et une pensées (2005)
Les violents conquièrent le monde, les pacifiques le gardent.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Les passions les plus violentes nous laissent quelque fois du relâche, mais la vanité nous agite toujours.
La Rochefoucauld ; Les réflexions ou sentences et maximes morales (1665)
La colère est à la fois le plus aveugle, le plus violent et le plus vil des conseillers.
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées, maximes et réflexions (1823)
Le monde autour de nous est à la fois violent et moraliste.
Jean d'Ormesson ; Jean qui grogne et Jean qui rit (1984)
Les passions les plus violentes sont les moins durables, une fois éteintes, l'illusion cesse.
Louis-Silvestre de Sacy ; Le traité de l'amitié (1722)
Les plus violentes douleurs, quand elles sont de peu de durée, se peuvent souffrir sans murmures, et les plus petites, quand elles sont continues, ne se peuvent endurer sans se plaindre.
Madeleine de Scudéry ; Lettre à Mlle Paulet, le 10 décembre 1645.
Quand, dans un pays, il y a des partis acharnés les uns contre les autres, des haines violentes, il faut que ces partis disparaissent, que ces haines s'apaisent, avant que la liberté soit possible.
Louis-Napoléon Bonaparte ; Les œuvres de Napoléon III (1854-1869)
Le racisme n'a jamais été plus violent que de nos jours. Les immigrés n'en sont pas les seules victimes.
Jean Dutourd ; La Gauche la plus bête du monde (1985)
Les haines entre époux deviennent d'autant plus violentes qu'ils se sont mutuellement frustrés de l'espérance du bonheur.
François Pouqueville ; Voyage de la Grèce (1820-1822)
N'adoucissons jamais les violents, ils deviennent venimeux.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 1er juin 1912.
Souvent, que de tendresse de cœur chez les violents d'esprit !
Albert Guinon ; Le Figaro, le 7 mai 1910.
L'homme violent et emporté est le plus souvent franc et ouvert ; l'homme rusé est fin et spirituel ; l'homme rigide et sévère est probe, sage, dur et régulier ; mais l'homme faible emprunte la violence, la ruse et la sévérité sans prendre en même temps la franchise, l'esprit et la probité.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Un amour violent veut seulement punir et cependant pardonner ensuite. — Le plus haut degré de l'amour ne connaît que oui et non, point d'intermédiaire, point de purgatoire, rien que le ciel et l'enfer.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Les violentes commotions de l'âme, comme les violents exercices du corps, laissent ou plus fort ou plus faible.
Adrien Destailleur ; Les observations morales, critiques et politiques (1830)
Les orages de l'esprit sont une fête pour les violents.
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Rien n'est plus doux que le miel des violents.
Victor Cherbuliez ; La vocation du comte Ghislain (1888)
Tout désir violent est un commencement de démence ; or, qui n'a éprouvé de violents désirs ?
Victor Cherbuliez ; Les pensées extraites de ses œuvres (1913)
Ce n'est pas la mort qui est violente, c'est la vie. La douleur entre avec nous au berceau, et elle ne nous quitte plus.
François de Reynaud de Montlosier ; Les mystères de la vie humaine (1829)
Certains naissent malhonnêtes et violents comme d'autres naissent boiteux et bossus.
Albert Camus ; Les fragments d'un combat (1938-1940)
L'entrée du ciel est aux audacieux, et il n'y a que les violents qui l'emportent.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Rien n'est violent comme la faiblesse et défiant comme la candeur, par la raison qu'un excès se punit par un autre, et que la force calme est seule juste.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 10 juillet 1868.
Les résolutions violentes causent de violents repentirs.
Pierre-Claude-Victor Boiste ; Le dictionnaire universel (1843)
La colère déchire le voile hypocrite qui dissimule l'opinion vraie d'un homme sur un autre, comme un vent violent chasse les nuages qui nous cachaient la sérénité du ciel.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Quand la surexcitation violente de la passion a pour cause et pour objet une action qui nous paraît blesser nos intérêts, nos affections ou la justice, elle s'appelle la colère.
Jules Simon ; Le devoir (1854)
Un homme de caractère violent, facilement ému, trop expansif passe pour fort aux yeux de ceux que renferme en eux-mêmes une sorte d'inquiétude placide — cependant qu'il envie en eux la prudence qui les garde de s'engager. Le premier se débat aveuglément, au milieu d'un obscur nuage d'où il lui faut à tout prix sortir pour voir enfin ce que les autres ont aperçu de prime abord, dans leur calme, et surtout le danger.
Pierre Reverdy ; Le livre de mon bord (1948)
On aime une personne douce, on la recherche, tout le monde serait charmé de vivre avec elle. On évite au contraire celui qui a le caractère dur, violent, impérieux ou inflexible ; et quand on se fait éviter, on ne tarde guère à se faire mépriser. L'esprit dur reste seul, personne ne veut de lui : l'impérieux tyrannise, on le déteste : le violent irrite, le contredisant fâche, l'inflexible révolte, le bourru se fait haïr, et l'on se venge du brutal par de cruelles vengeances, ou par des insultes plus piquantes encore que les siennes.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Jeune homme, vous qui avez un caractère dur ou violent, imitez l'homme doux et complaisant. N'épargnez rien pour acquérir la douceur de l'esprit et des manières. Quoi qu'elle coûte, on ne l'achète jamais trop cher : les avantages qui la suivent sont d'un prix inestimable. La parole douce acquiert beaucoup d'amis et adoucit les ennemis. Montrez de la douceur dans tout ce que vous faites, et vous serez plus aimé que si vous faisiez les actions les plus éclatantes.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Il y a des esprits féroces et violents que rien ne peut adoucir.
Tite-Live ; Les maximes et sentences - Ier s. ap. J.-C.
Une jalousie violente et secrète, c'est un sentiment que l'amitié n'éteint pas toujours.
Denis Diderot ; Jacques le fataliste et son maître (1765-1784)
Les manières d'un homme violent font sur un homme calme la même impression que celles d'un homme ivre. Le ton violent dérange notre repos, désorganise notre accord. On aborde rarement les hommes avec un ton de ce genre. L'amour même quand il débute par des formes trop impétueuses est rarement heureux.
François de Reynaud de Montlosier ; Les mystères de la vie humaine (1829)
L'homme violent qu'on fait rentrer dans son caractère prétend toujours qu'on l'en fait sortir.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
La haine la plus violente est silencieuse comme les dogues les plus dangereux.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Un amour violent veut seulement punir et pardonner ensuite. Le plus haut degré de l'amour ne connaît que oui et non, point d'intermédiaire, point de purgatoire, rien que le ciel et l'enfer.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Les consolations indiscrètes ne font qu'aigrir les violentes afflictions.
Jean-Jacques Rousseau ; Julie ou la nouvelle Héloïse (1761)
Rien n'est si violent en amour que l'incertitude, et surtout la crainte d'être trompé.
Mirabeau ; Lettre à Sophie Ruffei, le 9 octobre 1779.
Les passions violentes sont autant de tigres qui nous déchirent.
Francis Bacon ; Les essais (1625)
Une passion violente porte une sorte d'excuse avec elle, c'est un malheur autant qu'une faiblesse, mais succomber sous une médiocre, c'est lâcheté.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
Tout ce qui est violent en sentiment n'est pas de longue durée.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
De tous les hommes, le plus facile à gouverner pour une femme, c'est l'homme violent. La violence est un de ces gros écueils à fleur d'eau dont se rient les pilotes les plus novices. Il suffit de savoir les tourner, c'est à quoi la plus ingénue s'entend à merveille.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Les caractères violents, comme les cailloux raboteux d'un ruisseau, se polissent ou s'usent l'un par l'autre.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
L'indifférence, c'est tout ce qu'il reste à présent de cet amour tendre et violent.
Charles Aznavour ; L'indifférence (1998)
La gloire aime les violents qui ose toucher le bord de sa robe.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 26 janvier 1875.
Le violent qui prie à genoux, est moins près de Dieu que des cailloux.
Maxalexis ; La violence hypocrite (1997)
Toujours au plus violent orage a succédé le calme.
Julie de Lespinasse ; Les maximes, réflexions et pensées (1776)
Les orages d'amour sont les plus violents.
Alphonse Esquiros ; Le magicien (1838)
Les hommes ont été de tout temps ce qu'ils sont aujourd'hui, égoïstes, violents, avares et sans pitié.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Les plus violentes distractions ne peuvent émousser les traits de la douleur ; et souvent au plus fort du plaisir, une image sinistre en vient gâter la plénitude.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
La colère est peut-être de toutes les passions violentes celle qui nuit le plus au corps même. Rien n'altère plus la santé que les emportements : ils corrompent le sang, bouleversent les humeurs, changent totalement la constitution, et conduisent précipitamment au tombeau.
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
En amour, des feux trop violents font souvent une ingrate.
Jean-Baptiste Rousseau ; Adonis, Cantate II (1729)
Tout ce qui nous touche violemment, nous blesse.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Le traité de la connaissance de Dieu (1741)
La volonté, soufferte à contretemps, est le plus violent poison inventé par l'homme.
Georges Perros ; Papiers collés (1960)
Il y a moins à redouter d'une colère qui éclate soudainement, bien que violente et terrible, car cette colère n'a pas le temps de viser le but, ni l'adresse de l'atteindre ; il suffit qu'avec prudence on se cache à ses coups, pour qu'elle tombe sous son propre effort et meure dans le retard.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Laissez les transports, les jalousies, les manifestations violentes aux amours passagères !
Alexandre Dumas, fils ; Un père prodigue, le 30 novembre 1859.
Quand deux feux violents se rencontrent, ils consument l'objet qui alimente leur furie.
William Shakespeare ; La mégère apprivoisée (1594)
Un mal violent veut un remède extrême.
Marie-Joseph Chénier ; Charles IX (1789)
Tout ce qui est violent n'est pas durable.
André Joseph Panckoucke ; Le dictionnaire des proverbes français (1748)

Thèmes de rubriques en rapport :