Les citations célèbres sur le dédain (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Si l'amour d'autrui me rend esclave, son injustice ou son dédain me délie.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Le dédain vaut mieux que la colère, la pitié mieux vaux que le dédain.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
Le dédain vaut mieux que la haine.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
La volupté, une fois rassasiée, rejette avec dédain ce qu'elle avait désiré avec emportement.
Gabriel Bonnot de Mably ; Entretiens de Phocion (1763)
Mon dédain de la société me vient de mon incrédulité politique.
François-René de Chateaubriand ; Les mémoires d'outre-tombe (1841)
Dans un cœur vulgaire, le mépris d'une femme ne fait qu'ajouter un nouvel aliment au feu qui le dévore. Une âme grande rend dédain pour dédain, et triomphe bientôt d'une passion qui n'est pas payée de retour.
Shûdraka ; Le chariot d'enfant - VIIe s.
La pauvreté est l'objet des reproches de notre ennemi, des dédains de nos meilleurs amis et de nos plus chers parents.
Shûdraka ; Le chariot d'enfant - VIIe s.
Il y a un certain dédain de la vie qui ne l'offense pas.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les airs de la fatuité sont impertinents ; les airs de dédain sont insolents.
Abbé Roubaud ; Les nouveaux synonymes français (1786)
Le dédain éclabousse toujours le sot qui le prodigue.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Le dédain universel est le dernier refuge d'un orgueil en souffrance.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Le mépris parle, le dédain se tait.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Un homme dont le nom n'est point flétri par le dédain est toujours vêtu noblement.
l'Inde ; Les maximes et sagesses hindouistes (1931)
Le dédain impose toujours silence à la moquerie.
Germaine de Staël ; De l'Allemagne (1810)
Le dédain des femmes ressemble souvent à celui du renard pour les raisins.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Il y a des gens qui vous en veulent à la fois du mal qu'ils vous ont fait et de votre indulgence qu'ils prennent pour du dédain. Ils aiment à être pris au sérieux, et s'honorent d'être haïs. La querelle fait leur santé et la guerre est leur bien-être. Ces naturels agressifs ne sont contents que lorsqu'ils mettent les autres en agitation ou en colère.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 février 1878.
Aimer, c'est acheter par le dédain par les pleurs, de farouches regards par des soupirs déchirants, la joie éphémère d'un moment par vingt nuits de veille, de fatigue et d'ennui. En cas de conquête, votre triomphe peut être un malheur ; en cas d'échecs, une pénible souffrance est votre conquête. À coup sûr, c'est la folie achetée au prix de la raison, ou c'est la raison vaincue par la folie.
William Shakespeare ; Les deux gentilhommes de Vérone (1590)
Le dédain est une borne dans l'esprit.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 8 décembre 1849.
Le seul refuge contre la haine ou le dédain est la bienveillance charitable.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1821-1881)
La raillerie est l'expression irrévocable du dédain.
Abel-François Villemain ; Les discours et mélanges littéraires (1823)
Renoncez à de fragiles espérances, plutôt que de vous exposer aux orgueilleux dédains de la grandeur.
Martial ; Les épigrammes - env. 90 ap. J.-C.
La langueur, la timidité, le dédain sont à la fois une lâcheté et une niaiserie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 2 juin 1849.
L'indifférence et le dédain, c'est un naturel haïssable entre tous.
George Sand ; Marielle (1862)
Le dédain, c'est le soufflet à distance ; souffletons-le.
Victor Hugo ; L'homme qui rit (1869)
On a toujours beaucoup de peine, devant la chance des autres, à se décider entre jalousie et dédain.
Étienne Rey ; La chance (1928)
Occupés de leurs plaisirs et lassés des hommages, beaucoup d'homme ne les reçoivent plus qu'avec dégoût : mais qu'il faut être né dur, pour se faire même une peine de paraître bon, pour recevoir avec indifférence les marques d'amour et de respect que nous donnent nos semblables ! N'est-ce pas reconnaître qu'on ne mérite point l'affection des hommes quand on en rebute les plus doux témoignages ? N'est-ce pas s'avilir soi-même que de mépriser à ce point ses semblables, et de rejeter leurs hommages avec un dédain si digne lui-même de mépris ?
Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme (1772)
Il y a des gens qui ne savent faire de l'élégance qu'avec le dédain ; que dédaigner, c'est régner !
Madame de Girardin ; Les lettres parisiennes, le 14 juin 1837.
La médisance qui crache sur notre honneur ne mérite que le dédain.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
Le dédain se compose d'admiration et de hardiesse.
René Descartes ; Les passions de l'âme (1649)

Autres dictionnaires à consulter :