Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur le penchant (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Celui qui résiste à son penchant, et qui le combat dès l'origine, est toujours assuré de le vaincre.
Sénèque ; Hippolyte - env. 60 ap. J.-C.
Qui n'aurait pas à combattre contre ses penchants serait innocent plutôt que vertueux.
Louis de Bonald ; Les pensées sur divers sujets (1817)
L'homme aime avec plus de force et de constance les êtres supérieurs à lui que ceux qui lui sont inférieurs, veut-on s'en convaincre ? il suffit de remarquer non seulement le penchant que les libertins ont pour les femmes vertueuses, mais encore par analogie, le goût qui fait préférer aux singes nos femmes à leurs femelles. Le chien est également plus ami de l'homme que de sa propre espèce, et je m'imaginerais difficilement que le diable fût misanthrope.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Plus de femmes cèdent plutôt au penchant, ou, pour mieux dire, aux besoins de la nature, qu'à l'amour.
Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)
Les penchants qui ne peuvent se satisfaire ressemblent aux individus déclassés ; détournés de leurs voies, ils portent le désordre partout où s'égare leur activité maladive.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
L'homme est presque toujours le vil jouet des penchants bas qui le tyrannisent.
Pierre-Jacques Changeux ; Le traité des extrêmes (1762)
Recourons souvent à l'amour de notre propre abjection comme à un refuge assuré contre les mouvements continuels qu'excite en nous le penchant malheureux que nous avons pour l'orgueil.
Saint Vincent de Paul ; Les maximes spirituelles (posthume, 1576)
Quand on connaît bien les penchants d'un homme, on peut deviner la route que son caractère le portera à suivre, comme on peut tracer la ligne que suivra un corps sur lequel plusieurs forces agissent de concert, avec des directions et des intensités connues.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Il est plus facile de tirer parti des penchants d'autrui que de lui en donner de nouveaux.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Tenez toujours votre raison derrière votre penchant pour veiller sur lui.
William Shakespeare ; Hamlet, I, 3 (1603)
Il n'est point de penchant qui affecte l'âme avec plus de délicatesse que les commencements d'un amour. Ces tendres émotions, cette douce mélancolie, c'est un feu doux qui réchauffe nos veines.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
La plupart des penchants nuisibles portent leur punition avec eux.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
Toutes les femmes sont portées à la coquetterie, penchant bien naturel, bien excusable chez un sexe qui doit à ses charmes des hommages qu'on ne rend pas toujours au mérite et à la vertu.
Paul de Kock ; Gustave ou Le mauvais sujet (1821)
Plus on se livre à ses penchants, et plus on en devient le jouet et l'esclave.
Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)
Il n'est aucun penchant naturel dont on ne puisse tirer parti pour l'éducation.
Nicolas Massias ; Le rapport de la nature à l'homme (1823)
Le penchant d'un coeur ne se peut commander.
François-Benoît Hoffmann ; Ariodant, le 11 octobre 1799.
On n'aime, en définitive, que ses penchants, et non pas ce vers quoi l'on penche.
Friedrich Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal (1886)
L'homme a ce penchant à cacher ses véritables sentiments et à en étaler certains autres.
Emmanuel Kant ; Critique de la raison pure (1781)
Faire à une femme qui a un penchant pour vous des confidences sur l'amour qu'on a pour une autre femme ou les difficultés que l'on rencontre avec celle-ci est un moyen de séduction éprouvé.
Jean Dutourd ; Le séminaire de Bordeaux (1987)
On est libre de suivre ses penchants.
Paul de Kock ; Le cocu (1832)
Des penchants de son âme on n'est pas toujours maître.
Casimir Delavigne ; La princesse Aurélie, II, 3, le 6 mars 1828.
Nous devons, avant le mariage, un peu mieux nous connaître ; examiner à fond quels sont nos sentiments, et ne pas nous fier aux premiers mouvements : c'est peu qu'à nous unir le penchant nous anime, mais il faut que ce penchant soit fondé sur l'estime.
Destouches ; Le glorieux, le 18 janvier 1732.
Il faut avoir peu de penchant à la tristesse pour oser s'égayer sans craindre l'après-gaieté !
Jean Rostand ; Les pensées d'un biologiste (1954)
Un penchant des Français de toujours croire qu'on plaisante.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Sur les penchants du cœur, c'est en vain qu'on raisonne, ils sont souvent un caprice du sort.
Jean Frain du Tremblay ; La jeune fille et son chat (1703)
Le penchant au pyrrhonisme ne met point de différence entre le vraisemblable et le vrai.
Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Thèmes de rubriques en rapport :