Mon poeme.fr
Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur raillerie.

1 — Notre citation favorite sur la raillerie :

La citation favorite Dans les railleries il n'y a que la vérité qui fâche, disait Pierre-Claude-Victor Boiste. Un écrivain et moraliste français, Antoine Gombaud, a écrit : Les grands parleurs tombent dans la redite, dans la raillerie ou dans la médisance et empêchent les autres de parler, ce qui les rend odieux. Madame de Dompierre de Fontaine (1715-1771) disait : Les railleries sont des éclairs qui éblouissent sans brûler.
Thèmes en rapport : #vérité #médisance #parler #brûler

2 — Les 68 citations et pensées sur le thème : Raillerie / railler / railleur.

L'homme raille volontiers la femme sur son goût de colifichets, sans réfléchir que, ruban pour ruban, la femme, en y trouvant un moyen de s'embellir, est encore plus raisonnable que lui, qui fait souvent des bassesses pour en attacher un nœud insignifiant et presque invisible à sa boutonnière.

Paul Courty - Les poésies et pensées (1894)

Nous raillons souvent les vieillards, nous accordons à peine aux malades une pitié méprisante, et nous voyons avec une suprême indifférence la mort des autres, comme si nous ne devions jamais nous-mêmes devenir vieux, infirmes, et mourir !

Paul Courty - Les poésies et pensées (1894)

Nous voulons bien railler, mais non pas qu'on nous raille.

Marie-Geneviève-Charlotte Darlus - Les pensées et réflexions morales (1760)

On peut dire que les railleurs sont atteints d'une sorte de débilité morale, qui est, pour ainsi dire, de niveau avec la défectuosité de leurs organes physiques.

Jean-Louis Alibert - La physiologie des passions (1825)

Observez l'homme qui a du penchant à railler les autres ; à coup sûr, il est aussi présomptueux que malin : rire d'autrui, c'est vanter sa propre excellence.

Jean-Louis Alibert - La physiologie des passions (1825)

Il faut un cœur et un esprit délicats pour savoir railler sans offenser.

Benoît Champy - Les pensées et réflexions philosophiques (1872)

Un privilège fort inique des cœurs méchants s'attaquant aux natures débonnaires, c'est qu'ils ne rencontrent pas la pareille. Ils peuvent railler, dénigrer, calomnier, jalouser, haïr, tout à leur aise, sans craindre la réciproque. Les uns manient la griffe, le stylet, le poison, l'éclaboussure, et ils rencontrent la douceur, la modération, le pardon. Le jeu est injuste. Mais la méchanceté est lâche et se prévaut de la charité de l'adversaire.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 31 juillet 1873.

L'opportunité de l'éloge est plus que l'éloge lui-même. La plus fraîche saveur est celle de l'à-propos. Des petits pâtés vieux ne sont plus une friandise et ne paraissent plus un cadeau, mais une raillerie.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 20 novembre 1876.

Railler un homme parce qu'il est sourd, chauve, petit, vieux et maladif, c'est le dernier degré de la sottise humaine ; c'est le premier degré de l'état sauvage.

Alexandre Weill - L'esprit de l'esprit (1874)

Les ânes ont toujours raillé les rossignols en leur reprochant d'être incapables de porter des grains au moulin. Les rossignols, du moins, n'ont jamais reproché aux ânes de ne pas savoir chanter.

Alexandre Weill - L'esprit de l'esprit (1874)

Dans tout pays libre le danger commun raille les esprits ; et la tranquillité intérieure y règne, lorsque la paix extérieure est troublée.

Louis-Philippe de Ségur - Les pensées, maximes et réflexions (1823)

La raillerie est souvent comme ces poisons subtils qui tuent ceux qui les emploient.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Les mots dédaigneux, railleurs, peut-être méchants, que la bouche retient, sont dessinés dans un sourire. - Ah ! ce sourire !

Augusta Amiel-Lapeyre - Les pensées sauvages (1909)

Une raillerie piquante est l'ouvrage de l'iniquité.

Alexander Pope - Les maximes et réflexions morales (1739)

II y a des gens dont toute la modestie se dépense à railler l'orgueil de leurs rivaux.

Henri Boucher - Les pensées, maximes et réflexions (1866)

Le railleur s'attire toujours quelque mauvaise affaire, et le beau parleur ne manque jamais d'ennemis.

Citation chinoise - Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

N'épouse jamais une fille railleuse. La raillerie, chez la femme, est symptôme d'enfer.

Alexandre Dumas, fils - L'homme-femme (1872)

Les railleries des hommes frivoles doivent être impuissantes sur vous lorsqu'il s'agit de proclamer des sentiments élevés ; et le plus élevé de tous les sentiments, c'est d'aimer Dieu.

Benjamin Delessert - Le guide du bonheur (1839)

Vous raillez ceux qui s'agenouillent et prient devant la modeste image d'une madone, et ceux-ci vous plaignent : franchement, que vaut-il mieux d'être plaint ou raillé ?

Félix Bogaerts - Les maximes, pensées et réflexions (1837)

La raillerie tourne les hommes en ridicule, pour nous fournir, sous prétexte de les connaître, l'occasion d'en triompher.

Antonin Rondelet - Les réflexions de littérature et de philosophie (1881)

La langue est la plus mauvaise et la plus dangereuse des choses quand on l'emploie à railler tout le monde. Que de gens d'esprit se sont perdus par-là ! On les écoute, non sans quelque plaisir, quand ils passent en revue les travers des gens de leur connaissance. On rit de leurs saillies, on applaudit à leur esprit, mais, comme résultat de ces spirituels exercices, ils se font autant d'ennemis qu'ils ont eu d'auditeurs ; les uns, parce qu'ils ont été mordus, les autres, parce qu'ils craignent de l'être.

Jean-Baptiste Sébastien Krantz - Les préceptes et proverbes (1895)

Le vulgaire est ignoble quand il raille et ridicule quand il juge.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 12 juin 1876.

Ayant commencé par railler les autres, on finit par se railler soi-même.

Victor Cherbuliez - Les pensées extraites de ses œuvres (1913)

À quoi bon railler la patrie, le public, l'humanité ? La planète ne nous offre rien de supérieur à l'homme et l'homme d'aujourd'hui vaut mieux, tout compté, que l'homme d'autrefois, et quelque chose vaut mieux que rien.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 9 juillet 1876.

J'aime mieux m'exposer à tes railleries que de manquer à mon devoir d'ami.

Henri Perreyve - Les lettres de l'abbé Henri Perreyve (1850-1865)

Si les hypocrites sont nombreux, si les railleurs osent te traiter d'hypocrite, parce que tu seras religieux, ne te laisse pas pour cela décourager. Sans force d'âme, on n'acquiert aucune vertu, on n'accomplit aucun devoir important ; la piété elle-même ne peut régner dans un cœur pusillanime.

Silvio Pellico - Des devoirs des hommes (1834)

Je sais que si vous me raillez quelquefois sur mes airs graves, c'est sûrement dans la vue de faire entrer quelque rayon de gaieté dans mon âme au milieu de mes infortunes, et que votre badinage ne va point jusqu'au mépris. Il n'est pas donné à tout le monde d'avoir le talent d'offrir des leçons sérieuses et importantes avec un art heureux qui sait plaire et instruire à la fois.

Samuel Richardson - Clarissa Harlowe (1748)

Raillez, si votre humeur vous y porte, mais raillez avec prudence. Respectez ceux que l'âge et le caractère mettent au-dessus de vous : c'est une imprudence odieuse que de railler un vieillard, un supérieur, un père. Ménagez ceux qui sont au-dessous de vous : votre supériorité leur imprime un respect timide qui vous les livre sans défense. C'est attaquer avec trop d'avantage, c'est battre un homme nu et sans armes, c'est terrasser un enfant.

Pigault-Lebrun - La folie espagnole (1799)

La raillerie n'est pas toujours un outrage, si l'esprit et la prudence étaient toujours d'accord, la raillerie deviendrait aimable, car jamais un railleur n'est un sot.

Pigault-Lebrun - La folie espagnole (1799)

La raillerie blesse moins l'équité naturelle et le droit des gens que la médisance, et la raison en est simple ; celui qu'elle attaque est présent, et à portée de se défendre ; mais si elle est moins criminelle que la médisance, elle est peut-être plus offensante : elle attaque l'amour-propre, elle flétrit, elle déconcerte. Elle ajoute au chagrin qu'on éprouve d'être accusé d'un défaut, d'un travers ou d'une faiblesse, le dépit humiliant de n'avoir pas repoussé le trait piquant par un trait plus vif encore.

Pigault-Lebrun - La folie espagnole (1799)

Si l'esprit et la prudence étaient toujours d'accord, la raillerie deviendrait aimable.

Pigault-Lebrun - La folie espagnole (1799)

La raillerie piquante est le poison de l'amitié. Celui qui ne sait pas retenir sa langue, doit s'attendre à bien du chagrin.

Philip Dormer Stanhope - L'art de vivre heureux dans la société (1761)

Les femmes n'attachent aucun prix à l'homme fidèle. Elles n'ont pour lui, dans leur for intérieur, que pitié et raillerie. C'est l'homme qui les trompe (donc homme à succès), qui les intéresse et auquel elles tiennent.

Paul Léautaud - Les propos d'un jour (1947)

La plupart des hommes sont portés à la flatterie ou à nous faire des compliments dans l'espérance de quelque retour, ou enfin par une espèce de malice et de raillerie.

Nicolas Malebranche - La recherche de la vérité (1675)

De la plus douce raillerie à l'offense il n'y a souvent qu'un pas à faire.

La marquise de Lambert - L'avis d'une mère à son fils (1726)

La raillerie est le principal travers du caractère français et le plus incorrigible ; le Français commence par douter et se moquer de tout ; il se rirait de la balle d'une arme à feu déchargée à bout portant sur sa poitrine, et ne croirait pas qu'elle puisse donner la mort si les armes à feu avaient été inventées la veille ou le matin.

Emile de Girardin - Les pensées et maximes (1867)

L'esprit dédaigneux et railleur n'a jamais servi de base à rien de grand ni de durable.

Emile de Girardin - Les pensées et maximes (1867)

Qui a besoin de médire, et qui aime à railler, a une malignité secrète dans le cœur.

La marquise de Lambert - L'avis d'une mère à son fils (1726)

Le secret d'empêcher la raillerie est de la prévenir, et le moyen le plus efficace de l'arrêter est de la bien prendre.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

Évitez les railleries comme des pièges qu'un malin esprit tend à votre repos.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

On ne se corrige que par une espèce de miracle du défaut de raillerie.

Christine de Suède - Les maximes et pensées (1682)

La sanglante raillerie blesse et ne corrige pas.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

En général, la raillerie nous affecte davantage que la médisance.

Adolphe de Chesnel - La sagesse populaire (1856)

La raillerie est la marque de la stérilité de l'esprit à qui il manque de bonnes raisons.

La Rochefoucauld - Les réflexions ou sentences et maximes morales (1665)

Il n'y a que les bons esprits et les bons cœurs qui entendent la raillerie, elle ne blesse jamais ceux à qui elle s'adresse.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le railleur a toujours le cœur froid et souvent l'esprit faux.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le railleur de profession est, de tous les hommes, celui qui s'expose et s'estime le plus, et se connaît le moins lui-même.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Ne raillons pas les fous, leur folie dure plus longtemps que la nôtre, voilà la différence.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

La fine raillerie est une épine qui a conservé un peu de parfum de la fleur.

Adolphe d'Houdetot - Dix épines pour une fleur (1853)

Rien ne rend plus insensible à la raillerie que d'être au-dessus de l'opinion.

Jean-Jacques Rousseau - Émile, ou De l'éducation (1762)

La raillerie délicate est un composé de louange et de blâme. Elle ne touche légèrement sur de petits défauts que pour mieux appuyer sur de grandes qualités.

La marquise de Lambert - L'avis d'une mère à son fils (1726)

S'il faut beaucoup d'esprit pour railler finement, il en faut bien davantage pour s'abstenir.

Pierre-Jacques Changeux - Le traité des extrêmes (1762)

Une injure est souvent une raillerie de bon aloi.

Quintilien - De l'institution oratoire, VI - env. 90 ap. J.-C.

La raillerie est toujours indécente.

Madeleine de Puisieux - Les caractères (1751)

L'esprit exclusif, dédaigneux et railleur n'a jamais servi de base à rien de grand ni de durable.

Emile de Girardin - Les pensées et maximes (1867)

La raillerie ne convient pas à ceux qui sont élevés au-dessus des autres.

Citation française - Les proverbes et adages français (1856)

La raillerie la plus piquante est celle dont on ne peut se fâcher sans se rendre encore plus ridicule.

La Rochefoucauld - Les réflexions ou sentences et maximes morales (1665)

La raillerie entre égaux peut être permise. Elle peut devenir un jeu d'esprit innocent, dont les chances variant sans cesse, amusent agréablement, si les forces sont à peu près égales, car il y a de la lâcheté à railler quelqu'un qui n'a pas reçu de la nature le don de la répartie.

Pigault-Lebrun - La folie espagnole (1799)

La raillerie est l'expression irrévocable du dédain.

Abel-François Villemain - Les discours et mélanges littéraires (1823)

Les railleries qui blessent n'ont jamais le droit de plaire.

Martial - Les épigrammes - env. 90 ap. J.-C.

Interdire la raillerie, ce serait mettre trop à l'aise les vices et les ridicules. La raillerie modérée est le sel de la conversation ; ce sel est âcre si on le prodigue.

Pigault-Lebrun - La folie espagnole (1799)

Un mauvais railleur est un sot personnage.

Jean-François Haumont - Le corbeau et le coucou (1802)

La gaieté, le rire, la raillerie, c'est la force des Français.

Alphonse Karr - Au soleil (1890)

La raillerie n'est presque jamais qu'une méchanceté timide et déguisées.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Parler et agir à propos, c'est être prudent ; faire consister la prudence dans un extérieur affecté, et dans des manières composées qui sont toujours un sujet de mépris et de raillerie, c'est une pure folie.

Etienne François de Vernage - Les maximes et réflexions (1690)

Tous les sots ont la démangeaison de railler, et ils voudraient bien être du coté des rieurs.

Alexander Pope - Essais sur la critique (1711)

Si souvent la raillerie n'est que l'envers de la foi et le rire que la pudeur des larmes !

Edouard Pailleron - Le monde où l'on s'amuse (1868)

La raillerie est un discours en faveur de son esprit contre son bon naturel.

Montesquieu - Les pensées et maximes diverses (1717-1755)

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations affront » Moquerie » Critique » Plaisanterie » Humour » Se moquer » Esprit critique »
Top