Recueil de poésie et de citations ainsi que des proverbes.

Les citations sur penchant.

1 — Notre citation favorite sur les penchants :

La citation favorite Tiens toujours ta raison derrière ton penchant pour veiller sur lui, disait William Shakespeare. Un écrivain et philosophe suisse, François-Rodolphe Weiss, a écrit : Il n'est pas de penchant qui affecte l'âme avec plus de délicatesse que les commencements d'un amour. Ces tendres émotions, cette douce mélancolie, c'est un feu doux qui réchauffe nos veines.
Thèmes en rapport : #raison #veiller #délicatesse #tendres #émotions

2 — Les 63 citations et pensées sur le thème : Penchant.

On revient toujours à son premier penchant.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Le penchant naturel doit être le premier lien, il faut s'aimer avant de s'unir.

Pierre-Claude-Victor Boiste - Le dictionnaire universel (1843)

Tous nos penchants ont une forte tendance à devenir des habitudes, et c'est pour cela que, s'ils sont mauvais, il faut les combattre dès qu'on les aperçoit chez nos enfants, de peur d'avoir à lutter plus tard contre la force de l'habitude et contre celle du penchant. Comment apercevoir les penchants ? Comment les reconnaître ? Ici on ne saurait donner de préceptes, et tout est remis à la sagacité attentive des parents.

François Guizot - Conseils d'un père sur l'éducation (1811)

Le mauvais penchant est d'abord un passant, puis notre hôte, puis notre maître.

Le Talmud - Les sentences du Talmud et du Midrash (1878)

Quand on est très jeune, il y a dans le cœur tout un monde d'illusions. Que ne ferait-on pas ? Où n'irait-on pas ? Plus tard, dans nos vieux jours, on découvre que tous ces nobles penchants sont semblables à cette verdure trompeuse qui recouvre l'eau épaisse d'un marais.

Mary Alsop King Waddington - Jeanne de Vaudreuil (1850)

L'homme est si faible contre ses penchants et ses goûts ! il est si disposé à se faire illusion sur ce qu'il peut et sur ce qu'il vaut ! Personne ne saurait dissimuler aux autres et surtout se dissimuler à soi-même, la diminution de ses forces physiques, mais en est-il beaucoup parmi nous qui s'aperçoivent de l'affaiblissement des facultés vieillissantes de leur esprit et qui en conviennent ?

Alexandre de La Ville de Mirmont - Les pensées et maximes inédites (1842)

On prétend que les hommes ont plus de penchant pour le mal que pour le bien. Cela n'est pas ; mais, comme un faux système d'éducation s'oppose au développement normal de leur intelligence, ils restent toute leur vie de grands enfants qui marchent de travers.

Tommaso Vero - (1818-1896)

Un homme qui ne s'est pas corrigé lui-même de ses penchants injustes est incapable de mettre le bon ordre dans sa famille.

Confucius - Le Ta-Hio, ou La grande étude - VIe s. av. J.-C.

Le véritable amour est un penchant donné par la nature, réglé par la raison, justifié par la vertu : celui-là seul peut remplir notre cœur.

Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

L'habitude des bons ou mauvais penchants commence dès la plus tendre enfance.

Louis-Philippe de Ségur - Les pensées, maximes et réflexions (1823)

L'habitude des penchants bons ou mauvais fait le caractère, comme l'habitude des mouvements gracieux ou désagréables fait la physionomie.

Louis-Philippe de Ségur - Les pensées, maximes et réflexions (1823)

L'homme qui, pratiquant la vertu, s'applique à extirper les racines de ses passions, est semblable à celui qui déroule entre ses doigts les perles d'un chapelet. S'il va les prenant une à une, il arrive facilement au terme. En extirpant un à un ses mauvais penchants, on obtient la perfection.

Citation chinoise - Les sentences et pensées morales chinoises (1832)

Le penchant mutuel doit être le premier lien des époux ; leurs yeux leurs doivent être leurs premiers guides : car comme leur premier devoir, étant unis, est de s'aimer, et qu'aimer ou n'aimer pas ne dépend pas de nous-mêmes, ce devoir en emporte nécessairement un autre qui est de commencer par s'aimer avant que de s'unir.

Jean-Jacques Rousseau - Les pensées d'un esprit droit (1826)

Le véritable amour est le plus chaste de tous les liens. C'est lui, c'est son feu divin qui sait épurer nos penchants naturels en les concentrant dans un seul être.

Jean-Jacques Rousseau - Les pensées d'un esprit droit (1826)

On n'a besoin que de soi pour réprimer ses penchants ; on a quelquefois besoin d'autrui pour discerner ceux qu'il est permis de suivre ; et c'est à quoi sert l'amitié d'un homme sage qui voit pour nous sous un autre point de vue les choses que nous avons intérêt de bien connaitre.

Jean-Jacques Rousseau - Les pensées d'un esprit droit (1826)

Pourquoi les hommes se comprennent-ils si ordinairement mal les uns les autres ? Parce qu'ils ne sont pas désintéressés. Le désir, la passion, la crainte, l'aversion, le sentiment, le penchant interviennent et offusquent la lucidité de l'intelligence.

Henri-Frédéric Amiel - Journal intime, le 3 décembre 1875.

En refoulant aux cœurs les penchants secourables, un seul ingrat fait tort à tous les misérables.

Publilius Syrus - Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

Nous nous pardonnons aisément les fautes où nous entrainent nos penchants naturels.

Victor Cherbuliez - Le roman d'une honnête femme (1865)

Les femmes dont l'âme et les intentions sont pures se servent des vertus pour dominer les hommes qu'elles aiment. Mais les femmes qui ne leur veulent pas de bien les gouvernent en prenant des points d'appui dans leurs mauvais penchants.

Honoré de Balzac - Les femmes (1857)

Il est beau de se connaître, mais c'est peu si l'on ne médite ensuite l'art de se montrer et de se cacher à propos, de parler ou de se taire, de fléchir et de se relever, de modifier au degré convenable ses penchants ou sa conduite.

Frédéric Ozanam - Les deux chanceliers d'Angleterre (1836)

Les meilleurs raisonnements ne font pas plus dévier le cœur de son penchant que la boussole de son inclinaison.

Jean-Napoléon Vernier - Les fables, pensées et poésies (1865)

Travailler à vaincre ses penchants, c'est commencer d'être heureux.

Philippe-Auguste de Sainte-Foy - Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)

Nous avons, tous tant que nous sommes, nos humeurs, nos penchants, nos passions, nos goûts.

Jean-François Guichard - Le force du naturel (1802)

En amour, comme en toutes choses, il faut saisir l'occasion et n'obéir qu'à des penchants honorables et légitimes.

Pindare - Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

Nous n'avons point reçu de la nature et des dieux les mêmes inclinations, les mêmes penchants ; le sort d'un homme n'est point celui de l'autre.

Pindare - Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.

C'est une chose bien difficile que de résister aux penchants de son cœur.

Paul de Kock - La pucelle de Belleville (1834)

La première conséquence de penchants interdits est de nous murer en nous-mêmes : Il faut se taire, ou n'en parler qu'à des complices. J'ai beaucoup souffert, dans mes efforts pour me vaincre, de ne pouvoir attendre ni encouragement ni pitié, ni même ce peu d'estime que mérite toute bonne volonté.

Marguerite Yourcenar - Alexis ou Le traité du vain combat (1929)

Rien n'égale le penchant de l'amour à être tyran, si ce n'est la facilité qu'il a d'être esclave.

Jean-Jacques de Lingrée - Les réflexions, pensées et maximes (1814)

L'homme semble, en tout, avoir plus de penchant pour la dépravation que pour la vertu.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Il y a dans l'homme un penchant naturel à contredire les sentiments des autres, surtout de ceux qui sont au pouvoir. Serait-ce par envie, par un travers d'esprit et un vice du cœur ?

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

On a plus de penchant pour la malice que pour l'indulgence.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Il semble que les hommes aient un penchant à s'entre-détruire, et n'attendent qu'un prétexte pour cela.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

L'homme a un grand penchant à montrer qu'il est plus fin que les autres ; de là, le grand désir de tromper son semblable.

Pierre-Jules Stahl - Les pensées et réflexions diverses (1841)

Un voluptueux qui tâche de se justifier la faiblesse de ses penchants ne fait point de grâce aux inclinations basses et aux attachements sordides de l'avarice.

Jean-Baptiste Massillon - Les maximes et pensées (1742)

On trouve toujours une théorie pour justifier son penchant.

Eugène Marbeau - Les remarques et pensées (1901)

L'amour du sexe est le penchant naturel qui attire un sexe vers l'autre, et forme entre eux une intime relation de corps et d'âme.

Louis-Auguste Martin - L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La bienfaisance est un doux penchant, une vertu céleste, qui nous porte à obliger nos semblables, à leur rendre service, à leur faire du bien. Rien n'approche plus un mortel de la divinité que d'être bienfaisant : il est la plus fidèle image de Dieu, qui ne cesse de répandre ses bienfaits sur les hommes.

Jean Baptiste Blanchard - Les maximes de l'honnête homme (1772)

Un penchant invincible à ne s'occuper que des imperfections d'autrui suppose toujours un esprit médiocre.

Simon de Bignicourt - Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Les hommes ont été les mêmes en tout temps ; ils sont agités dans tous les pays par les mêmes passions ; ils ont les mêmes penchants, les mêmes faiblesses : ils ne diffèrent entre eux que par les ridicules.

David Augustin de Brueys - Les amusements de la raison (1721)

Celui qui résiste à son penchant, et qui le combat dès l'origine, est toujours assuré de le vaincre.

Sénèque - Hippolyte - env. 60 ap. J.-C.

Qui n'aurait pas à combattre contre ses penchants serait innocent plutôt que vertueux.

Louis de Bonald - Les pensées sur divers sujets (1817)

L'homme aime avec plus de force et de constance les êtres supérieurs à lui que ceux qui lui sont inférieurs, veut-on s'en convaincre ? il suffit de remarquer non seulement le penchant que les libertins ont pour les femmes vertueuses, mais encore par analogie, le goût qui fait préférer aux singes nos femmes à leurs femelles. Le chien est également plus ami de l'homme que de sa propre espèce, et je m'imaginerais difficilement que le diable fût misanthrope.

Jean-Paul Richter - Les pensées et réflexions (1829)

Plus de femmes cèdent plutôt au penchant, ou, pour mieux dire, aux besoins de la nature, qu'à l'amour.

Adolphe Ricard - L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Les penchants qui ne peuvent se satisfaire ressemblent aux individus déclassés ; détournés de leurs voies, ils portent le désordre partout où s'égare leur activité maladive.

Louis Joseph Mabire - Le dictionnaire de maximes (1830)

L'homme est presque toujours le vil jouet des penchants bas qui le tyrannisent.

Pierre-Jacques Changeux - Le traité des extrêmes (1762)

Recourons souvent à l'amour de notre propre abjection comme à un refuge assuré contre les mouvements continuels qu'excite en nous le penchant malheureux que nous avons pour l'orgueil.

Saint Vincent de Paul - Les maximes spirituelles (posthume, 1576)

Quand on connaît bien les penchants d'un homme, on peut deviner la route que son caractère le portera à suivre, comme on peut tracer la ligne que suivra un corps sur lequel plusieurs forces agissent de concert, avec des directions et des intensités connues.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

Il est plus facile de tirer parti des penchants d'autrui que de lui en donner de nouveaux.

Cécile Fée - Les maximes et pensées (1832)

La plupart des penchants nuisibles portent leur punition avec eux.

François-Rodolphe Weiss - Les principes philosophiques et moraux (1785)

Toutes les femmes sont portées à la coquetterie, penchant bien naturel, bien excusable chez un sexe qui doit à ses charmes des hommages qu'on ne rend pas toujours au mérite et à la vertu.

Paul de Kock - Gustave ou Le mauvais sujet (1821)

Plus on se livre à ses penchants, et plus on en devient le jouet et l'esclave.

Jean-Baptiste Massillon - Les maximes et pensées (1742)

Il n'est aucun penchant naturel dont on ne puisse tirer parti pour l'éducation.

Nicolas Massias - Le rapport de la nature à l'homme (1823)

Le penchant d'un coeur ne se peut commander.

François-Benoît Hoffmann - Ariodant, le 11 octobre 1799.

On n'aime, en définitive, que ses penchants, et non pas ce vers quoi l'on penche.

Friedrich Nietzsche - Par-delà le bien et le mal (1886)

L'homme a ce penchant à cacher ses véritables sentiments et à en étaler certains autres.

Emmanuel Kant - Critique de la raison pure (1781)

Faire à une femme qui a un penchant pour vous des confidences sur l'amour qu'on a pour une autre femme ou les difficultés que l'on rencontre avec celle-ci est un moyen de séduction éprouvé.

Jean Dutourd - Le séminaire de Bordeaux (1987)

On est libre de suivre ses penchants.

Paul de Kock - Le cocu (1832)

Des penchants de son âme on n'est pas toujours maître.

Casimir Delavigne - La princesse Aurélie, II, 3, le 6 mars 1828.

Nous devons, avant le mariage, un peu mieux nous connaître ; examiner à fond quels sont nos sentiments, et ne pas nous fier aux premiers mouvements : c'est peu qu'à nous unir le penchant nous anime, mais il faut que ce penchant soit fondé sur l'estime.

Destouches - Le glorieux, le 18 janvier 1732.

Il faut avoir peu de penchant à la tristesse pour oser s'égayer sans craindre l'après-gaieté !

Jean Rostand - Les pensées d'un biologiste (1954)

Un penchant des Français de toujours croire qu'on plaisante.

Anatole France - Le Lys rouge (1894)

Sur les penchants du cœur, c'est en vain qu'on raisonne, ils sont souvent un caprice du sort.

Antoine-Pierre Dutramblay - La jeune fille et son chat (1703)

Le penchant au pyrrhonisme ne met point de différence entre le vraisemblable et le vrai.

Simon de Bignicourt - Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

3 — Les rubriques de citations et synonymes en rapport :

Les citations goût » Pencher » Instinct » Faible » Attirance » Affection » Intérêt » Tendresse » Disposition »
Top