Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations célèbres sur la mort (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

La mort est si habile et si rapide à se glisser dans l'homme et dans tout ce qui lui appartient, qu'elle profite de la moindre fissure pour s'établir tyranniquement dans les endroits secrets où l'on pensait que jamais elle ne pourrait pénétrer.
Maxime Du Camp ; Les forces perdues (1867)
La mort est le dangereux en tout danger, le mal en toute maladie.
Vladimir Jankélévitch ; L'aventure, l'ennui, le sérieux (1963)
La mort jette sur la vie une ombre furtive, légère, mais glacée, inévitable.
Sully Prudhomme ; Journal intime, le 28 février 1864.
La mort, comme un flot rapide, entraîne également celui qui l'attend et celui qui ne l'attend pas. La gloire seule reste aux héros au-delà du trépas quand un dieu bienfaisant prend soin de la publier.
Pindare ; Les jeux néméens - Ve s. av. J.-C.
Il est dangereux pour soi-même d'arracher quiconque à la mort, cela est surtout criminel.
Paul Léautaud ; Amours (1958)
La mort est une formalité désagréable, mais tous les candidats sont reçus.
Paul Claudel ; Journal, Tome II (1933-1955)
La mort n'est que l'interruption de l'échange entre l'âme et le monde.
Novalis ; Le brouillon général (1798-1799)
Les hommes n'ont qu'un bonheur inaliénable et sûr, c'est qu'ils peuvent espérer la mort.
Maurice Maeterlinck ; Avant le grand silence (1934)
La mort n'est pas une fin, elle peut-être un commencement, une naissance ou un voyage.
Marguerite Yourcenar ; Le mystère d'Alceste (1963)
On ne craint rien tant que la mort, tout ce qui nous en approche nous effraye ; il n'est cependant pas de jour où l'on n'ait des motifs de soupirer après le lendemain.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Il était tellement puéril qu'à sa mort on l'a emmené au cimetière dans un landau.
Grégoire Lacroix ; Un seul soleil, chacun son ombre (2013)
Pour tout te dire, je le croyais mort, cézigue. J'aurais parié que même les asticots consécutifs à son trépas étaient décédés.
Frédéric Dard ; Ne soldez pas grand-mère, elle brosse encore (1997)
Veille un mort, et tu sauras ce que l'aube signifie.
Frédéric Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
La seule chose qui m'ennuie dans la mort, c'est d'être absent.
Fréderic Dard ; Les pensées de San-Antonio (1996)
Le seul mot qui ne soit pas éphémère c'est le mot mort.
Francis Picabia ; Pensées (1879-1953)
La mort, c'est un attrape-nigaud pour les familles ; pour le défunt, tout continue.
Jean-Paul Sartre ; Le diable et le bon dieu (1851)
Il n'y a rien de plus significatif que la Mort, soit qu'elle ferme l'horizon de l'homme, soit qu'elle le rouvre. C'est pourquoi ceux qui, sans la craindre, ne s'en préoccupent pas, au point même d'y tout rapporter, eussent-ils la réputation de gens d'esprit, sont des imbéciles.
Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)
À tout bout de champ, quelque rapide que soit notre marche, la Mort, toujours sur nos talons, nous dépasse et semble nous narguer, jusqu'à ce qu'elle se décide, une bonne fois, à nous barrer le chemin.
Edmond Thiaudière ; La décevance du vrai (1892)
Ah ! si la mort était comme le sommeil du matin, où l'on se sent reposer, mais, hélas ! on repose et l'on ne s'en doute guère !
Edmond Thiaudière ; La soif du juste (1895)
Passé soixante ans, il est sage de penser beaucoup plus à la mort qu'à l'amour.
Edmond Thiaudière ; La décevance du vrai (1892)
Si l'on veut abolir la peine de mort, en ce cas, que Messieurs les assassins commencent.
Alphonse Karr ; Les guêpes (1839-1849)
À l'heure de la mort, nul n'est présumé vouloir trompé.
Citation latine ; En latin (Nemo praesumitur ludere in extremis)
La mort, quelle trouvaille ! quoi qu'on en dise, c'est malgré tout la plus belle invention de la vie. S'il n'existait pas cette menace, nous serions doublement insupportables, des enfants super gâtés que rien n'arrêterait.
Claude Lelouch ; Le dictionnaire de ma vie (2016)
Il n'y a jamais personne à l'enterrement d'un amour mort.
Pierre Dac ; Les pensées (1972)
La mort est le seul mal dont l'homme ne peut se préserver.
Sophocle ; Antigone - Ve s. av. J.-C.
Si la mort est une punition, souvent aussi c'est une grâce.
Sénèque ; Hercule sur l'Œta - env. 60 ap. J.-C.
La mort la plus douce est celle où l'on se voit pleuré de ceux qu'on laisse sur la terre.
Sénèque ; Hippolyte - env. 60 ap. J.-C.
La mort n'épouvante que celui qui, trop connu des autres, ne se connaît pas lui-même.
Sénèque ; Thyeste - Ier siècle.
Avant la mort nul ne mérite le nom d'heureux.
Euripide ; Les Troyennes - Ve s. av. J.-C.
Les vœux des vieillards qui appellent la mort à leur secours sont des vœux peu sincères ; à les entendre, leur course a trop duré. La mort vient-elle les presser, ils ne peuvent se résoudre à mourir, et les années ne sont plus un fardeau insupportable pour eux.
Euripide ; Alceste - Ve s. av. J.-C.
La mort d'un ennemi est un banquet pour le cœur.
Shûdraka ; Le chariot d'enfant - VIIe s.
La mort, sans la honte, est aussi bien venue que l'enfant nouveau-né.
Shûdraka ; Le chariot d'enfant - VIIe s.
L'homme qui meurt et la feuille jaunie qui tombe ont précisément la même importance. Dans la nature, la mort n'est pas une chose triste plus que la naissance, c'est un des pas du cercle perpétuel que font les choses créées. Tout meurt pour que tout vive : la mort n'est que l'engrais de la vie.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Le jour d'une bataille tous ceux qui doivent y prendre part ont le même âge, car ils sont tous aussi près du jour de leur mort.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Il est triste de ne pouvoir donner la vie sans donner en même temps la mort.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
On a moins peur de la mort pour ce qu'on en sait que pour ce qu'on en ignore.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Une seule louange, un simple témoignage d'affection donnés en notre absence, suffisent pour nous toucher. Combien ne le serons-nous pas encore davantage si l'on nous lance l'une et l'autre, comme un baiser d'adieu, après notre fuite de cette terre ? — Je ne puis croire qu'il y ait un seul être humain que, lorsque la mort le place dans le cercueil, comme sous la cloche du plongeur, une tête penchée et un regard humide ne suivent point ; ainsi chacun peut donc aimer du moins l'ami qui le pleurera un jour.
Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)
Il est heureux pour l'amour que sa mort ne soit constatée que le jour de son enterrement.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
Une des consolations les plus réelles de la vieillesse est l'espoir d'une mort soudaine et paisible.
Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)
La mort n'est à mes yeux que l'aurore d'une nouvelle vie, le passage du néant à l'être.
Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)