Les citations éloquence

Ce dictionnaire contient 68 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le mot éloquence. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur éloquence issus des quatre coins du monde :

L'éloquence n'est utile que pour induire les esprits faibles dans l'erreur et le mensonge.
Lao Tseu ; Tao-tö-king - VIe s. av. J.-C.
Le vrai courage ne manque pas d'éloquence : un discoureur sans vertu est comme les chanteuses des enterrements, qui célèbrent les louanges des autres et n'ont rien à dire d'elles-mêmes.
Plaute ; Le brutal - IIe s. av. J.-C.
L'éloquence politique a ses variétés : charlatans qui amusent, déclamateurs qui ennuient, beaux diseurs qui charment, et tribuns qui font peur.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
Puisque la parole divise, il faut en user sobrement. Tout ce qui n'est pas nécessaire à formuler une pensée est de trop. L'éloquence est le sauf-conduit du mensonge. L'erreur a besoin de se cacher sous l'abondance et la superfluité des mots ; la vérité s'exprime brièvement ; les axiomes sont toujours courts.
Auguste Guyard ; Quintessences (1847)
L'éloquence est l'art d'exprimer les pensées des autres.
Édouard Herriot ; Les notes, pensées et maximes (1961)
L'éloquence a ses dangers comme son utilité, tout dépend de l'usage qu'on en fait : c'est le bouclier de l'innocence, l'épée du courage, le poignard de la calomnie.
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées, maximes et réflexions (1823)
L'éloquence est nuisible quand elle abandonne les intérêts de la vertu et de la vérité pour les siens.
Sénèque ; Les pensées et morales - Ier s. ap. J.-C.
Le ciel n'a mis dans mon intelligence que des rayons, et ne m'a donné pour éloquence que de beaux mots. Je n'ai de force que pour m'élever, et pour vertu qu'une certaine incorruptibilité.
Joseph Joubert ; Les pensées et maximes (1866)
L'éloquence comme la poésie doit jaillir de la passion, être spontanée, libre, ardente ; c'est une corde sonore dont la vibration répond à la vigueur du doigt qui la touche.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
L'amour n'a pas besoin de nos paroles pour se faire voir. Il a un langage muet plus éloquent que l'éloquence, et les yeux se font beaucoup mieux entendre que la bouche.
Joséphine de Sartory ; Les pensées fugitives (1805)
La démagogie comporte une grande part d'éloquence et surtout de verbiage.
Samuel Ferdinand-Lop ; Nouvelles, pensées et maximes (1969)
L'éloquence n'est pas toujours constructive, elle détruit aussi.
Samuel Ferdinand-Lop ; Nouvelles, pensées et maximes (1969)
Le vrai génie de l'éloquence séditieuse, qui mêle la raillerie, le raisonnement et la colère, sait avilir par le ridicule celui qu'elle veut écraser sous la haine.
Abel-François Villemain ; Les discours et mélanges littéraires (1823)
Éloquence : À complètement disparu du monde politique. Le rythme de parole adopté par François Hollande ne correspond plus qu'au tempo de l'élève de CM2 le jour de sa première récitation.
Philippe Bouvard ; Bouvard de A à Z (2014)
L'éloquence est un talent souvent pernicieux, quelquefois utile, et toujours agréable.
Philippe-Auguste de Sainte-Foy ; Mes loisirs, ou pensées diverses (1755)
C'est souvent un crève-cœur de voir une éloquence puissante au service d'une cause sans avenir.
Tristan Bernard ; Le compagnon du Tour de France (1935)
Que l'éloquence prenne son essor non par d'humbles sentiers, mais en pleins champs, qu'elle ne soit pas comme ces fontaines qu'alimentent d'étroits canaux ; mais que, semblable à de larges fleuves, elle inonde tous les vallons, qu'au besoin même son impétuosité sache se frayer un passage.
Quintilien ; De l'institution oratoire, V - env. 90 ap. J.-C.
Le grand art de la conversation est d'attirer la parole, de parler peu, et de faire parler beaucoup les autres : c'est la véritable poétique de ce genre d'éloquence.
Madame Necker ; Les mélanges et pensées (1798)
Le but de l'éloquence doit être de persuader la vérité et la vertu.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
L'éloquence n'est que l'art d'embellir la logique.
Denis Diderot ; Pensées détachées sur la peinture (1772-1784)
L'éloquence des femmes aura toujours sur celle des hommes cette supériorité qu'elle pourrait se passer de la parole.
Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)
Si la haute éloquence a besoin pour se produire d'un langage perfectionné, la perfection de langage ne mérite ce nom que lorsqu'elle est mise en usage pour graver des pensées profondes et de généreux sentiments. L'éloquence qui maîtrise le cœur de l'homme lui est réciproquement soumise ; pour montrer toute sa force, pour atteindre son plus haut point de sublime, elle doit s'exercer sur l'intérêt général, sur l'affection la plus vive du peuple qui l'écoute.
Abel-François Villemain ; Les discours et mélanges littéraires (1823)
Si inexpérimenté que soit le narrateur, il y a toujours une éloquence puissante dans le récit des grandes choses, fait par celui qui les a vues.
Alexandre Dumas ; Les aventures de John Davys (1840)
La parole est le corps de la pensée ; l'éloquence en est la vie.
Louis-Auguste Martin ; L'esprit moral du XIXe siècle (1855)
La faim est un nuage d'où tombe une pluie d'or et d'éloquence.
Platon ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
L'éloquence est la source des richesses.
l'Orient ; Les maximes et sentences orientales (1784)
Il n'y a rien de plus beau que de vaincre ses ennemis par la force de son éloquence.
Aristophane ; Les nuées - Ve siècle av. J.-C.
Les règles de l'éloquence ne sont pas plus faites pour certains génies supérieurs que les lois pour les sages.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
L'éloquence n'est estimable qu'autant qu'elle sert la vérité, elle caresse les cœurs que celle-ci déchire.
Stanislas Leszczynski ; Le philosophe bienfaisant (1764)
La véritable éloquence est concise ; elle s'exprime en peu de paroles, dont la simplicité, l'ordre et la vivacité font tout l'agrément, c'est elle seule qui a le secret de s'attirer l'estime et la bienveillance d'autrui.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur l'éloquence (1652)