Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations sur consolation

Ce dictionnaire contient 61 citations et pensées d'auteurs célèbres français ou d'auteurs étrangers sur le verbe consolation. Si vous recherchez un proverbe, consultez nos meilleurs proverbes sur consolation issus des quatre coins du monde :

Heureux celui qui trouve dans le rêve de l'avenir la consolation des maux du présent.
Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)
L'homme a besoin de vérité et de consolation ; ce n'est pas une raison pour que ce qui est vrai console ou que ce qui console soit vrai.
Gustave Vapereau ; L'homme et la vie (1896)
La consolation la plus efficace, dans tout malheur, dans toute souffrance, c'est de tourner les yeux vers ceux qui sont encore plus malheureux que nous : ce remède est à la portée de chacun.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Rien de plus triste qu'un homme heureux qui cesse de l'être. Il ne comprend rien à son infortune ; il n'a pas d'arme pour lutter contre elle. Et comme sa gloire était, peu ou prou, usurpée, il ne trouve même pas en soi la consolation du talent.
Jean Dutourd ; Le bonheur et autres idées (1980)
Un homme malheureux, si lourde que soit la croix dont sont chargées ses épaules, se baisse pour ramasser les petites consolations, les menus plaisirs qu'il rencontre sur son chemin.
Victor Cherbuliez ; Le comte Kostia (1863)
Dans nos grandes douleurs, la consolation nous semble d'abord un blasphème ; mais nous avons beau nous raidir contre son secours, elle est décrétée : petit à petit, elle fera son œuvre.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Certains amis ont la rage de vous prodiguer leurs consolations pour des malheurs que vous n'avez pas eus.
Albert Guinon ; Le Figaro, le 7 mai 1910.
Nos amis et nos parents trouvent une douce consolation pour les malheurs qui nous frappent dans la joie de les avoir prédits et de nous l'avoir bien dit.
Alphonse Karr ; L'esprit d'Alphonse Karr (1888)
Les gens d'esprit disent parfois des énormités, et des meilleures… mais ils les disent à leur façon. En conséquence, j'avertis les sots que cette re marque n'a pas été faite pour leur consolation.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes (1830)
C'est une consolation de mettre tous ses chagrins dans le même sac, cela simplifie le malheur.
Victor Cherbuliez ; La revanche de Joseph Noirel (1882)
La solitude est la consolation des cœurs trompés.
Johann Georg Zimmermann ; Les réflexions sur la solitude (1756)
L'assistance devient honorable, parce qu'elle peut devenir mutuelle, parce que tout homme qui donne une parole, un avis, une consolation aujourd'hui, peut avoir besoin d'une parole, d'un avis, d'une consolation demain.
Frédéric Ozanam ; L'assistance qui honore (1848)
Un aveu soulage le cœur quoiqu'on n'ait ni assistance ni consolation à espérer.
Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)
Quand on est en présence d'une grande souffrance, il faut tâcher de s'élever à Dieu, pour prendre, dans le cœur de notre Seigneur, quelque parole de consolation.
Saint Vincent de Paul ; Les maximes spirituelles (posthume, 1576)
Je vous avoue que jamais je n'ai eu plus de consolation que quand j'ai eu le bonheur de servir les pauvres.
Saint Vincent de Paul ; Les maximes spirituelles (posthume, 1576)
Quand on a à se plaindre des vivants, on aime à trouver de la consolation chez les morts.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Le savoir, portant assez de consolation en lui-même, n'a pas besoin du fracas qui ébahit la foule.
Pierre-Jules Stahl ; Les pensées et réflexions diverses (1841)
Chaque jour, je me lève, je me couche sans but, sans désir. Faut-il m'en étonner ? Elle est tarie dans sa source cette sensibilité qui mettait en mouvement tous les ressorts de mon être. J'ai perdu l'illusion qui faisait la consolation de mes nuits, et le charme de mon réveil.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les souffrances du jeune Werther (1774)
Plus on est malheureux, plus on souffre, mieux les consolations sont reçues.
Giovanni Boccaccio ; Le Décaméron (1353)
L'espérance est la consolation des malheureux, et le soutien des mortels ici-bas.
Axel Oxenstiern ; Les réflexions sur l'espérance (1652)
La pensée de l'avenir est pour l'homme une source inépuisable de consolation ; on n'a qu'à le bien vouloir pour être sûr de trouver dans une autre vie une ample compensation de tout ce qu'on a pu souffrir ici-bas.
Mary Sarah Newton ; Les journaux et les souvenirs (1855)
La plus douce consolation pour un cœur meurtri est de transformer sa douleur en bienfaits. Ses larmes sont moins amères quand il sèche d'autres pleurs.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
Toute consolation est vaine quand on ne la trouve pas en soi-même.
Eugène Marbeau ; Les remarques et pensées (1901)
La plus grande consolation dans l'infortune est de trouver des cœurs compatissants.
Ménandre ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
La vie est courte, c'est la consolation des misérables et la douleur des gens heureux.
Madame de Sévigné ; Lettre au comte de Bussy-Rabutin, le 19 décembre 1685.
C'est une grande consolation, quand on est opprimé, de pouvoir se dire à soi-même, si on ne peut pas le prouver aux autres, que c'est injustement qu'on souffre.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Plus nous faisons de bonnes actions dans notre jeunesse, plus nous préparons de douceurs et de consolations pour notre vieillesse.
David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)
Il est plus difficile de supporter la prospérité que l'adversité ; l'une peut avoir sa consolation, mais l'autre ne laisse pas de repos.
Fernando de Rojas ; La Célestine - XVIe siècle.
Les femmes ne soupçonnent pas d'autres chagrins que les peines de cœur. Dès qu'un homme a seulement l'air triste ou malheureux, elles s'en rendent responsables et s'exposent par compassion à consoler des gens qui n'ont aucun besoin de consolation.
Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur (1853)
Il y a des gens à qui la plainte sert de consolation.
Madame de Girardin ; Les maximes et pensées (1855)